Le pouvoir d’achat a-t-il vraiment augmenté ?

@Pexels

Par Philippe Defeyt, Economiste, Président de L’Institut pour un Développement Durable

Entre 2000 et 2017, le nombre de voyages en avion pour des vacances d’au moins 4 jours a été multiplié par deux, soit une augmentation de 100% ou 4,1% par an ! C’est un des nombreux indicateurs qui justifient qu’on puisse parler d’une extension, qualitative et quantitative, de la consommation depuis la fin du siècle passé.

En témoignent aussi les évolutions suivantes : 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Le pouvoir d’achat a-t-il vraiment augmenté ? »

Quelles perspectives le métal jaune offre-t-il aux investisseurs pour 2017?

Par David Brett, investment writer chez Schroders

En ce qui concerne l’or, trois facteurs incitent à acheter et quatre à vendre. Le prix de l’or a été passablement volatile en 2016. L’or est prisé des investisseurs en raison de sa rareté. L’offre d’or étant limitée, le métal jaune est considéré comme une réserve de valeur. Mais ce qui rend surtout l’or si précieux, ce sont ses multiples utilisations et l’attrait qu’il exerce. Facilement transformable, l’or est un conducteur électrique largement utilisé dans un grand nombre d’applications industrielles. Mais le métal jaune doit aussi et surtout son succès à l’attrait visuel qu’il exerce; l’or s’utilise d’ailleurs pour la confection de bijoux depuis la nuit des temps.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles perspectives le métal jaune offre-t-il aux investisseurs pour 2017? »

Quel avenir pour le pouvoir d’achat ?

Photo007#1Le revenu disponible réel des Belges, qui est, rappelons-le une des composantes du pouvoir d’achat, devrait augmenter moins rapidement que la moyenne des pays de la zone euro. Les créations d’emploi de ces dernières années se sont concentrées dans les secteurs à forte intensité de travail à temps réduit, augmentant ainsi le pourcentage de travailleurs à temps partiel. Cette évolution s’explique principalement par l’augmentation du nombre de travailleurs à temps partiel dans des secteurs comme la santé, l’action sociale et les titres-services.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quel avenir pour le pouvoir d’achat ? »

Pouvoir d’achat ressenti et objectif : pourquoi la perception n’est-elle pas la réalité ?

DSCN1586Quand on parle de l’évolution du pouvoir d’achat et surtout de son éventuelle baisse, il convient de distinguer le pouvoir d’achat objectif, basé sur des considérations purement financières, et le pouvoir d’achat ressenti qui obéit à des facteurs psychologiques. Alors que l’on nous dit que l’inflation est faible ou nulle, nous avons l’impression que les prix ne cessent de grimper. Le ressenti n’est donc pas identique aux faits objectivement recensés.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pouvoir d’achat ressenti et objectif : pourquoi la perception n’est-elle pas la réalité ? »

La composante immobilière : un tabou à faire tomber !

IMG_1881Dans le calcul du pouvoir d’achat la composante immobilière intervient à différents niveaux. D’une part, il y a les loyers payés par les locataires qui sont imputés dans les charges. Ces loyers sont perçus par les propriétaires et sont, à ce titre, aussi des revenus. Il y a également ce que l’on appelle les loyers imputés, c’est à dire une estimation de ce que les propriétaires de leur maison d’habitation paieraient comme loyer s’ils devaient louer cette maison au prix du marché.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La composante immobilière : un tabou à faire tomber ! »

Pouvoir d’achat : Pour la création d’un indice de « protection sociale »

DSCN1584Avec le revenu disponible, l’indice des prix est la deuxième composante du pouvoir d’achat. Cet indice des prix est calculé en fonction d’un panier de biens qui est défini de façon objective. Les produits retenus, les témoins et les méthodes des relevés font l’objet de tractations au sein de la Commission de l’indice. Ceci ne veut pas dire que les choix qui en résultent sont arbitraires, mais ils sont, en tout cas, le résultat de compromis socio-économico-politiques. On constate qu’en réalité, on ne tient pas compte, dans ce panier, ni des prix relatifs ni des comportements des consommateurs.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pouvoir d’achat : Pour la création d’un indice de « protection sociale » »