Ode au long terme

@Pexels

Par Peter de Coensel, CIO taux fixes, DPAM

Il est peut-être temps de s’intéresser aux obligations à long terme, car elles pourraient profiter d’une victoire démocrate aux élections américaines. Les rendements nominaux à long terme des obligations peuvent, en théorie, être calculés à partir des taux réels à court terme auxquels s’ajoute la prime de terme. Cette dernière sert, pour l’essentiel, à rémunérer les investisseurs pour le risque qu’ils prennent en détenant une obligation à échéance lointaine. Lorsque l’inflation est stable, la prime de terme varie en fonction de l’augmentation attendue des taux courts. Ainsi, la hausse du rendement du 30 ans américain, qui est passé de 2,10 à 3,45% entre juillet 2016 et novembre 2018 a résulté, pour l’essentiel, des perspectives de hausse des taux courts, la Fed ayant alors normalisé ses taux directeurs dans un contexte d’inflation systématiquement inférieure aux attentes. 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Ode au long terme »

Hit-parade des fonds : Le Brésil touché par la pandémie mais résilient à long terme

@Pexels

Depuis le début de l’année 2020, les fonds investis en actions brésiliennes n’ont pas bien performé. Selon les données fournies par Quantalys, les fonds investis en actions sur le Brésil ont perdu près de 42% de leur valeur depuis le début de l’année. Sur la même période, les fonds investis sur les marchés sud-américains ont enregistré une sous-performance de 35%. Il faut dire que, dans cette zone géographique, le Brésil est un poids lourd. Le Brésil est le principal marché de la gestion d’actifs en Amérique latine. Il est évalué à 8.600 milliards de reals brésiliens (soit 2.100 milliards de dollars) au 31 décembre 2019.

Ce marché a souffert plus particulièrement de la crise du coronavirus.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : Le Brésil touché par la pandémie mais résilient à long terme »

Comment investir dans un environnement guidé par le coronavirus ?

@Pexels

Par Deutsche Bank Belgique

Bien que la voie de la reprise économique soit semée d’embûches, les bourses ont enclenché le turbo depuis leur plongeon de mars. Quelles en sont les conséquences pour les investissements ? Bien que les bourses anticipent la poursuite de la reprise, un redressement des bénéfices des entreprises et un renforcement des mesures de soutien des pouvoirs publics et des banques centrales, le contraste entre Wall Street (la bourse) et Main Street (l’économie réelle) a été frappant. Lorsqu’ils avaient établi leurs pronostics de résultats des sociétés pour le deuxième trimestre, les analystes n’avaient pas fait preuve d’un optimisme démesuré. Dès lors, rares sont les sociétés à avoir déçu par rapport à ces attentes, ce qui a agréablement surpris les investisseurs et a donné un coup de fouet supplémentaire aux marchés.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment investir dans un environnement guidé par le coronavirus ? »

Comment investir sur le long terme et avec profit ?

@Pexels

Par Adrian Daniel, gestionnaire de portefeuille chez Mainfirst Asset Management

Après plusieurs semaines de restrictions nécessaires pour lutter contre la pandémie de coronavirus, certains pays de l’Union européenne assouplissent à présent leurs mesures. Toutefois, il existe un consensus général sur le fait que les pertes économiques réelles dues au blocage du deuxième trimestre dépasseront de loin la contraction du PIB des récessions passées.

D’autre part, l’intervention coordonnée et massive de toutes les banques centrales internationales d’un soutien  «  coûte que coûte» (par exemple, la Fed a élargi son soutien aux obligations d’entreprises américaines), associée à des programmes de relance gouvernementaux jusque-là inimaginables, est un contraste saisissant. L’issue est incertaine. Il reste à voir si la politique monétaire et fiscale sera vraiment un substitut viable aux activités économiques qui ne se réaliseront pas. Pour l’instant, les décisions qui ont été prises peuvent être interprétées comme une bonne nouvelle pour les marchés des capitaux et les investisseurs, car ces mesures inédites ont au moins permis d’atténuer la volatilité mondiale. Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment investir sur le long terme et avec profit ? »

Existe-t-il un risque d’avalanche sur la montagne de dettes ?

@Pexels

Par Wim D’Haese, Head of Investment Advisory chez Deutsche Bank

Ces derniers mois, la majorité des gouvernements et des banques centrales ont eu recours à des mesures de soutien parfois massives afin de maintenir une économie vacillante pour cause de coronavirus. Dans l’intervalle, des pans entiers de l’économie roulent depuis plusieurs mois en quelque sorte sur des roues de secours.

Les citoyens bénéficient, eux aussi, de toute une série de mesures prises à la hâte par les Etats. Même si ce soutien est bien conçu et indispensable pour éviter une récession économique encore plus importante, la question reste de savoir comment maintenir cette accumulation de dettes à un niveau supportable. Continuer la lecture sur Moneystore de « Existe-t-il un risque d’avalanche sur la montagne de dettes ? »