Obligations et inflation peuvent parfois faire bon ménage

@Pexels

Par Vincent Juvyns, Global Market Strategist, J.P. Morgan Asset Management    

Le 22 février 2016

Depuis la fin du deuxième choc pétrolier en 1981, les marchés obligataires mondiaux ont connu une période relativement favorable, qui a vu leur capitalisation passer de 10.000 milliards à près de 100.000 milliards[1] de dollars aujourd’hui et les taux des obligations souveraines à 10 ans des principaux pays développés passer de plus de 10% à des niveaux parfois inferieurs à zéro en 2016.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Obligations et Inflation peuvent parfois faire bon ménage »