Obligations liées au développement durable : Quelles opportunités au-delà des obligations vertes ?

@Pexels

Par Felipe Gordillo et Xuan Sheng Ou Yong, BNP Paribas AM

Les émissions d’obligations vertes sont apparues il y a plus de 10 ans en réponse aux préoccupations des investisseurs (institutionnels) sur le changement climatique et ses implications politiques et économiques. Ces titres sont devenus un pilier majeur d’une classe d’actifs composée d’obligations liées au développement durable, qui ne cesse de développer.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Obligations liées au développement durable : Quelles opportunités au-delà des obligations vertes ? »

Tendances pronostiquées en 2000, non réalisées en 2020

@Pexels

Par Befirm

La crise sanitaire l’a, si besoin était, démontré : même la plus belle des boules de cristal ne peut tout prédire. Des événements viennent souvent contrecarrer les prévisions.  Quiconque aurait évoqué, au tournant du siècle, des taux hypothécaires inférieurs à 1 %, aurait sans doute déclenché des rires moqueurs.

Une troisième guerre mondiale, la fermeture des frontières chinoises pour cause d’épidémie de virus SARS, une pénurie de pétrole ou une panne informatique généralisée, auraient sans doute été jugées nettement plus vraisemblables. Or, que reste-t-il aujourd’hui des mutations à long terme pronostiquées en 2000 ? Quatre observateurs de tendances ont plongé dans leurs archives, en quête d’orientations et de prédictions qui ne se sont pas concrétisées.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Tendances pronostiquées en 2000, non réalisées en 2020 »

Quatre questions pour l’année du bœuf

@Pexels

Par Erik Joly et Arthur Jenck, ABN AMRO, Private Banking

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé :

  • La Chine, seule économie clé affichant une croissance annuelle positive en 2020 (+2,3%)
  • La lutte contre le virus à l’origine de la surperformance économique de la Chine
  • Relèvement de la prévision de croissance 2021 de 8% à 8,5%
  • Les tensions américano-chinoises persistent sous Biden, mais les chocs macro ou boursiers dus aux tensions sont moins probables

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quatre questions pour l’année du bœuf »

Pandémie : Quel impact sur la croissance ?

@Pexels

Par NNIP

Les marchés sont axés sur la reprise économique, mais l’horizon reste sombre à court terme. La Chine semble avoir maîtrisé les mutations du virus. Mais il en va autrement pour le reste du monde émergent.

Malgré une volatilité un peu plus importante ces dernières semaines sur les marchés financiers, l’appétit pour le risque reste globalement sain. Les attentes à plus long terme quant à une forte reprise compensent toujours les nouvelles négatives relatives au coronavirus.

Toutefois, à court terme, les chiffres toujours élevés des infections aux États-Unis et en Europe, les nouveaux foyers d’infections en Chine et les importants revers de vaccination, en particulier en Europe, font qu’il sera difficile pour les gouvernements de lever les restrictions de mobilité dans un avenir proche. Dans plusieurs pays, il est plus probable que les restrictions soient encore plus nombreuses. La perspective d’un confinement plus long et plus strict a un impact négatif sur la confiance des entreprises et des consommateurs.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pandémie : Quel impact sur la croissance ? »

Hit-parade des fonds : Les pays émergents tout en nuances

@Pexels

Sous le vocable « pays émergents » se cachent des réalités bien différentes. En effet, les économies asiatiques, et plus particulièrement la Chine, affichent de belles performances alors qu’en Amérique Latine, le Brésil ne cesse de décevoir les investisseurs. En ce début d’année, selon les données fournies par Quantalys, les fonds investis en actions chinoises et asiatiques occupent le haut du tableau. En revanche, les marchés latino-américains menés par le Brésil restent à la traîne.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : Les pays émergents tout en nuances »

Perspectives 2021 : Comment investir suite aux mouvements tectoniques induits par le Covid-19 ?

@Pexels

Par Wim D’Haese, Head Investment Strategist & David Ghezal, Investment Strategist, Deutsche Bank Belgique

Notre espoir à tous pour 2021 est que nous puissions mettre la pandémie de coronavirus derrière nous. Les vaccins semblent maintenant offrir une perspective réaliste à cet égard. Mais le débat sur la réponse politique à la crise sanitaire, et ses implications sociales et économiques, va probablement se poursuivre pendant plusieurs années.

Toutefois, à l’approche de 2021, voici quelques perspectives claires pour les investisseurs. Au bas de cet article, vous trouverez la version détaillée de la publication ‘Perspectives 2021’[i]. Dans celle-ci, à l’aide de graphiques, les prévisions macroéconomiques et la vision sur les marchés financiers sont détaillées. Y sont également reprises les classes d’actifs et les thématiques d’investissement (actions, obligations, matières premières, devises, vue géographique et sectorielle, etc.).

Continuer la lecture sur Moneystore de « Perspectives 2021 : Comment investir suite aux mouvements tectoniques induits par le Covid-19 ? »