obligations – MoneyStore

Obligations à haut rendement : une classe d’actifs essentielle ?

Par Alexis Renault, Global Head of High Yield, ODDO BHF AM

 

Le marché des obligations d’entreprises spéculatives à haut rendement en euros (Euro high yield) n’est plus un segment de niche. Après plusieurs années de croissance, il s’élève aujourd’hui à plus de 350 milliards d’euros. Les obligations high yield permettent de financer des entreprises présentes dans de nombreux secteurs : l’industrie, les services, la santé, etc… Le marché Euro high yield est composé de plus de 350 émetteurs et offre donc une bonne diversification.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Obligations à haut rendement : une classe d’actifs essentielle ? »

Tokenisation des obligations : quelles opportunités ?

Par Stefan Brinaru, BNP Paribas Asset Management

La blockchain, et notamment la tokenisation, est susceptible de changer la donne en matière de financement et de négociation des titres non cotés. La technologie de la blockchain peut simplifier, faciliter et accélérer les transactions. Elle peut s’employer pour toutes les classes d’actifs, y compris pour les actifs durables sur le plan environnemental, comme, par exemple, des actions ou des obligations émises par une société de production d’énergie solaire.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Tokenisation des obligations : quelles opportunités ? »

Retrouver le cap dans des marchés agités

Entre inflation, taux d’intérêt à la hausse et baisse des actifs financiers, il faut bien ajuster ses placements. Après la crise sanitaire, la guerre en Ukraine a provoqué une nouvelle onde de choc. Alors que l’optimisme prévalait au début de l’année, le ciel s’est assombri dans la sphère économique et financière. L’investisseur a subi une double peine : à la fois une baisse des actions et une baisse des obligations.

Pour faire le point sur cette situation complexe, La Libre et le blog MoneyStore ont reçu lors d’une conférence-débat Benoit Soler, Gérant taux chez Keren Finance et Nicolas Walewski, Fondateur et gérant de fonds actions chez Alken Asset Management. Ces deux gérants de fonds ont exposé l’environnement économique actuel avant de proposer leur vision des placements.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Retrouver le cap dans des marchés agités »

« Mortgage backed securities », une classe d’actifs à (re)considérer ?

Par Vincent Juvyns, Global Market Strategist, J.P. Morgan Asset Management

Depuis le début de l’année, afin de lutter contre une inflation dépassant les 8 % aux États-Unis, la Reserve Fédérale américaine a déjà procédé à 4 hausses de son taux directeur, faisant passer celui-ci de 0,25 % en janvier à 2,5 % aujourd’hui. Les marchés s’attendent à ce que celui-ci atteigne 4,25 % d’ici la fin de l’année.

 

Ce tour de vis monétaire a entrainé une hausse des taux généralisée aux Etats-Unis ces derniers mois. Le taux des obligations du Trésor Américain à 10 ans est ainsi passé de 1,5 % en janvier à 3,5 % aujourd’hui, tandis que le taux des prêts hypothécaires à 30 ans est passé de 3,5 % à 6 % sur la même période.

Continuer la lecture sur Moneystore de « « Mortgage backed securities », une classe d’actifs à (re)considérer ? »

Conférence financière : Placements : Comment ajuster son portefeuille dans des marchés agités ?

L’année 2022 n’a pas été de tout repos pour les placements qu’ils soient en actions ou en obligations. Conflit en Ukraine, inflation, baisse des marchés, les investisseurs ont perdu leur boussole et leurs repères. Comment investir dans un tel contexte ?  Pour répondre à cette question,

 

 

 

et

 

vous invitent à la conférence-débat en présentiel sur le thème

 

 

 

 

Placements : Comment ajuster son portefeuille dans des marchés agités ?

 

Le jeudi 13 octobre 2022

 

 

 

animée par Isabelle de Laminne, blogueuse MoneyStore.be et chroniqueuse à La Libre Belgique qui recevra

 

Nicolas Walewski, Fondateur et gérant de fonds actions chez Alken Asset Management

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et

 

Benoit Soler, Gérant taux chez Keren Finance

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Conférence financière : Placements : Comment ajuster son portefeuille dans des marchés agités ? »

Pourquoi vendre une obligation avant son échéance ?

Lorsqu’on détient une obligation en portefeuille, il n’est pas nécessaire de la conserver jusqu’à son échéance. Il existe un marché secondaire qui permet aux détenteurs de ces titres de les vendre et aux investisseurs intéressés d’en acheter. Mais pourquoi vendre une obligation avant son échéance ? Plusieurs critères peuvent guider les investisseurs dans leur décision de vendre une obligation avant son terme .

 

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pourquoi vendre une obligation avant son échéance ? »

Est-ce le bon moment pour acheter des obligations ?

Par Jim Leaviss, CIO Taux chez M&G Investments

Dans un contexte de hausse de l’inflation et des taux, certaines classes d’actifs obligataires peuvent devenir plus intéressantes.

 

Depuis le début de l’année 2022, l’ensemble des classes d’actifs obligataires a connu une forte réévaluation de leurs valorisations, initialement provoquée par les inquiétudes liées à la hausse de l’inflation, et plus récemment par les inquiétudes liées à la croissance mondiale. Malgré le maintien de la volatilité à court terme, la forte baisse des marchés a toutefois créé des opportunités sur les marchés de taux, avec des spreads de crédit plus larges qui offrent un amortisseur contre toute nouvelle hausse des taux d’intérêt.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Est-ce le bon moment pour acheter des obligations ? »

Hit-Parade des Fonds : Obligations américaines, le miroir aux alouettes ?

Selon les données fournies par Quantalys au 30 avril, on constate que ce sont les obligations américaines qui ont le mieux performé en avril de cette année. Comment explique-t-on cette performance assez inattendue ? Les performances publiées le sont en euros. On assiste donc ici, essentiellement, à un effet devises.

En effet, le dollar s’est fortement redressé par rapport à l’euro. « En réalité, les investisseurs qui auraient simplement été investis en dollars auraient encore mieux performé. C’est une excellente année pour le dollar américain. Ce ne sont donc pas les obligations qui performent bien mais la devise sous-jacente », explique Alex Goldwasser, Administrateur chez Goldwasser Exchange (société de bourse). Cette bonne performance des obligations en avril serait donc un miroir aux alouettes.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-Parade des Fonds : Obligations américaines, le miroir aux alouettes ? »