Garder le cap dans la tempête !

@Pexels

Par Vincent Juvyns, Stratégiste chez JP Morgan AM

Le premier trimestre de 2020 restera dans les annales comme l’une des pages les plus difficiles de notre histoire contemporaine. Pour la plupart d’entre nous, qui n’avons pas connu la guerre, la pandémie de Covid-19 est la pire crise humaine, sociale et économique à laquelle nous n’ayons jamais été confrontés.

En effet, le coût humain, économique et financier de cette pandémie sera lourd. On dénombre déjà près de 47 000 morts dans le monde. Par ailleurs, les mesures de distanciation sociales prises pour limiter la propagation du virus devraient faire plonger nombre de pays dans une récession marquée en 2020. Face à ces perspectives peu réjouissantes, la panique s’est en outre emparée des marchés financiers. De ce fait, le S&P 500 n’avait pas baissé, de plus de 30%, aussi vite, depuis 1987. Continuer la lecture sur Moneystore de « Garder le cap dans la tempête ! »

Quelle est l’évolution du S&P 500 depuis 1990 ?

@Pexels

Il est communément admis que, sur le long terme, les actions performent mieux que les obligations. Le S&P 500 est un des indices de référence aux Etats-Unis. Il reprend les 500 plus grosses entreprises américaines. Il est composé à concurrence d’environ 27% par le secteur des technologies de l’information.

Un investisseur qui aurait placé une somme dans le S&P 500 le 26 novembre 1990 aurait fait fructifier son capital au 13 décembre 2019 de … 901%. S’il avait placé 100 dollars en novembre 1990, il aurait aujourd’hui 1 000 dollars en poche.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelle est l’évolution du S&P 500 depuis 1990 ? »

Pourquoi les valeurs défensives sous-performent ?

Par Guy Wagner, chief investment officer de BLI – Banque de Luxembourg Investments

En février, la volatilité qui avait été exceptionnellement faible durant toute l’année 2017, a marqué son retour sur les marchés financiers. Du plus haut atteint le 26 janvier jusqu’au plus bas le 8 février, l’indice phare des actions américaines S&P 500 a reculé de 10%. Sur l’ensemble du mois de février, le S&P 500 aux Etats-Unis, le Stoxx 600 en Europe, le Topix au Japon et le MSCI Emerging Markets (en USD) ont reculé. La baisse des actions a été déclenchée par une augmentation des salaires aux Etats-Unis supérieure aux attentes, laissant craindre une remontée de l’inflation et donc des taux d’intérêt.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pourquoi les valeurs défensives sous-performent ? »

Flash-Actu : Marchés en baisse, pas de panique !

@pexels

Comment réagir à l’annonce de la baisse des marchés boursiers qui intervient actuellement ? La réponse avec Frank Vranken, Stratégiste chez Puilaetco Dewaay Private Bankers.

La baisse actuelle est-elle une surprise ?

Non, ce n’est pas une surprise ! Nous avons été trop longtemps en attente d’une correction car les bourses étaient chères et plus spécifiquement la bourse américaine. Et puis, on a vu les taux d’intérêt des obligations gouvernementales américaines à deux ans passer de 1,30% à 2,18%. Dans la foulée, les taux des obligations d’entreprises ont monté et certains investisseurs ont décidé de prendre leurs profits et de les parquer dans des obligations à deux ans. A cela, sont venus s’ajouter les bons chiffres du chômage aux Etats-Unis qui font craindre une reprise de l’inflation et, dans la foulée, une nouvelle hausse des taux d’intérêt.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Flash-Actu : Marchés en baisse, pas de panique ! »

Quelles stratégies adopter dans les marchés actuels ?

Par Guy Wagner, Chief Investment Officer chez BLI

Le moins que l’on puisse dire est que les bourses ont enregistré une excellente performance en 2017. Il est difficile de trouver un indice qui n’a pas au moins augmenté de 10 % en monnaie locale. Exprimée en euro, leur performance est moins spectaculaire à cause de l’appréciation de la monnaie unique. Peu d’observateurs avaient prédit une telle performance il y a un an. Avec le recul, l’environnement économique et financier s’est cependant avéré quasiment parfait pour les actions.

Comment agir dans ce contexte?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles stratégies adopter dans les marchés actuels ? »

Décider sous le coup de l’émotion en période d’incertitude

source: Pexels
source: Pexels

Par Fidelity

La volatilité est une propriété occasionnelle mais inévitable des marchés boursiers. Il faut s’attendre à des corrections après une période prolongée de hausses sur le marché ; des pauses saines viennent en effet souvent jeter les bases de la prochaine hausse. Toutefois, des biais comportementaux courants tels que le comportement moutonnier ou l’aversion pour les pertes peuvent pousser beaucoup d’investisseurs à réagir de façon émotionnelle et  faire des choix impulsifs pouvant compromettre la valeur d’un portefeuille à long terme.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Décider sous le coup de l’émotion en période d’incertitude »