L’or, un investissement à considérer dans la crise ?

@Pexels

Cette question revient inlassablement durant chaque crise financière que nous traversons. L’or a toujours été considéré comme une valeur-refuge. Cette année, il réalise des performances étonnantes. Avec un gain de 11,3 %, il surperforme toutes les autres classes d’actifs. Le métal jaune est souvent considéré comme une assurance contre les chocs boursiers. Cependant, il présente également quelques inconvénients. Il a une volatilité importante et procure un rendement faible sur le long terme. Continuer la lecture sur Moneystore de « L’or, un investissement à considérer dans la crise ? »

Quels secteurs privilégier dans le contexte de marché actuel ?

@Pexels

Par Deutsche Banque Belgique

En résumé :

  • La pandémie de coronavirus a fait souffler un vent de panique sur les places financières mondiales.
  • Elle a également provoqué une augmentation spectaculaire de la volatilité boursière.
  • Sur quels secteurs convient-il de mettre l’accent dans cet environnement de marché hautement incertain ?

La propagation du coronavirus à l’échelle planétaire a provoqué des secousses d’une violence extrême sur les marchés d’actions mondiaux. Après avoir bouclé le premier trimestre 2020 sur des pertes historiques, les grands indices boursiers ont repris de la hauteur depuis le début du printemps mais ils restent dans le rouge depuis le début de l’année. Continuer la lecture sur Moneystore de « Quels secteurs privilégier dans le contexte de marché actuel ? »

Reprise et risque 

@Pexels

Par Igor de Maack, Gérant et porte-parole de la Gestion, DNCA Investments

Il est difficile de se réjouir en ce début du mois de mai, de la situation économique à l’heure où tant d’employés sont encore en chômage partiel. Les marchés actions ont décidé que la crise économique ne ferait pas dérailler le système financier international. En effet, les liquidités injectées par des banques centrales tenues par leur mandat de protection de l’écosystème monétaire et par des gouvernements aux abois agissent comme une perfusion propre à entretenir le malade dans l’illusion d’une santé recouvrée. Continuer la lecture sur Moneystore de « Reprise et risque  »

Foot à lier ?

@Pexels

Par Didier Le Menestrel, Président-directeur général, La Financière de l’Echiquier

La tranquillité relative qui a régné sur la Bourse ces dernières semaines a permis au plus grand nombre de suivre un marché bien plus agité : celui des transferts de joueurs de foot. Le ballon rond s’est installé tout l’été à la une des médias, actualité financière incluse, grâce à l’impressionnante envolée du prix des footballeurs. Nous savons tous aujourd’hui que le PSG a racheté au FC Barcelone, pour la somme folle de 222 millions d’euros, le désormais très célèbre Neymar da Silva Santos Júnior, dit « Neymar ». Au total, la somme déboursée par le PSG pour s’attacher ce jeune attaquant brésilien s’élève à 572 millions sur 5 ans, un « transfert du siècle » qui a logiquement enflammé nos esprits et nos conversations estivales.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Foot à lier ? »

Les leaders technologiques, locomotives des grands indices

Par Guy Wagner, chief investment officer de BLI – Banque de Luxembourg Investments

Au mois de juillet, un investisseur européen n’a pas pu profiter de la poursuite du comportement favorable de la plupart des indices boursiers en raison de la force de l’euro. Ainsi, sur l’ensemble du mois, le S&P 500 aux Etats-Unis, le Topix au Japon et l’indice MSCI Emerging Markets ont légèrement progressé. Le Stoxx 600 en Europe a par contre reculé. Exprimé en euro, l’indice MSCI World a été en légère baisse. Au niveau sectoriel, les secteurs des matières premières et de la finance se sont particulièrement bien comportés alors que les valeurs défensives de la santé et de l’alimentation ont sous-performé. Les grands gagnants boursiers demeurent les leaders des nouvelles technologies qui sont les locomotives de la plupart des grands indices boursiers depuis le début de l’année.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les leaders technologiques, locomotives des grands indices »