Comment envisager le viager comme investissement ?

@Pexels

Pour bien investir dans un bien immobilier en viager, il convient de respecter quelques règles de base. En principe, le paiement de la rente est limité dans le temps et la somme du bouquet et de la totalité des rentes ne peut pas excéder la valeur vénale du bien. Il ne faut pas oublier de tenir compte de tous les frais inhérents à un achat immobilier :

 

 

 

  • droits d’enregistrement,
  • frais de notaire et d’hypothèque,
  • taxation immobilière,
  • Il faut aussi être attentifs aux frais d’entretien du bien. A cet égard, il sera prudent de regarder préalablement l’ampleur des éventuels frais à prévoir sur le moyen ou long terme (toiture, remplacement de la chaudière,…) car les grosses réparations sont à charge de l’acheteur.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment envisager le viager comme investissement ? »

La vente immobilière en viager, le retour ?

@Pexels

Par Puilaetco Dewaay Private Bankers

En décembre dernier, le législateur wallon a abaissé à 6 % les droits d’enregistrement dus à l’occasion de la vente en viager de la résidence du vendeur. Il semble que, par cette mesure, le législateur wallon ait voulu rencontrer les besoins d’indépendance financière d’une population vieillissante et ceux d’une jeunesse qui ne peut pas toujours recourir au crédit pour l’acquisition d’un toit. Cette actualité fiscale est l’occasion pour nous de braquer le projecteur sur ce type de vente particulier.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La vente immobilière en viager, le retour ? »

Qu’est-ce qu’une vente immobilière en viager ?

@Pexels

Vendre (ou acheter) un immeuble en viager est une transaction immobilière qui est semblable à une vente ordinaire mais dont les modalités de paiement diffèrent. Dans une vente ordinaire, l’acheteur s’engage à payer en une fois le prix de vente convenu à l’acheteur au moment de la conclusion de la vente chez le notaire.

Dans une vente en viager, l’acquéreur payera ce prix en plusieurs tranches selon des modalités définies. En général, l’acquéreur paye une première somme appelée le bouquet qui est payé au moment de l’acte, ensuite il devra s’acquitter d’une rente régulière en principe jusqu’au décès du vendeur. Les personnes bénéficiant de la rente sont appelées les crédit-rentiers.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce qu’une vente immobilière en viager ? »

Comment obtenir des revenus réguliers d’un capital ? Mode d’emploi

@Pexels

Par Deutsche Bank Belgique

Vous venez de toucher un capital important, par exemple une assurance-vie, un capital pension, une succession ou le produit de la vente d’un bien immobilier? Vous pouvez transformer ce capital en une rente régulière, afin de compléter vos revenus. Analyse.

Lorsqu’approche l’âge de la retraite, les priorités financières évoluent. D’une logique de constitution d’une réserve financière pendant la vie active, vous passez à un autre besoin : celui de générer des revenus complémentaires réguliers, qui vous aideront à maintenir votre niveau de vie. La raison est simple : après l’âge de la retraite, les revenus ont tendance à chuter drastiquement (lire l’encadré).

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment obtenir des revenus réguliers d’un capital ? Mode d’emploi »

La vente en viager : une nouvelle jeunesse en 2018 ?

@Pexels

Par Adrien Biquet, Responsable juridique et fiscal – Armoni Financial Architects

Qu’est-ce qu’une vente en viager ?

La vente d’un bien immobilier en viager est un contrat de vente dans lequel tout ou partie du prix de cession est payé sous forme d’une rente périodique. Le cas échéant, le transfert de propriété peut être grevé d’une réserve d’usufruit. On parle alors de « viager occupé », par opposition à un « viager libre ». Le contrat de vente en viager est un contrat aléatoire. En effet, le prix déterminé au moment de la vente sera payé en tout ou en partie sous forme de rente, laquelle prendra fin au plus tard au décès du viager. Généralement, le paiement de la rente est également limité dans le temps (maximum 15 ou 20 ans), afin que l’acquéreur ne soit pas pénalisé par la longévité exceptionnelle du viager.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La vente en viager : une nouvelle jeunesse en 2018 ? »

Vente en viager et planification patrimoniale

Illustration: Pexels
Illustration: Pexels

Par Nils De Vriendt, Wealth Planning & Structuring, Puilaetco Dewaay

La vente en viager se définit comme la vente d’un bien à un acheteur qui s’engage à payer une rente à vie aux vendeurs ou au survivant d’entre eux.

L’acheteur paie en général une partie du prix de vente au moment de la passation de l’acte. Le reliquat du prix de vente est ensuite converti en une rente mensuelle ou trimestrielle. La rente se calcule sur la base de la valeur du bien et de l’espérance de vie présumée du crédirentier, afin de refléter effectivement le prix de vente réel. Il convient par ailleurs d’indexer cette rente pour tenir compte de l’inflation. Si le vendeur souhaite rester dans l’habitation, il est préférable qu’il se réserve l’usufruit.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Vente en viager et Planification patrimoniale »