Qu’est-ce que être market neutral ?

@Pexels

Etre market neutral ou neutre par rapport au marché est une stratégie d’investissement qui consiste à ne pas s’exposer au risque de marché. Cette couverture suppose l’utilisation d’outils spécifiques. On retrouve ces techniques de couverture dans les fonds alternatifs (ou hedge funds). On applique alors des techniques qualifiées de long/short. Par exemple, on vend à découvert une action supposée surévaluée. Simultanément, on achète une action du même secteur estimée sous-évaluée. Le montant des ventes à découvert couvre le montant des positions longues. Cette technique exige cependant de rebasculer en permanence les positions d’actifs « long » et « short » pour s’adapter aux fluctuations des titres. Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que être market neutral ? »

Connaissez-vous le paradoxe de Simpson ?

@Pexels

Par Jean-Sébastien Debusschere, Rédacteur

Le responsable des investissements d’une société de gestion demanda un jour à un de ses analystes de se pencher sur  la performance sur un an de son fonds en actions belges. Ce fonds avait comme indice de référence le BEL 20 (dividendes réinvestis). Ce gestionnaire utilisait pour cette stratégie quatre gérants externes préalablement sélectionnés pour leurs compétences sectorielles reconnues. Il avait ainsi un gérant « financials », un gérant «technology », un gérant « industrials » et un gérant « autres secteurs ». L’ensemble de ses gérants reprenaient la totalité des actions du BEL 20.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Connaissez-vous le paradoxe de Simpson ? »

Augmentation du poids de la Chine au sein des indices : Qu’est-ce que cela signifie pour les investisseurs?

@Pexels

Par Schroders

L’augmentation du poids de la Chine au sein des indices pourrait entraîner un  substantiel afflux vers les marchés d’actifs chinois, mais les investisseurs peuvent agir sans attendre.

La Chine reste fortement sous-pondérée dans les portefeuilles d’investissement par rapport à la taille de ses marchés d’actifs et de son économie. La facilitation de l’accès aux marchés chinois permettrait d’y remédier. Les fournisseurs d’indices réagissent à cette sous-pondération et augmentent le poids de la Chine dans leurs indices et les investisseurs ne tarderont pas à suivre massivement. On peut prévoir un afflux de 200 milliards de dollars sur les marchés boursiers locaux et un afflux du même ordre de grandeur sur les marchés obligataires locaux, ces montants pouvant même grimper jusqu’à 400 milliards de dollars en cas d’ouverture complète des marchés. Les investisseurs doivent agir sans attendre les fournisseurs d’indices. Il y a pour l’instant d’excellentes opportunités à saisir du côté des actions et valeurs chinoises à revenu fixe.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Augmentation du poids de la Chine au sein des indices : Qu’est-ce que cela signifie pour les investisseurs? »

Qu’est-ce que l’active share ?

Photo029#1Chaque année, le détenteur d’un fonds paye des frais de gestion au gestionnaire de la sicav. Ces frais sont inclus dans la valeur nette n’inventaire du fonds et leur pourcentage est disponible dans le prospectus d’émission de la sicav. Le gestionnaire est donc payé pour sa gestion. Ces frais sont, en général, de l’ordre de 1,5% par an pour des fonds actifs et de l’ordre de 0,6% pour les fonds passifs qui se contentent de répliquer les indices. La gestion passive a de plus en plus de succès auprès des investisseurs en partie en raison de la faiblesse de ces frais de gestion.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que l’active share ? »

Qu’est-ce que la gestion flexible ?

Source de l'illustration: Pexels
Source de l’illustration: Pexels

En gestion traditionnelle, les fonds investis dans une sicav sont gérés par rapport à un indice. Les marges d’allocation d’actifs sont assez limitées car le gestionnaire s’écarte relativement peu de son indice de référence. Il va sur-pondérer ou sous-pondérer certaines valeurs, certains secteurs par rapport à l’indice de référence mais sans s’en écarter de façon significative. Sa diversification est donc limitée à l’univers d’investissement de l’indice.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que la gestion flexible ? »

Qu’est–ce que l’alpha et le bêta ?

IMG_1071

Nous avons vu que, lorsqu’on investit, il est bon non seulement de se préoccuper de la rentabilité de son investissement mais aussi de sa volatilité. Pour évaluer à la fois la performance et la volatilité d’un actif, on les compare à celles d’un indice de référence. Les indicateurs qui permettent de comparer la performance et la volatilité d’un actif à celles d’un indice sont l’alpha et le bêta.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est–ce que l’alpha et le bêta ? »