néo-banques – MoneyStore

Les néo-banques : un modèle de banque au quotidien

Dans le secteur financier, les néo-banques viennent challenger les établissements traditionnels. A titre d’exemple, la néo-banque N26 attire aujourd’hui 2 millions de clients en France et 200.000 clients en Belgique. « A l’heure où des banques comme HSBC ou ING quittent le territoire français, nous continuons à voir croître notre clientèle partout où nous sommes implantés », souligne Jérémie Rosselli, Directeur Général de N26 pour la France et le Benelux.

 

Cet établissement, lancé en Allemagne en 2015, a le statut d’une banque réglementée comme toutes les banques sur le territoire européen. Ses clients bénéficient donc de la garantie de 100.000 euros pour les dépôts. Cette banque digitale est totalement indépendante des établissements financiers traditionnels. Son actionnariat est composé des fondateurs et d’une série d’investisseurs institutionnels ou de fonds de private equity.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les néo-banques : un modèle de banque au quotidien »

Banques et FinTechs : Une nécessaire alliance

@Pexels

Quand les FinTechs ont fait leur apparition dans le paysage financier, les perspectives de disruption semblaient inévitables. Ces nouveaux challengers allaient bousculer le système existant. Les FinTechs étaient prêtes à tout balayer en procurant des services moins chers, plus transparents, plus rapides et efficaces. Mais, aujourd’hui, on constate que peu de challengers ont véritablement réussi à bousculer les banques dans leurs modèles d’affaire. Quelques néo-banques se taillent une part de marché auprès des millenials. Mais, au-delà de cette réussite, on assiste plutôt à des collaborations de plus en plus nombreuses entre les banques traditionnelles et les FinTechs. Continuer la lecture sur Moneystore de « Banques et FinTechs : Une nécessaire alliance »