À quoi ressemblerait une surchauffe de l’économie aux Etats-Unis ?

@Pexels

Par Erik Joly et Arthur Jenck, ABN AMRO Private Banking, Belgique

 

La flambée de l’inflation aux États-Unis a vu la croissance annuelle des prix globaux dépasser 4%. Cette flambée est survenue à peu près au pire moment possible pour les investisseurs, ceux-ci s’inquiétant d’une éventuelle surchauffe de l’économie américaine. Des craintes s’étaient déjà accumulées face à un tel scénario en raison : des mesures de relance exceptionnelles, des goulets d’étranglement du côté de l’offre et du rythme rapide de la reprise. Cependant, tout en semblant justifier les inquiétudes exprimées récemment par les économistes de renom Larry Summers et Olivier Blanchard, le bond de l’inflation (jusqu’à présent du moins) reflète des facteurs temporaires liés à la réouverture de l’économie et à la reprise de la demande.

Continuer la lecture sur Moneystore de « À quoi ressemblerait une surchauffe de l’économie aux Etats-Unis ? »

Une année record pour les rachats d’actions en Europe ?

@Pexels

Par Thomas Planell, Gérant-analyste chez DNCA

Si le rythme des bonnes surprises se maintient, les publications des entreprises européennes pourraient entériner la meilleure saison de résultats jamais enregistrée depuis 2007.
Pour les entreprises exposées à l’international ou celles dont la rotation de l’actif n’est pas bridée par les restrictions sanitaires, les volumes d’affaires confirment que l’optimisme induit par les indicateurs macroéconomiques notamment dans le secteur manufacturier était de bon aloi.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Une année record pour les rachats d’actions en Europe ? »

Hit-parade des fonds : Le succès des américaines encore au rendez-vous

@Pexels

Selon les données fournies par Quantalys, les fonds investis en actions américaines qualifiées de « value » se sont particulièrement distinguées depuis le début de l’année 2021. Comment explique-t-on cette belle performance ? Outre la rotation intervenue dans les portefeuilles qui a favorisé les actions value, certains éléments peuvent expliquer cette belle performance.

 

 

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : Le succès des américaines encore au rendez-vous »

Intégrer la robotique en portefeuille : Un pari prometteur sur l’avenir

@Pexels

Par Backstage Communication

Savez-vous qu’en Chine, le service en salle dans certains restaurants est complètement assuré par des robots ? Au Japon, pays où la population est vieillissante, ce sont parfois des robots qui se chargent efficacement de l’aide à la personne. L’automatisation des tâches dans l’économie n’est pas neuve. Elle remonte à la révolution industrielle avec les premières machines intégrées dans des chaînes de production.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Intégrer la robotique en portefeuille : Un pari prometteur sur l’avenir »

Le Covid-19 : Catalyseur d’une transformation des gouvernements

@Pexels

Par NN Investment Partners (NN IP)

Le coronavirus a bouleversé les sociétés et les économies. Les individus ont trouvé́ de nouvelles façons de vivre et de travailler et les entreprises ont inventé une nouvelle façon de commercer. Les chefs de gouvernement de toutes les couleurs politiques s’efforcent, pour leur part, de gérer la propagation du virus tout en limitant les dégâts économiques. Le Covid-19, qui s’est retrouvé en tête de l’agenda politique domestique de quasiment toutes les nations, pourrait désormais servir de catalyseur pour une transformation des gouvernements.

Si la pandémie de Covid-19 a plongé́ de nombreuses personnes dans l’angoisse, elle a également déclenché́ un désir de changement. Les hommes politiques ont, quant eux, été confrontés à des défis et à un pouvoir sans précédent. Dans ce contexte, on peut identifier trois inconnues susceptibles d’accélérer les tendances existantes et d’entraîner des changements.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Le Covid-19 : Catalyseur d’une transformation des gouvernements »

40 ans pour sauver la planète

@Pexels

Par Thomas Planell, Gérant-analyste chez DNCA

Devant les Nations Unies, Xi Jinping a récemment créé la surprise en révélant pour la première fois les objectifs de la Chine en matière de réduction des émissions de CO2.
Le principal émetteur de carbone atteindra son pic d’émissions en 2030. À partir de là, le pays inversera la tendance afin de devenir « carbone neutre » en 2060. Les modalités du nouveau plan sont inconnues. L’horizon de temps est lointain. L’objectif est ambitieux, mais le signal politique est fort. Les engagements chinois en matière d’écologie deviennent une arme géopolitique, une monnaie d’échange. Continuer la lecture sur Moneystore de « 40 ans pour sauver la planète »