Hit-parade des fonds : Les coulisses du succès

@Pexels

Selon les données fournies par Quantalys, les fonds investis dans les valeurs technologiques et la bourse chinoise ont le mieux performé en 2020. Ce n’est plus une surprise ! Mais quels sont les facteurs qui expliquent que la bourse américaine soit si performante ? Pourquoi l’Europe est-elle toujours à la traîne ? Comment peut-on expliquer le succès de la bourse chinoise alors que ce pays a été le foyer de la pandémie ? Pourquoi le Brésil peine à sortir de sa position de perpétuel loser ? Eclairage et commentaires avec Bernard Keppenne, chief economist chez CBC Banque.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : Les coulisses du succès »

Quelles sont les procédures quand on veut vendre de l’or physique ?

@Pexels

La détention d’or physique peut aboutir, à un moment donné, à la vente de cet or. Quelles sont alors les procédures et les exigences lors de cette opération ? Pour vendre des lingots ou des pièces d’or, on peut soit passer par une banque, soit s’orienter vers des intermédiaires en achat-vente d’or. Dans les deux cas, il y a une procédure à respecter.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles sont les procédures quand on veut vendre de l’or physique ? »

Infographie du mois : Comparaison des rendements de différents actifs sur 35 ans

Un dessin vaut parfois mieux qu’un long discours ! MoneyStore vous présente chaque mois un graphique ou une infographie illustrant un sujet économique. Ce mois-ci, nous vous présentons des infographies montrant les rendements historiques par catégories d’actifs entre 1985 et octobre 2020.

Les investisseurs ont le choix entre différentes formes de placements. Des obligations aux actions en passant par les SIR ou l’or, il est souvent difficile de faire un choix. Ce choix est trop souvent influencé par les seules performances de ces actifs. Les investisseurs se demandent alors s’il existe une classe d’actif qui surperforme les autres sur le long terme.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Infographie du mois : Comparaison des rendements de différents actifs sur 35 ans »

2020 : Quelle année cette année-là !

@Pexels

Par Frédéric Rollin, senior investment advisor chez Pictet Asset Management

L’année 2020 continue de jouer avec nos nerfs et pourtant il faut déjà penser à 2021 ! Il est effectivement crucial d’inscrire les investissements sur un horizon long.

Sur longue période, les actions devraient une fois de plus se retrouver gagnantes. Les obligations européennes n’offrent quasiment plus de rendement. Les actions, quant à elles, distribuent de généreux dividendes et leur cours de bourse bénéficiera du retour de la croissance mondiale l’année prochaine. Confinement, déconfinement, re-confinement…les bourses continueront de donner des sueurs froides, mais le jeu en vaut la chandelle. 

Continuer la lecture sur Moneystore de « 2020 : Quelle année cette année-là ! »

Comment investir dans un environnement guidé par le coronavirus ?

@Pexels

Par Deutsche Bank Belgique

Bien que la voie de la reprise économique soit semée d’embûches, les bourses ont enclenché le turbo depuis leur plongeon de mars. Quelles en sont les conséquences pour les investissements ? Bien que les bourses anticipent la poursuite de la reprise, un redressement des bénéfices des entreprises et un renforcement des mesures de soutien des pouvoirs publics et des banques centrales, le contraste entre Wall Street (la bourse) et Main Street (l’économie réelle) a été frappant. Lorsqu’ils avaient établi leurs pronostics de résultats des sociétés pour le deuxième trimestre, les analystes n’avaient pas fait preuve d’un optimisme démesuré. Dès lors, rares sont les sociétés à avoir déçu par rapport à ces attentes, ce qui a agréablement surpris les investisseurs et a donné un coup de fouet supplémentaire aux marchés.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment investir dans un environnement guidé par le coronavirus ? »

L’or, c’est de l’argent

@Pexels

Par Bert Flossbach, Flossbach von Storch

Après tout, le très grand crash de la crise du Corona n’a pas encore eu lieu. Les programmes d’aide et de relance économique des gouvernements ont empêché l’économie de s’effondrer. Mais le prix à payer pour cela est gigantesque. Dans le monde entier, les mesures fiscales affectant le budget s’élèvent à plus de cinq mille milliards de dollars, qui sont complétés par des garanties d’État s’élevant à environ 3 700 milliards de dollars.

Si nécessaire, les États fourniront des fonds supplémentaires, qui peuvent être financés à coût zéro compte tenu du faible niveau des taux d’intérêt. La conséquence est une augmentation rapide de la dette publique qui atteint des niveaux records. Les banques centrales sont donc prisonnières de leur politique de taux d’intérêt ultra-libre. Elles sont condamnées à fournir à l’infini de l’argent bon marché au monde et à intervenir en cas d’urgence pour apporter leur soutien. Continuer la lecture sur Moneystore de « L’or, c’est de l’argent »