On en est où dans ce cycle économique ?

La chronique de Patrick van Campenhout présentée au cours d’initiation à la finance et aux placements du 23 avril 2012

Il y a deux mois, on ne parlait que de récession et d’aggravation de la crise. Rappelez-vous: la Grèce était au bord du gouffre, et l’euro avec elle. Entre-temps, on est revenu à la réalité politique de l’Union européenne et à une solution difficile mais qui tient jusqu’à présent pour la Grèce et les autres partenaires européens, même les plus faibles. Bon, il reste encore à régler pour la Grèce le volet social, en Grèce comme ailleurs où la pression des plans d’austérité fait trop mal. On note d’ailleurs un peu partout des mouvements sociaux et l’on cristallise aussi la rancoeur sur les banquiers – ce sont eux qui ont amené cette situation de crise interminable, et sur les responsables d’entreprises dont le salaire sort de la norme. Continuer la lecture sur Moneystore de « On en est où dans ce cycle économique ? »

New-York : de gens et d’argent !

New-York, décembre 2011. Douze sociétés belges sont présentes à Wall Street pour une opération de charme auprès des investisseurs américains. Lors de ce « Belgian Day » organisé comme chaque année par NYSE Euronext Bruxelles, quelques représentants des sociétés du BEL 20 viennent se présenter aux financiers de New-York. Il s’agit de nouer ou de renouer des contacts avec des investisseurs en vue d’élargir la base de l’actionnariat pour financer des opérations futures. Dans ce centre de la finance, bâti à l’image d’un temple grec, large, solide et massif, il s’agit donc de se montrer. Costume-cravate, chaussures bien cirées, discours préparés, ces dirigeants sont à la recherche d’argent pour financer leur activité. La situation n’est pas facile, on parle de crise de l’euro et il faut espérer que grâce à la diminution des valorisations, les gestionnaires reviennent investir en Belgique, pays de moyennes et petites capitalisations. Ici se joue le jeu ancestral du libéralisme, de l’offre et de la demande dans la certitude d’un système établi depuis plus de deux siècles. Ce sont les financiers.

Continuer la lecture sur Moneystore de « New-York : de gens et d’argent ! »