Quels sont les secteurs ou pays qui profiteront de la guerre commerciale ?

@Pexels

Par Daniel Morris, Senior Investment Strategist chez BNP Paribas AM

C’est un phénomène assez simple en physique : Quand on pousse à l’une des extrémités d’un tube fermé avec une bulle de liquide, la bulle va se déplacer à l’autre extrémité. C’est aussi le cas avec le commerce dans un monde (commercial) marqué par des facteurs tels que la mondialisation et l’information omniprésente.

    • Fermer un marché à une source unique d’exportations est un avantage pour les substituts
    • Le Canada et l’Europe devraient profiter des tarifs américains
    • Lieu de remplacement pour le gain

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quels sont les secteurs ou pays qui profiteront de la guerre commerciale ? »

Regards croisés sur l’économie et les marchés. Janvier 2019

@Pexels

Par Igor de Maack, gérant porte parole de la Gestion chez DNCA Investments

Comme chaque mois, nous vous présentons en un coup d’œil les risques et opportunités sur les marchés et dans l’économie.

Les plus

    • Pas de risque de récession aux Etats-Unis. Après le pic de croissance atteint en 2018 grâce à l’impact positif des réformes fiscales, l’économie américaine devrait rester vigoureuse en 2019.
    • Les Banques Centrales, préoccupées par le décrochage des marchés, veulent éviter une erreur de politique monétaire et suspendent leur politique de normalisation.
    • Les relations Chine-Etats-Unis semblent se détendre et laissent entrevoir un espoir d’accord dans la guerre économique qui les oppose.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Regards croisés sur l’économie et les marchés. Janvier 2019 »

Prévisions 2019 : Garder le cap mais réduire la voilure !

@Pexels

Par Vincent Juvyns, Stratégiste chez J.P. Morgan AM

Après une année 2018 pour le moins compliquée, il faut se préparer à ce que 2019 le soit encore davantage. En effet, la guerre commerciale devrait continuer à jouer les trouble-fêtes en 2019 puisque les négociations commerciales  sino-américaines sont dans l’impasse et qu’un nouveau front pourrait s’ouvrir avec l’Europe qui devra, elle aussi, soumettre ses propositions au début 2019 pour régler son différend commercial avec les États-Unis. Au niveau local, les incertitudes politiques devraient rester importantes en Europe en raison de la défiance des autorités italiennes, des élections parlementaires européennes du mois  de mai et du Brexit, qui restera un sujet de préoccupation bien au-delà de 2019.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Prévisions 2019 : Garder le cap mais réduire la voilure ! »