Vendre au plus haut ? Une décision qui peut coûter cher !

@Pexels

Par Duncan Lamont, Head of Research and Analytics chez Schroders

Les valorisations des marchés d’actions atteignent des sommets. Dès lors, les investisseurs doivent-ils encore s’engager ou le moment de sortir est-il venu ? Si l’on se retourne sur 100 ans d’histoire, qu’adviendra-t-il du rendement si un investisseur décide de sortir au plus haut ? Conclusion : choisir le moment opportun sur le marché est impossible et très onéreux !

 

Fin mars, le rapport cours/bénéfice du S&P 500 progressait à 34 fois. Un niveau supérieur à la bulle Internet fin 1999, lorsque le rapport cours/bénéfices n’a pas dépassé 31 fois. Et nettement supérieur à la moyenne de 17 fois sur le long terme. Le tableau n’est pas différent si l’on considère le CAPE, ou Shiller PE, le rapport cours/bénéfice cyclique corrigé. Celui-ci n’a été supérieur que lors du battage médiatique Internet.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Vendre au plus haut ? Une décision qui peut coûter cher ! »