Quelles technologies pour arriver à la neutralité carbone ?

@Pexels

Par BNPP AM

Il n’existe pas de solution miracle pour lutter contre le changement climatique. Pour parvenir à la neutralité carbone d’ici le milieu du siècle, il faudra probablement mobiliser tous les instruments et accélérer la cadence. Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), l’échéance de 2050 est la date cible pour atteindre la neutralité carbone et limiter l’augmentation de la température mondiale à moins de 2°C, voire 1,5°C.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles technologies pour arriver à la neutralité carbone ? »

Finance, climat et pragmatisme

@Pexels

Par Coline Pavot, Responsable ISR à la Financière de l’Echiquier

Alors que 2020 se classe parmi les trois années les plus chaudes jamais enregistrées, la thématique du climat a été, ces derniers mois, de toutes les annonces. Des élections américaines aux plans de relance européens, en passant par les engagements de neutralité carbone des principales entreprises pétrolières, toutes ces annonces ont un objectif commun. Elles ont pour but de mobiliser la société dans son ensemble pour nous permettre de vivre, à l’horizon 2050, dans un monde dont l’augmentation de la température reste inférieure à 2°C. Face à ce défi de taille, la finance a un rôle majeur à jouer pour diriger, de façon pragmatique, les capitaux vers les entreprises qui façonnent le monde de demain.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Finance, climat et pragmatisme »

Les investisseurs doivent être attentifs à la forme de la reprise, mais aussi à sa couleur, verte ou brune ?

@Pexels

Par Schroders

On parle beaucoup d’une reprise en forme de U, de V ou de W. Or, la couleur de la reprise est tout aussi importante pour les investisseurs. Verte ou brune ? Telle est la question.

Les émissions de CO2 ont chuté de manière spectaculaire pendant la crise du coronavirus. D’après l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les émissions de cette année seront inférieures d’environ 8 % à celles de 2019. Et les prévisions tablent sur une baisse de 6 % des besoins totaux en énergie primaire pour cette année. Cela signifie que le choc causé par le Covid-19 à l’économie mondiale est sept fois plus important que celui de la crise financière. Continuer la lecture sur Moneystore de « Les investisseurs doivent être attentifs à la forme de la reprise, mais aussi à sa couleur, verte ou brune ? »

Le coronavirus n’arrêtera pas la transition énergétique

@Pexels

Par Mark Lacey, Head of Commodities chez Schroders

La pandémie du coronavirus affecte notre vie dans toutes ses facettes, y compris la transition énergétique. Mais  les opportunités à long terme restent intactes. La propagation du coronavirus perturbe l’économie et la vie de tous les jours. L’incidence sur la croissance économique sera considérable. En ce qui concerne la transition énergétique, on peut distinguer trois risques principaux : la demande des consommateurs, la chaîne d’approvisionnement et les effets de l’incertitude et des limitations des déplacements. Il n’empêche que la transition énergétique restera un thème important à long terme. Si l’on veut lutter contre le réchauffement climatique, la transition énergétique reste à l’ordre du jour et constitue donc une opportunité à long terme pour les investisseurs. Continuer la lecture sur Moneystore de « Le coronavirus n’arrêtera pas la transition énergétique »

Changement climatique: quand les banques centrales s’en mêlent

@Pexels

Par Degroof Petercam

Les investisseurs institutionnels font face à une pression croissante concernant leur rôle et leur responsabilité en matière de financement de la transition énergétique. En effet, les nombreuses réglementations de la Commission européenne obligent les investisseurs institutionnels à démontrer leur intégration du risque climatique dans leurs stratégies et processus d’investissement. Ils doivent également prouver leur bonne volonté à financer l’économie dite verte et s’écarter des secteurs économiques les plus polluants. Ces réglementations sont souvent renforcées par des obligations nationales (comme l’article 173 de la loi française pour la transition énergétique).

Cette pression est-elle la même pour tous les investisseurs institutionnels ? Qu’en est-il par exemple des obligations des banques centrales et des autorités financières et monétaires ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Changement climatique: quand les banques centrales s’en mêlent »

Comment décarboniser votre portefeuille ?

@pexels

Par Degroof Petercam

De nos jours, dans le cadre de la « chasse aux émissions de carbone » que livrent de nombreux gestionnaires, il est souvent fait allusion au concept de « décarbonisation » des portefeuilles. Mais qu’entend-on donc par le terme «décarbonisation»?

En fait, plusieurs approches permettent de décarboniser votre portefeuille tout en prenant toutes les précautions nécessaires. Il faut toutefois garder à l’esprit qu’il s’agit d’un concept qui repose sur des méthodologies encore peu abouties. En effet, certaines usines ou entreprises ne sont pas encore équipées de capteurs de mesure des émissions de carbone. De ce fait, les émissions sont déclarées ou estimées au niveau global de l’entreprise, ce qui complique encore le calcul des émissions directes (qui ont servi à fabriquer le produit lui-même) et indirectes (liées à l’utilisation de ce produit).

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment décarboniser votre portefeuille ? »