Quels sont les aspects fiscaux pour les transactions immobilières effectuées par des fonctionnaires européens en Belgique ?

@pexels

Par Me Grégory Homans, avocat-associé et Me Antoine Dekeyser, avocat

Les fonctionnaires et autres agents qui travaillent pour l’Union européenne (ci-après, les «fonctionnaires UE») bénéficient d’un traitement fiscal particulier. L’une des spécificités est que les fonctionnaires UE sont réputés, sur le plan fiscal, être toujours domiciliés dans l’Etat membre où ils résidaient avant leur entrée au service de l’UE (ci-après, le «pays d’origine»). Cette fiction vaut uniquement pour certains impôts. Elle s’applique notamment en matière d’impôts sur les revenus, d’impôt sur la fortune et de droits de succession. Le conjoint marié du fonctionnaire UE et ses enfants bénéficient également de cette fiction sous certaines conditions. Cette fiction cesse d’être applicable lorsque le fonctionnaire UE arrête de prester pour l’UE (notamment lorsqu’il part à la retraite). Continuer la lecture sur Moneystore de « Quels sont les aspects fiscaux pour les transactions immobilières effectuées par des fonctionnaires européens en Belgique ? »

La vente en viager : une nouvelle jeunesse en 2018 ?

@Pexels

Par Adrien Biquet, Responsable juridique et fiscal – Armoni Financial Architects

Qu’est-ce qu’une vente en viager ?

La vente d’un bien immobilier en viager est un contrat de vente dans lequel tout ou partie du prix de cession est payé sous forme d’une rente périodique. Le cas échéant, le transfert de propriété peut être grevé d’une réserve d’usufruit. On parle alors de « viager occupé », par opposition à un « viager libre ». Le contrat de vente en viager est un contrat aléatoire. En effet, le prix déterminé au moment de la vente sera payé en tout ou en partie sous forme de rente, laquelle prendra fin au plus tard au décès du viager. Généralement, le paiement de la rente est également limité dans le temps (maximum 15 ou 20 ans), afin que l’acquéreur ne soit pas pénalisé par la longévité exceptionnelle du viager.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La vente en viager : une nouvelle jeunesse en 2018 ? »

Achat immobilier : quand le fisc est au rendez-vous !

Les impôts et taxes perçus lors de la détention d’un immeuble sont souvent sous-estimés. Or, cette taxation peut être souvent lourde de conséquences. Le petit déjeuner financier organisé par La Libre et le blog MoneyStore.be le 28 septembre dernier a été l’occasion de faire le point sur la fiscalité immobilière appliquée durant toutes les phases de la détention d’un bien. Les deux oratrices invitées à débattre, Marie-Pierre Donéa, avocate au Barreau de Bruxelles et Colette Téchy, Conseillère financière chez ING Private Banking ont insisté sur le fait qu’il ne faut pas délaisser cet aspect lors de l’acquisition ou de la transmission d’un bien.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Achat immobilier : quand le fisc est au rendez-vous ! »

Petit déjeuner financier : « Immobilier : Achat, détention, vente, Quelle fiscalité ? »

Dans un environnement de taux d’intérêt au plancher, acquérir un bien comme résidence principale, comme résidence secondaire ou comme placement pour le louer n’a jamais semblé aussi attrayant. Mais c’est compté sans la fiscalité qui grève l’immobilier à l’achat, lors de sa détention ou de sa vente. Pour faire le point sur la taxation de l’immobilier,

et 

vous invitent au Petit Déjeuner Financier sur le thème

«  Immobilier : Achat, détention, vente, Quelle fiscalité ? »

Le jeudi 28 septembre de 8h à 9h30

Continuer la lecture sur Moneystore de « Petit déjeuner financier : « Immobilier : Achat, détention, vente, Quelle fiscalité ? » »

Vendre mon fonds d’investissement … mais à quels frais?

@Pexels

Par NNIP

Investir dans des fonds de placement peut s’avérer être un bon moyen pour se constituer un capital. Tous les mois ou chaque année vous versez alors une somme d’argent dans le fonds, qui sera à son tour investi par le gestionnaire du fonds dans des instruments financiers tels que des actions ou des obligations. Mais imaginez que vous ayez un besoin imprévu d’argent ou que vous souhaitez simplement bénéficier de votre capital. Est-ce que vous pouvez alors vendre votre fonds afin de récupérer votre capital ? Et y-a-t-il des frais liés à cette vente? A l’aide de cette vidéo, NN Investment Partners répond à ces questions.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Vendre mon fonds d’investissement … mais à quels frais? »