Faut-il avoir peur des taux d’intérêt au plancher ?

@Pexels

En quoi des taux d’intérêt très bas, nuls voire même négatifs en termes réels représentent-ils un danger ? Une telle situation présente-t-elle aussi des opportunités ? La situation est plus nuancée qu’il n’y paraît.

Des aspects positifs

« Les taux d’intérêts faibles sont une opportunité pour les Etats qui peuvent ainsi se financer à des coûts moindres. Les Etats empruntent à des conditions avantageuses, ce qui provoque une diminution du coût de leur dette. Cependant, cet avantage doit être corrigé par l’impact de la hausse de l’endettement public ces dernières années. On a ainsi vu une forte augmentation de la dette américaine, par exemple. Il faut donc regarder le gain net que procure la baisse des taux. Le poids de la charge de la dette publique sur les budgets des Etats n’a pas nécessairement baissé», note Bernard Keppenne, Chief economist chez CBC Banque et Assurance.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Faut-il avoir peur des taux d’intérêt au plancher ? »

Où peut-on encore trouver du rendement ?

Par Deutsche Bank Belgique

Les investissements traditionnels (épargne, bons de caisse, etc.) ne rapportent presque plus rien. Quelles sont les alternatives ?

En résumé :

      • Le taux d’intérêt du compte d’épargne est à un plancher historique. Sans amélioration en vue.
      • Rendement famélique également pour les obligations de qualité en euros avec coupons fixes. Les obligations en dollars sont un peu plus intéressantes.
      • Pour générer un rendement digne de ce nom, il faut investir en actions. Tout en sachant qu’un surcroît de rendement potentiel va toujours de pair avec un risque accru.

    Continuer la lecture sur Moneystore de « Où peut-on encore trouver du Rendement ? »

Pourquoi les taux d’intérêt sont-ils si faibles ?

Véritable casse-tête pour les investisseurs et les épargnants, la situation des taux d’intérêt interpelle à plus d’un titre. Comment explique-t-on la faiblesse actuelle de ces taux ? Explications et décryptage avec Etienne de Callataÿ, Président et co-fondateur d’Orcadia Asset Management.

L’incidence de l’inflation

La première explication que l’on pourrait avancer est l’inflation. En effet, l’inflation est faible. Nous sommes très loin de l’environnement des années 80. Les anticipations montrent une obsession pour le scénario à la japonaise. On assiste alors à une véritable crainte d’une absence durable d’inflation. Ces prévisions estiment que le progrès technologique empêchera ce retour à l’inflation. Ces progrès permettent la production de biens et services à moindres coûts. De ce fait, les attentes inflationnistes sont basses voire même excessivement basses.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pourquoi les taux d’intérêt sont-ils si faibles ? »

Peut-on encore attendre des rendements sur le marché obligataire ?

@Pexels

Par Erik Joly, CIO ABN AMRO Belgique

Aujourd’hui, les banques centrales ont pleinement achevé leurs pivots vers des politiques monétaires plus accommodantes par des baisses de taux d’intérêt et de nouveaux programmes d’achat d’actifs (assouplissement quantitatif) en Europe. Qu’est-ce que cela signifie pour les investisseurs ?

Plusieurs éléments menacent la croissance et le commerce mondiale. La guerre commerciale s’articule autour de droits de douane et de tweets du côté américain, de dévaluation du Renminbi et de l’arrêt des importations de produits agricoles américains du côté chinois. Par ailleurs, d’autre tensions commerciales s’y ajoutent entre le Japon et la Corée du Sud, entre les Etats-Unis et l’UE. Un Brexit sans accord semble se profiler avec l’élection de Boris Johnson. Tout ceci dans un contexte de croissance mondiale, en particulier européenne, fragile.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Peut-on encore attendre des Rendements sur le marché obligataire ? »

Quelles alternatives face aux taux négatifs ?

@pexels

Par Vincent Juvyns, Stratégiste J.P. Morgan Asset Management

Les taux d’intérêt négatifs ne sont pas un phénomène nouveau en Europe. En effet, les taux de référence de la Banque Centrale Européenne (BCE) et de la Banque Nationale Suisse (BNS) sont négatifs depuis 2014. Cependant, ceux-ci revêtent désormais un caractère de plus en plus structurel. Cela oblige dès lors les épargnants à rechercher des alternatives pour maintenir un rendement positif sur leurs liquiditésContinuer la lecture sur Moneystore de « Quelles alternatives face aux taux négatifs ? »

La BCE ouvre la voie à des mesures de relance supplémentaires

@pexels

Par Deutsche Bank Belgique

La BCE a laissé son taux directeur inchangé, mais a laissé entrevoir une baisse des taux d’intérêt en septembre et une relance du programme d’achat d’actifs plus tard cette année. Analyse.

En résumé :

    • La Banque centrale européenne (BCE) a laissé son taux directeur inchangé, mais a laissé entrevoir une baisse des taux d’intérêt en septembre et une relance du programme d’achat d’actifs plus tard cette année.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La BCE ouvre la voie à des mesures de relance supplémentaires »