pension – MoneyStore

Quelle protection financière pour les proches d’un indépendant en cas de décès ?

Par AG

Il n’est pas rare pour un indépendant de contracter un, voire plusieurs emprunt(s) au lancement de son activité. Ces crédits, parfois élevés, nécessitent indéniablement une protection financière, et donc une assurance.

Mais qu’en est-il du niveau de vie des proches du travailleur indépendant en cas de décès ? Passons en revue les différentes possibilités.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelle protection financière pour les proches d’un indépendant en cas de décès ? »

Faut-il opter pour un EIP ou une PLCI ?

Par AG

Tout travailleur indépendant établi en société, a la possibilité de conclure un contrat PLCI (Pension libre complémentaire pour indépendants) et/ou un contrat EIP (Engagement individuel de pension). L’objectif ? Se constituer une pension complémentaire. Chacune de ces deux solutions présente des avantages spécifiques. Que souscrire et dans quels cas ? Lisez la suite !

Continuer la lecture sur Moneystore de « Faut-il opter pour un EIP ou une PLCI ? »

Quels éléments déterminent le montant de la pension légale ?

@Pexels

Par AG

 

En Belgique, l’âge légal de la pension est actuellement fixé à 65 ans. Il passera à 66 ans dès 2025 et à 67 ans en 2030. À partir de cet âge, les salariés, fonctionnaires et indépendants ont droit à une pension légale, appelée premier pilier de pension.

 

 

 

Le montant de la pension légale dépend de plusieurs facteurs :

  • Le nombre d’années travaillées
  • La rémunération
  • Le statut : salarié, indépendant ou fonctionnaire
  • La composition du ménage (dans certains cas)

 

Examinons chacun de ces facteurs plus en détail.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quels éléments déterminent le montant de la pension légale ? »

Engagement individuel de pension : que faut-il savoir avant de souscrire ?  

Par AG

@Pexels

L’engagement individuel de pension (EIP) permet avant tout aux indépendants en société de se constituer une pension complémentaire via leur activité. Mais pas seulement ! Passons en revue les possibilités offertes par cette solution ainsi que les différents points d’attention à garder à l’esprit avant de souscrire.

Certains indépendants souhaitent anticiper leur pension, d’autres ont davantage besoin de protection ou privilégient la constitution de leur patrimoine. L’engagement individuel de pension répond à trois besoins.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Engagement individuel de pension : que faut-il savoir avant de souscrire ?   »

Quelles sont les différences entre la PCLI et la CPTI ?

@Pexels

Par AG

Commençons par un rappel de la situation actuelle. Ce n’est pas un secret, les travailleurs indépendants doivent composer avec une pension légale moindre que celle des travailleurs salariés. 

En outre, leur situation en cas de maladie ou d’incapacité de travail, n’est pas davantage enviable :

  • Une indemnité de travail est prévue en cas d’arrêt de plus de 7 jours uniquement.
  • Le montant dépend de la situation familiale du travailleur indépendant. Il atteint environ 990 euros par mois si le conjoint perçoit un revenu.

Jusqu’à il y a peu, outre la PCLI, les indépendants en personne physique ne disposaient, dans le cadre de leur activité professionnelle, d’aucune solution de pension complémentaire, contrairement aux indépendants en société (via l’EIP). La CPTI comble désormais ce besoin. 

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles sont les différences entre la PCLI et la CPTI ? »

Une pension confortable pour les indépendants ?

@Pexels

Par AG

Actuellement, les indépendants belges se voient verser une bien maigre pension légale en comparaison à leur rémunération. L’alternative pour les travailleurs indépendants ? Se constituer une pension complémentaire.

Un premier pas vers une pension équivalente à celle des travailleurs salariés

​Depuis le 1er août 2016, les pensions minimales des travailleurs indépendants et des salariés sont alignées. Mais le minimum légal – s’il est atteint – permet rarement de maintenir son niveau de vie. Il existe cependant plusieurs solutions d’épargne complémentaire fiscalement avantageuses, destinées à la fois aux indépendants avec et sans société. Continuer la lecture sur Moneystore de « Une pension confortable pour les indépendants ? »

Besoin de liquidités : A quel coût peut-on racheter ses plans de pension ?

@Pexels

Par Adrien Biquet, Responsable juridique et fiscal – Armoni Financial Architects

Une bonne habitude consiste à consacrer une partie de son épargne annuelle à la constitution de capitaux complémentaires pour la pension. Certains plans de pension sont encouragés fiscalement : l’épargne-pension, l’assurance-vie fiscale, ou encore les plans de pension « professionnels », tels que l’assurance-groupe ou les engagements individuels de pension, etc.

Les événements de la vie nous amènent cependant parfois à devoir mobiliser nos liquidités avant d’avoir atteint l’âge de la pension. Est-il possible de percevoir ces capitaux anticipativement et à quelles conditions ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Besoin de liquidités : A quel coût peut-on racheter ses plans de pension ? »

Tous comptes faits, la pension légale moyenne sera encore moins suffisante que prévu

@Pexels

Par AG Insurance

Pour garder un niveau de vie suffisant à l’heure de la pension, il est temps de faire les comptes sans se voiler la face.

Comme le montre une grande enquête menée par le gestionnaire de patrimoine Schroders, les Belges surestiment leur future pension. C’est ainsi qu’ils s’attendent à recevoir 75 % de leur dernier salaire en guise de pension légale, alors qu’ils n’en recevront en moyenne que 54 %. L’écart entre la pension attendue et la réalité représente en moyenne une différence de 450 euros par mois. Étant donné la faiblesse actuelle des taux d’intérêt, un capital de 90.000 à 100.000 euros est nécessaire pour combler ce fossé. Continuer la lecture sur Moneystore de « Tous comptes faits, la pension légale moyenne sera encore moins suffisante que prévu »