Obligations vertes : Allier impact et rendement

@Pexels

Par NNIP

 L’année 2020 pourrait bien s’avérer être un tournant pour l’investissement responsable. Une année où le Covid-19 nous a amené à rétablir nos priorités et à nous concentrer sur la sécurisation de l’avenir de notre planète. Les effets du confinement ont également eu un impact positif tangible sous la forme d’un ciel clair, d’une eau plus propre, d’une baisse sans précédent des émissions de carbone et d’une réduction de la pression sur les écosystèmes naturels. Autant de tendances environnementales bénéfiques à préserver dans un monde post-pandémique.

Tour d’horizon du marché des obligations labellisées « développement durable »

@Pexels

Par Matthew Welch, Responsible Investment Specialist chez DPAM

 

Le marché de la dette durable continue de croître rapidement. L’année 2020 a été très productive pour le marché obligataire durable, avec une croissance de 29%. Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous, les obligations « sociales » ont été un élément clé de cette augmentation.

 

Cette hausse a coïncidé avec la propagation du virus COVID-19 et les problèmes sociaux qui y sont associés, comme la santé et la sécurité des travailleurs sur le lieu de travail et une augmentation du taux de chômage.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Tour d’horizon du marché des obligations labellisées « développement durable » »

Le boom des émissions vertes pourrait-il être le chant du cygne du « greenium » ?

@pexels

Par NNIP

Qu’est-ce qu’un « greenium » ? Ce mot est formé par la contraction de « green » et « premium ». C’est la prime verte que les investisseurs sont prêts à payer à une entreprise pour l’émission d’une obligation verte (ou Green Bond) par rapport à l’émission d’une obligation traditionnelle présentant les mêmes caractéristiques.  Cette prime s’explique par un surplus de demande des investisseurs pour les obligations vertes par rapport à l’offre disponible. Du fait d’un prix d’achat plus élevé, les obligations vertes offrent donc un rendement plus faible qu’une obligation traditionnelle avec les mêmes caractéristiques.

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Le boom des émissions vertes pourrait-il être le chant du cygne du « greenium » ? »

Obligations liées au développement durable : Quelles opportunités au-delà des obligations vertes ?

@Pexels

Par Felipe Gordillo et Xuan Sheng Ou Yong, BNP Paribas AM

Les émissions d’obligations vertes sont apparues il y a plus de 10 ans en réponse aux préoccupations des investisseurs (institutionnels) sur le changement climatique et ses implications politiques et économiques. Ces titres sont devenus un pilier majeur d’une classe d’actifs composée d’obligations liées au développement durable, qui ne cesse de développer.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Obligations liées au développement durable : Quelles opportunités au-delà des obligations vertes ? »

Qu’est-ce que les green bonds ou obligations vertes ?

@Pexels

Sous le terme « green bonds », on distingue plusieurs types d’obligations. De façon générale, ces titres de créances sont des obligations dont les montants sont affectés à des programmes écologiques qui visent soit à atténuer le réchauffement climatique soit à adapter des populations ou des zones géographiques aux nouvelles donnes climatiques. Mais, ce concept peut être affiné en trois catégories.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que les green bonds ou obligations vertes ? »

Les émissions d’obligations vertes poursuivent leur envolée

@Pexesl

Par NNIP

 

Les émissions d’obligations vertes ont battu des records mensuels en mars, totalisant 58 milliards d’euros sur l’ensemble du mois de mars. Cela est représentatif d’une tendance plus large : comme le montre le graphique ci-dessous, les émissions d’obligations vertes ont fait boule de neige depuis 2013. Les émetteurs sont attirés par ce marché car il peut les aider à financer leurs ambitions vertes, et l’attrait des obligations pour les investisseurs diminue les coûts d’emprunt. Les émissions pour l’ensemble de l’année 2021 devrait s’élever à 400 milliards d’euros à la lumière de cette rapide envolée.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les émissions d’obligations vertes poursuivent leur envolée »