guerre – MoneyStore

Investir dans les armes n’est pas durable !

Par Hans Stegeman, économiste et chief strategist chez Triodos Investment Management

L’invasion russe de l’Ukraine a ramené au centre du débat le financement de l’industrie de l’armement par les institutions financières. S’il y a un critère d’exclusion que la plupart des banques responsables et éthiques ont en commun, c’est une position claire contre les armes. L’industrie de la défense elle-même aurait fait pression pendant un certain temps pour que l’Union européenne déclare les investissements dans les armes comme durables dans sa taxonomie sociale. Mais les armes sont tout sauf durables.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Investir dans les armes n’est pas durable ! »

Comment concilier critères ESG et principes démocratiques ?

Par DPAM

Le conflit Ukraine/Russie nous rappelle quotidiennement ô combien libertés et démocratie sont des valeurs extrêmement précieuses et la sécurité un besoin essentiel. Et paradoxalement, c’est dans ce contexte que les investissements dits ESG durables connaissent une certaine crise d’identité. En effet, quasi unanimement, ces investissements excluent le secteur de la défense car ils ne financent pas l’armement. De plus, si les biais sectoriels ne sont pas systématiquement comparables, la sous-pondération au secteur de l’énergie dans un contexte de hausse des prix (et donc de surperformance relative) est également une constante de ces investissements.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment concilier critères ESG et principes démocratiques ? »

Faut-il une économie de guerre pour améliorer notre bien-être?

 

Par Pierre Pestieau, Docteur en Économie, Membre du CORE et membre associé du PSE in The Bing Bang Blog

Il est frappant de voir à quel point la société américaine bénéficie de l’économie de guerre. En d’autres termes, les situations de guerre semblent conduire les Américains à des avancées qui seront utiles en cas de retour à la paix.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Faut-il une économie de guerre pour améliorer notre bien-être? »