OPC – MoneyStore

Quelle est la différence entre un gestionnaire de fonds, un banquier privé et un broker ?

Dans l’univers de la gestion, la confusion entre les métiers est encore trop fréquente. Lorsque des gestionnaires de fonds s’expriment sur leur vision des marchés, certains pensent que ce sont des banquiers qui les informent. Par ailleurs, la distinction entre la gestion de fortune et la simple exécution des ordres de bourse n’est souvent pas très claire dans les esprits. Eclairage sur des métiers distincts.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelle est la différence entre un gestionnaire de fonds, un banquier privé et un broker ? »

Qu’est-ce que le swing pricing ?

@Pexels

Lorsque, dans un fonds de placement, des ventes ou achats importants de parts du fonds ont lieu, cela peut pénaliser les investisseurs existants. En effet, en l’absence de mécanismes anti-dilutifs, les coûts de transactions encourus pour les opérations sur les sous-jacents sont supportés de manière proportionnelle par tous les actionnaires du fonds. Ces coûts associés aux opérations d’entrée/sortie engendrent une dilution de la valeur de l’investissement des actionnaires existants d’un fonds. Le swing pricing sert à atténuer cet effet dilutif.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que le swing pricing ? »

Taxe Caïman et Sicav-FIS luxembourgeoises : état des lieux

Source : Wikimedia, Robert Lawton
Source : Wikimedia, Robert Lawton

Par Joyn Legal, Avocats

La  » taxe caïman  » instaurée par la loi du 15 août 2015 est un système qui permet d’imposer  » par transparence  » les revenus perçus par certaines  » constructions juridiques  » directement dans le chef des personnes physiques qui les ont créées ou qui en sont les bénéficiaires, comme si ces constructions n’existaient pas.

La loi du 26 décembre 2015 a étendu la portée de ce système (avec effet rétroactif au 1er janvier 2015) aux Organismes de Placement Collectif (OPC)  » dédiés « , c’est-à-dire essentiellement ceux qui sont détenus par une seule personne ou par une même famille (ce qui est souvent le cas des SICAV-FIS luxembourgeoises).

Quelle interprétation ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Taxe Caïman et Sicav-FIS luxembourgeoises : état des lieux »

L’épargne des Belges est convoitée

DSCN0101 g2 sComme l’écureuil qui fait ses provisions à l’automne en enfouissant ses récoltes, le Belge est un épargnant prévoyant et quelque peu timoré. Il engrange son capital sur des livrets d’épargne à concurrence d’un montant total de 250 milliards d’euros. Or, cette fortune ne lui rapporte rien : à peine plus qu’un demi pourcent par an entièrement rongé par l’inflation.

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’épargne des Belges est convoitée »