Quel bilan pour l’année 2021 ?

Par AXA IM

La pandémie de la COVID-19 est restée un sujet dominant en 2021. Les campagnes de vaccination ont permis de sortir du « stop-and-go » des confinements au 2ème trimestre, malgré l’apparition du variant Delta, et d’autoriser une reprise plus large de l’activité économique. Toutefois, la pandémie ressurgissait à l’automne et le risque s’accentuait fin novembre avec l’émergence du variant Omicron, doté d’une capacité de transmission bien plus élevée. En fin d’année, nombre de pays avaient mis en place des restrictions pour contrer cette nouvelle flambée du virus, sans atteindre globalement tout de même le niveau de contrainte des premières vagues.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quel bilan pour l’année 2021 ? »

Perspectives 2022 : Pas de remèdes rapides

Par Wim D’Haese Head Investment Strategist & David Ghezal Investment Strategist chez Deutsche Bank Belgique

 

 

La croissance économique devrait rester forte en 2022 malgré les inquiétudes persistantes concernant le coronavirus, l’inflation et le resserrement monétaire prudent des banques centrales. Les réponses politiques à l’inflation et aux autres conséquences à long terme de la pandémie pour l’économie et les marchés signifient que les investisseurs devront s’adapter à un environnement économique et d’investissement changeant.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Perspectives 2022 : Pas de remèdes rapides »

2022 : « Annus horribilis » pour les épargnants !

Par Vincent Juvyns, Stratégiste chez JP Morgan AM

A l’heure de s’interroger sur les perspectives économiques et financières pour 2022, une chose semble certaine c’est que le calvaire des épargnants devrait perdurer. 2022 pourrait même être un véritable « annus horribilis » pour ces derniers.

 

En effet, en 2022, cela fera 10 ans que, pour lutter contre la déflation, la BCE a abaissé son taux de dépôt à 0 % (et 8 ans que celui-ci est négatif) obligeant les banques commerciales de la zone euro à refléter cette réalité dans la rémunération des dépôts de leurs clients.

Continuer la lecture sur Moneystore de « 2022 : « Annus horribilis » pour les épargnants ! »

Sous la loupe : Gestion active et ETF, quelles performances ?

@Pexels

La plupart des fournisseurs de données proposent des classements uniquement sur base des performances des fonds actifs. Or, dans le choix de leurs placements, les investisseurs peuvent opter pour la gestion indicielle ou pour la gestion active. Il est donc important de pouvoir aussi comparer les performances des fonds actifs par rapport à celles des fonds passifs.

 

MoneyStore vous propose de faire le point, chaque trimestre, sur la capacité globale des fonds actifs à surperformer ou non les ETF dans différents univers d’investissement.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Sous la loupe : Gestion active et ETF, quelles performances ? »

Où et comment trouver du rendement dans ses placements ?

Dans un environnement de taux d’intérêt bas, il est difficile de trouver du rendement avec peu de risque. Les défis sont nombreux pour les investisseurs. Après avoir connu des marchés chahutés durant la crise du Covid-19, des taux d’intérêt au plancher et avec le spectre de l’inflation qui réapparaît, comment s’y retrouver pour faire fructifier ses investissements ? Ce sont ces questions qui ont été posées aux deux intervenants lors de la conférence organisée par La Libre et le blog MoneyStore.be mardi soir.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Où et comment trouver du rendement dans ses placements ? »

L’heure du slow a-t-elle sonné en bourse ?

@pexels

Par Deutsche Banque Belgique

Sur les trois premiers trimestres de 2021, les bourses européennes et américaines ont engrangé des gains remarquables de près de 20% des deux côtés de l’Atlantique. À l’inverse, les pays émergents ont déçu en n’enregistrant qu’une progression modeste depuis le début de l’année, mais avec des différences notables, entre par exemple l’Inde (+25%) et la Chine (-10%).

 

Et en comparaison avec le plancher de mars 2020 ? Les progressions boursières sont encore plus éloquentes aux USA et en Europe, mais aussi dans les marchés émergents :

– S&P 500 : +100%
– DJ Euro Stoxx 50 : +80%
– MSCI Emerging Markets : +70%

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’heure du slow a-t-elle sonné en bourse ? »

Répression financière : quelles conséquences pour les investisseurs ?

@Pexels

Par Wim D’Haese, Head Investment Strategist et David Ghezal, Investment Strategist chez Deutsche Banque Belgique

 

 

En résumé :

Malgré la reprise économique qui s’annonce, les taux d’intérêt resteront bas pendant longtemps encore.

 

Si cette répression financière contribue à la stabilité économique, le remboursement des dettes devient plus supportable. Elle contraint aussi les investisseurs à prendre davantage de risques pour obtenir du rendement.

 

La répression financière requiert également une modification de la structure du portefeuille d’investissement.

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Répression financière : quelles conséquences pour les investisseurs ? »