Quelles technologies pour arriver à la neutralité carbone ?

@Pexels

Par BNPP AM

Il n’existe pas de solution miracle pour lutter contre le changement climatique. Pour parvenir à la neutralité carbone d’ici le milieu du siècle, il faudra probablement mobiliser tous les instruments et accélérer la cadence. Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), l’échéance de 2050 est la date cible pour atteindre la neutralité carbone et limiter l’augmentation de la température mondiale à moins de 2°C, voire 1,5°C.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles technologies pour arriver à la neutralité carbone ? »

Infographie du mois : Quelles sont les villes les plus peuplées au monde ?

Un dessin vaut parfois mieux qu’un long discours ! MoneyStore vous présente chaque mois un graphique ou une infographie illustrant un sujet économique. Ce mois-ci, nous vous présentons une infographie de Visual Capitalist montrant quelles sont les villes les plus densément peuplées.

Dans ce classement, c’est la ville de Tokyo qui remporte la palme avec 37 millions d’habitants. Elle devance Delhi qui en compte 30 millions. Enfin, pour clôturer ce trio de tête, on retrouve Shanghai avec 27 millions d’habitants.

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Infographie du mois : Quelles sont les villes les plus peuplées au monde ? »

Quelles sont les principales opportunités d’investissement liées à l’eau ?

@Pexels

Par Justin Winter, BNP Paribas AM

Il existe trois principaux types d’investissement dans secteur de l’eau :

  • Les infrastructures hydrauliques
  • Le traitement de l’eau
  • Les services aux collectivités.

Les infrastructures hydrauliques jouent un rôle particulièrement important actuellement et devraient enregistrer une croissance soutenue au cours des années à venir en offrant des opportunités multiples et diversifiées aux investisseurs.

On observe une demande constante en infrastructures hydrauliques dans de nombreux pays développés car les réseaux, obsolètes, doivent être modernisés, voire remplacés. Cette tendance n’est pas négligeable car des millions de litres d’eau partent dans la nature en raison des fuites. Sans parler des risques sanitaires que présentent les vieux réseaux.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles sont les principales opportunités d’investissement liées à l’eau ? »

La dette d’infrastructure : Une alternative attrayante aux titres à revenu fixe

@Pexels

Par Jérôme Neyroud, responsable des investissements, dette d’infrastructure, chez Schroders

La dette d’infrastructure senior est préservée par rapport à bon nombre des défis auxquels sont confrontés les titres à revenu fixe traditionnels lorsque les taux d’intérêt sont très bas.  Dans le contexte actuel de crise de la Covid-19 qui a durement touché l’économie mondiale, le risque de crédit et le risque de défaut sur les emprunts obligataires ont augmenté. La politique accommodante des banques centrales du monde entier met sous pression les taux d’intérêt et les rendements effectifs. Le Financial Times a récemment souligné que plus de 60 % du marché obligataire mondial offre aujourd’hui un rendement inférieur à 1 %.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La dette d’infrastructure : Une alternative attrayante aux titres à revenu fixe »

Flash-Actu : Elections US et myopie des marchés

@Pexels

La réaction des marchés suite aux résultats partiels de l’élection américaine a été assez bénigne. Mais cela ne devrait pas durer si la situation ne se résout pas rapidement. Sur les marchés, on s’attendait à une absence de vague bleue (démocrate) et donc à un certain attentisme. Or, il y a eu un petit rallye au lendemain des élections. « Les investisseurs se focalisent aujourd’hui sur une absence de re-régulation. Cela va aider des secteurs comme la technologie, la santé ou les financières. Les marchés sont, pour le moment, assez myopes. On ne voit pas encore très clair. Cependant, dans les semaines à venir, on ne peut pas écarter une volatilité forte », prévient Gilles Moec, Chief economist du groupe AXA.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Flash-Actu : Elections US et myopie des marchés »

Les actifs privés restent attractifs

@Pexels

Par Schroders

L’intérêt pour les actifs privés (private assets) va croître dans les années à venir. Actuellement, les actifs privés représentent environ 10 à 15 % d’un portefeuille institutionnel. Mais cette part va augmenter au cours des trois prochaines années. Comme les risques macroéconomiques et géopolitiques deviennent de plus en plus préoccupants pour les investisseurs, ceux-ci vont exiger une plus grande diversification de leur portefeuille et rechercher un rendement non corrélé attractif. Les actifs privés peuvent répondre à cette attente.  

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les actifs privés restent attractifs »