Comment investir sur le long terme et avec profit ?

@Pexels

Par Adrian Daniel, gestionnaire de portefeuille chez Mainfirst Asset Management

Après plusieurs semaines de restrictions nécessaires pour lutter contre la pandémie de coronavirus, certains pays de l’Union européenne assouplissent à présent leurs mesures. Toutefois, il existe un consensus général sur le fait que les pertes économiques réelles dues au blocage du deuxième trimestre dépasseront de loin la contraction du PIB des récessions passées.

D’autre part, l’intervention coordonnée et massive de toutes les banques centrales internationales d’un soutien  «  coûte que coûte» (par exemple, la Fed a élargi son soutien aux obligations d’entreprises américaines), associée à des programmes de relance gouvernementaux jusque-là inimaginables, est un contraste saisissant. L’issue est incertaine. Il reste à voir si la politique monétaire et fiscale sera vraiment un substitut viable aux activités économiques qui ne se réaliseront pas. Pour l’instant, les décisions qui ont été prises peuvent être interprétées comme une bonne nouvelle pour les marchés des capitaux et les investisseurs, car ces mesures inédites ont au moins permis d’atténuer la volatilité mondiale. Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment investir sur le long terme et avec profit ? »

Qu’est-ce que être market neutral ?

@Pexels

Etre market neutral ou neutre par rapport au marché est une stratégie d’investissement qui consiste à ne pas s’exposer au risque de marché. Cette couverture suppose l’utilisation d’outils spécifiques. On retrouve ces techniques de couverture dans les fonds alternatifs (ou hedge funds). On applique alors des techniques qualifiées de long/short. Par exemple, on vend à découvert une action supposée surévaluée. Simultanément, on achète une action du même secteur estimée sous-évaluée. Le montant des ventes à découvert couvre le montant des positions longues. Cette technique exige cependant de rebasculer en permanence les positions d’actifs « long » et « short » pour s’adapter aux fluctuations des titres. Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que être market neutral ? »

Politiques économiques exceptionnelles en vue

@Pexels

Rédigé le 18 mars 2020 par BNP Paribas AM

  • Le 17 mars, les marchés actions se sont repris suite à l’annonce de mesures de soutien budgétaire aux Etats-Unis et en Europe
  • Les Banques centrales mettent en œuvre tous les outils à leur disposition (baisse des taux directeurs, achats d’actifs, mesures pour assurer la liquidité)  

Confrontés à l’urgence sanitaire, les décideurs ont pris la mesure du problème et proposé des réponses économiques sans précédent, qu’elles soient budgétaires ou monétaires. Continuer la lecture sur Moneystore de « Politiques économiques exceptionnelles en vue »

Facteurs de bouleversements induits par le COVID-19

@Pexels

Rédigé le 13 mars 2020 par Iain Stealey, CIO Obligations internationales J.P. Morgan Asset Management.

La propagation du virus COVID-19 et ses répercussions sur l’économie continuent de susciter de vives inquiétudes. Évaluons les facteurs de bouleversement de la situation au cours des derniers jours et ce qu’il faudrait pour stabiliser les marchés.

Le taux de croissance au jour le jour des cas confirmés en Chine a sensiblement ralenti, passant d’un pic de 55 % fin janvier à moins de 1 % en mars. L’activité reprend, la période de quarantaine dans la province du Hubei ayant pris fin le 10 mars. Cependant, la propagation du virus s’accélère partout ailleurs dans le monde : le 10 mars, l’Organisation mondiale de la santé a signalé des cas dans 110 nouveaux pays. Du côté des facteurs d’aggravation, l’OPEP+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés) a échoué à parvenir à un accord sur les solutions pour réduire l’offre compte tenu de la baisse de la demande prévue en énergie. La baisse des prix du pétrole qui a suivi (le pétrole brut américain a chuté de 25 % le 9 mars) a exacerbé la volatilité des marchés financiers. Continuer la lecture sur Moneystore de « Facteurs de bouleversements induits par le COVID-19 »

Lorsque les marchés boursiers sont infectés

@Pexels

Par Dr Bert Flossbach

Le nouveau coronavirus provoque des turbulences sur les marchés boursiers. L’indice boursier américain S&P 500 a perdu plus de 20 % en quelques semaines. Quelle est la gravité de la situation ? Et à quoi les investisseurs doivent-ils se préparer maintenant ?

Le nouveau coronavirus se répand de plus en plus, et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) parle désormais de pandémie. Sur les marchés financiers, la crainte des conséquences économiques de Covid-19 provoque des fluctuations erratiques et une chute des cours des actions. Jusqu’à présent, ni les mesures prises par les gouvernements, ni celles des banques centrales n’ont pu calmer les marchés. Continuer la lecture sur Moneystore de « Lorsque les marchés boursiers sont infectés »

Comment se positionner en tant qu’investisseur par rapport au coronavirus ?

@Pexels

Par Erik Joly, CIO / Head Advisory, ABN AMRO Private Banking

Alors que le coronavirus se répand hors de Chine, les marchés financiers sont confrontés à de graves turbulences. Trois scénarios sont possibles pour le virus, l’économie et les marchés.

De toute évidence, il est difficile de prévoir comment le virus va se développer et quel sera son impact sur l’économie mondiale. Il n’est pas difficile d’imaginer toutes sortes de scénarios de catastrophe. Cependant, le plus important pour l’instant est de ne pas paniquer. Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui est beaucoup mieux placé pour faire des déclarations sur la façon dont le virus va évoluer, a déclaré ce week-end : « Les marchés mondiaux … devraient se calmer et essayer de voir la réalité. Nous devons continuer à être rationnels ». Cette déclaration a du sens. Il convient alors de ne pas procéder à des achats ou des ventes tant que les marchés restent aussi volatils. Pour tout repositionnement futur, on peut partir sur différents scénarios. Ces scénarios sont basés sur l’étendue de la propagation du virus et l’impact qui en résulte sur l’économie. Les scénarios sont utiles pour comparer les faits avec le résultat le plus probable, en vérifiant dans quel scénario nous nous trouvons et en le traduisant ensuite en décisions d’investissement.

Trois scénarios peuvent alors être envisagés. Ils ont tous un impact différent sur l’économie. Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment se positionner en tant qu’investisseur par rapport au coronavirus ? »