L’entropie n’est pas notre alliée

@pexels

Par Thomas Planell, Gérant-analyste chez DNCA

« Sécuriser leurs approvisionnements à tout prix » : c’est l’ordre donné par le Vice Premier Han Zheng aux producteurs d’énergie chinois au cours d’une convocation d’urgence. Les coupures d’électricité ralentissent dramatiquement l’activité manufacturière du pays.Apple a déjà prévenu que ses fournisseurs chinois ne lui permettraient plus de livrer la nouvelle gamme d’iPhone à temps. Le cas de la Chine n’est pas isolé. Après les pénuries de gaz en Europe et l’assèchement des stations-services britanniques, l’Inde, second foyer de peuplement de la planète, s’inquiète de la baisse à leur niveau le plus faible des stocks de charbon de ses centrales électriques.

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’entropie n’est pas notre alliée »

Les animaux et les marchés financiers : Le rat se joint au taureau et à l’ours

@Pexels

Par NNIP

« Bull » et « Bear »

 

Le marché « bull » (taureau) ou le marché « bear » (ours) traduisent la tendance haussière ou baissière sur un marché financier.

Un marché « bull » est un marché dont les cours sont en augmentation. À l’inverse, quand on assiste à une baisse des prix des actions, on parle de marché bear.

Les qualificatifs de « bull » et « bear » font référence à la manière dont ces animaux attaquent leur proie. Le taureau relève les cornes lors de sa charge, donc du bas vers le haut. L’ours frappe quant à lui sa proie au sol d’un mouvement de patte, du haut vers le bas.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les animaux et les marchés financiers : Le rat se joint au taureau et à l’ours »

Perspectives d’investissement pour 2021 : Vers la décennie de l’Asie

@Pexels

Par Vincent Juvyns, Stratégiste marchés mondiaux. J.P. Morgan Asset Management

En 2020, les responsables politiques ont mis tout en œuvre pour jeter des ponts sur les eaux extrêmement agitées par le Covid-19. À l’échelle planétaire, les gouvernements ont émis des milliers de milliards de dollars de dettes afin de soutenir financièrement les entreprises et les travailleurs touchés. En effet, aux États-Unis on estime qu’environ 75 % des salariés ayant perdu leur travail ont reçu davantage de l’assurance-chômage améliorée que ce qu’ils gagnaient auparavant. Cela a contribué à favoriser la reprise lorsque les cas d’infection ont diminué durant l’été.

Toutefois, la majeure partie des pays développés sont aux prises avec de nouvelles vagues d’infection et de nouvelles mesures de restriction destinées à contenir la propagation. En conséquence, les responsables politiques européens s’appliquent à consolider encore un peu plus leurs ponts. Plusieurs initiatives budgétaires efficaces aux États-Unis ont pris fin pendant l’été et, compte tenu du risque de voir les taux d’infection freiner la reprise durant les mois d’hiver, un nouveau train de mesures budgétaires est absolument nécessaire.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Perspectives d’investissement pour 2021 : Vers la décennie de l’Asie »

Optimisme modéré pour l’économie et les marchés en 2021

@Pexels

Faire des prévisions pour l’économie et les marchés est un exercice difficile. Georges Hübner, Professeur de finance à HEC Liège et Thierry Masset, Chief investment officer chez ING Belgique se sont attelés à cet exercice périlleux lors de la conférence en ligne organisée ce jeudi par La Libre et le blog MoneyStore. « L’année passée à la même époque, nous avions tout faux sans que ce soit de notre faute. Nous avions prévu une année de transition avec un focus sur le résultat des élections américaines. La pandémie, ce facteur exogène, a provoqué la baisse exagérée des marchés suivie d’un vif rebond. Cela nous a surpris », reconnaît Georges Hübner.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Optimisme modéré pour l’économie et les marchés en 2021 »

Conférence-débat en ligne : Les marchés en 2021 : Entre craintes et espoirs

La deuxième vague de la pandémie a, une nouvelle fois, ralenti l’économie. On parle désormais, pour 2021, d’une reprise en « W ». Qu’entend-on par là ? Le Brexit, le maintien des mesures de soutien monétaire, la relance budgétaire et la découverte d’un vaccin, sont autant de sources de craintes et d’espoirs pour l’année 2021. Pour aborder les perspectives concernant l’économie et les marchés,

 

et

 

vous invitent à regarder la conférence-débat en ligne sur le thème

 

Les marchés en 2021 : Entre craintes et espoirs

 

Le jeudi 10 décembre 2020

Continuer la lecture sur Moneystore de « Conférence-débat en ligne : Les marchés en 2021 : Entre craintes et espoirs »

Quelle est la composition des principaux indices boursiers : MSCI World, S&P500, Dow Jones, Nasdaq 100, FTSE ? DAX?

Les trackers (ou ETF) remportent un succès grandissant dans les portefeuilles. Le premier tracker a été lancé en 1993 par Standard & Poors. Fin juillet 2020, le marché des ETF totalisait 6.660 milliards de dollars. Les trackers investissent dans la totalité des valeurs qui composent leur indice sous-jacent. Il est donc utile et nécessaire de s’informer de la composition de ces indices avant d’investir dans les trackers. Cette information permet aux investisseurs de voir où ils investissent lorsqu’ils entrent dans certains ETF.

Voici une description de certains indices les plus connus. Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelle est la composition des principaux indices boursiers : MSCI World, S&P500, Dow Jones, Nasdaq 100, FTSE ? DAX? »