L’entropie n’est pas notre alliée

@pexels

Par Thomas Planell, Gérant-analyste chez DNCA

« Sécuriser leurs approvisionnements à tout prix » : c’est l’ordre donné par le Vice Premier Han Zheng aux producteurs d’énergie chinois au cours d’une convocation d’urgence. Les coupures d’électricité ralentissent dramatiquement l’activité manufacturière du pays.Apple a déjà prévenu que ses fournisseurs chinois ne lui permettraient plus de livrer la nouvelle gamme d’iPhone à temps. Le cas de la Chine n’est pas isolé. Après les pénuries de gaz en Europe et l’assèchement des stations-services britanniques, l’Inde, second foyer de peuplement de la planète, s’inquiète de la baisse à leur niveau le plus faible des stocks de charbon de ses centrales électriques.

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’entropie n’est pas notre alliée »

Les banques centrales sont sur la corde raide

@Pexels

Par Bert Flossbach, cofondateur de Flossbach von Storch.

Les banques centrales ont probablement compris qu’un redressement des taux d’intérêt vraiment digne de ce nom n’est plus guère probable. Les dommages collatéraux seraient tout simplement trop importants. Une hausse significative des taux d’intérêt provoquerait l’effondrement des prix de l’immobilier, des obligations et des actions. Cela mettrait en péril la solvabilité des entreprises et des gouvernements.

Une telle action finirait par ébranler l’ensemble du système bancaire. Aucun banquier central ne veut prendre ce risque. Étant donné qu’il n’existe aucun exemple historique de taux d’intérêt aussi bas, sans parler des taux négatifs, les banques centrales marchent sur une corde raide en territoire inconnu. Elles veulent éviter un effondrement des marchés financiers sans risquer une perte de confiance dans la valeur de la monnaie.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les banques centrales sont sur la corde raide »

La BCE pourrait maintenir sa politique accommodante jusqu’en 2024

@Pexels

Par Arthur Jenck et Erik Joly, ABN AMRO Private Banking (Belgique)

 

Le Conseil des gouverneurs a confirmé sa politique actuelle sur les taux d’intérêt. La BCE conservera ses taux directeurs et son rythme d’achat obligataire pendant encore une longue période.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La BCE pourrait maintenir sa politique accommodante jusqu’en 2024 »

Répression financière : quelles conséquences pour les investisseurs ?

@Pexels

Par Wim D’Haese, Head Investment Strategist et David Ghezal, Investment Strategist chez Deutsche Banque Belgique

 

 

En résumé :

Malgré la reprise économique qui s’annonce, les taux d’intérêt resteront bas pendant longtemps encore.

 

Si cette répression financière contribue à la stabilité économique, le remboursement des dettes devient plus supportable. Elle contraint aussi les investisseurs à prendre davantage de risques pour obtenir du rendement.

 

La répression financière requiert également une modification de la structure du portefeuille d’investissement.

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Répression financière : quelles conséquences pour les investisseurs ? »

Hit-parade des fonds : Vers un super-cycle des matières premières ?

@Pexels

A la fin juin 2021, sur base des chiffres fournis par Quantalys, on constate que les fonds dont les sous-jacents sont liés à l’évolution des matières premières ont surperformé durant les six premiers mois de l’année. Quelles sont les principales raisons de cette évolution ? Se dirige-t-on vers un super-cycle des matières premières ?

 

 

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : Vers un super-cycle des matières premières ? »