Qu’entend-on par grosses fortunes ? Entre mythe et réalité…

@Pexels

L’idée de taxer les grosses fortunes refait régulièrement surface. « Pour faire rentrer l’argent dans les caisses de l’Etat, il faut taxer les riches », entend-on de plus en plus souvent dans les médias. Les dépenses liées à la crise sanitaire du Covid-19 ont, à nouveau, exacerbé ce sujet. Pourtant, le flou persiste sur cette notion de « grosses fortunes ». Bien des questions restent encore sans réponses. Pour évaluer la fortune d’une personne que prendra-t-on en considération ? A partir de quel montant estime-t-on qu’un patrimoine sera taxé ? Qui sera concerné ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’entend-on par grosses fortunes ? Entre mythe et réalité… »

Comment envisager ses placements : en privé ou via sa société ?

@Pexels

Par la Banque Nagelmackers

 Voici trois vidéos qui expliquent les avantages et inconvénients d’investir en privé ou via une société.

Dans la première vidéo, les différences de principe entre investir en personne physique et investir via sa société sont abordées. Il y est surtout mis l’accent sur le coût fiscal de l’une ou l’autre voie choisie. Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment envisager ses placements : en privé ou via sa société ? »

Petit déjeuner financier : « Immobilier : Achat, détention, vente, Quelle fiscalité ? »

Dans un environnement de taux d’intérêt au plancher, acquérir un bien comme résidence principale, comme résidence secondaire ou comme placement pour le louer n’a jamais semblé aussi attrayant. Mais c’est compté sans la fiscalité qui grève l’immobilier à l’achat, lors de sa détention ou de sa vente. Pour faire le point sur la taxation de l’immobilier,

et 

vous invitent au Petit Déjeuner Financier sur le thème

«  Immobilier : Achat, détention, vente, Quelle fiscalité ? »

Le jeudi 28 septembre de 8h à 9h30

Continuer la lecture sur Moneystore de « Petit déjeuner financier : « Immobilier : Achat, détention, vente, Quelle fiscalité ? » »

Taxer les comptes-titres : contre-productif et incohérent !

@Pexels

La récente annonce d’aller collecter des recettes de l’état en taxant les comptes-titres soulève à nouveau des questions sur l’incohérence et l’instabilité fiscale en Belgique. En effet, en 6 ans le précompte mobilier a doublé en passant de 15 à 30%. La hausse temporaire du précompte selon une formule de 21+ 4% qui avait été instaurée et puis retirée ainsi que l’épisode de la taxe sur la spéculation montrent à quel point des mesures sont prises dans la précipitation, sans analyse préalable, pour être ensuite retirées promptement. Tout cela crée un climat de suspicion et d’instabilité auquel l’investisseur belge n’est pas insensible.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Taxer les comptes-titres : contre-productif et incohérent ! »

Quel diagnostic 10 ans après la crise ?

Sous la direction de l’économiste Serge Wibaut, le dernier numéro de la revue « Reflets et Perspectives de la vie économique » fait le point sur la situation dix ans après la crise financière. Une crise qui a fait couler beaucoup d’encre et de réglementations et dont on ne voit pas la fin, comme souligne Serge Wibaut en introduction. L’opuscule publié aux éditions De Boeck retrace les évolutions qui ont marqué les réformes régulatoires du secteur bancaire belge, le renforcement de la protection de l’investisseur et s’interroge sur l’efficacité de la politique des autorités monétaires. Les sujets de la taxation des banques et de la santé financière du secteur sont également passés sous la loupe des auteurs. «Beaucoup se demandèrent en effet comment les académiques et les services de prévisions économiques, tant privés que publics, n’avaient pas vu venir l’ouragan qui allait frapper l’économie mondiale », relève Serge Wibaut.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quel diagnostic 10 ans après la crise ? »