Qu’est-ce que la duration?

Nous l’avons souligné dans un article précédent : lorsque les taux montent, les valorisations des obligations tendent à baisser, et vice-versa.

Un gestionnaire obligataire cherche donc toujours à protéger son portefeuille lorsqu’il pense que les taux vont augmenter, et à exposer le plus possible son portefeuille au « risque » (devenu opportunité) de taux d’intérêt lorsque les taux sont à la baisse.

Une manière d’estimer la sensibilité d’une obligation (ou d’un portefeuille obligataire) à l’évolution des taux d’intérêt, est d’observer sa duration.

Pour faire simple, la duration est le résultat d’un calcul mathématique basé sur la durée de vie moyenne de tous les flux prévus pour l’obligation (paiements de coupons, remboursements du principal), reflétant le fait que plus les paiements ont lieu dans le futur, plus ils sont exposés au risque de taux d’intérêt.

Un portefeuille affichant une duration longue est dit plus sensible aux mouvements de taux : ainsi, il est positionné pour profiter d’un scénario de hausse des taux. En revanche, si un gestionnaire pense que les taux sont plutôt orientés à la baisse ou à la stabilité, il choisira certainement des obligations à duration courte.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que la duration? »