Quelles sont les perspectives d’inflation dans les économies développées?

@Pexels

Par Daniel Morris, Stratégiste Senior, et Dominick DeAlto, Responsable de la gestion obligataire mondiale chez BNP Paribas AM.

Ces dernières semaines, les politiques monétaires et budgétaires sans précédent mises en place par les banques centrales et les gouvernements ont permis aux marchés obligataires développés de retrouver un certain équilibre. La déflation, et non l’inflation, constitue le principal risque à court terme. A plus long terme, il est envisageable que des forces structurelles soient à l’origine de pressions inflationnistes mais, pour cette année, la déflation semble le principal risque. Voici pourquoi : Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles sont les perspectives d’inflation dans les économies développées? »

Qu’est-ce que la courbe de Phillips ? Où en est-on aujourd’hui ?

En économie, la courbe de Phillips présente la relation qui existe entre l’inflation et le chômage. Initiée par Alban William Phillips, un économiste néo-zélandais du XXème siècle, cette courbe démontrait au départ une relation négative entre le chômage et la variation des salaires en termes nominaux. Ensuite, elle a été étendue à une relation inverse entre chômage et taux d’inflation, et c’est sous cette forme-là qu’elle est le plus souvent présentée.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que la courbe de Phillips ? Où en est-on aujourd’hui ? »

Un fantôme parcourt le monde, c’est le fantôme de la déflation

DSCN1600Par Dieter Hein, Banque de Luxembourg

Aujourd’hui, quand on ouvre un journal financier et qu’on lit des articles traitant de l’évolution générale de l’économie, on est sans cesse confronté à la notion de « déflation » ce terme étant associé à d’autres : «peur», «souci» ou «risque». Ces associations sont d’autant plus inquiétantes que Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, évoque inlassablement un risque de déflation qui doit être conjuré.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Un fantôme parcourt le monde, c’est le fantôme de la déflation »