Le mouton et le chameau

@Pexels

Par Par Igor de Maack, Gérant et porte-parole de la Gestion, DNCA Investments

Les comparaisons animalières constituent une source inépuisable d’inspiration. Depuis dix ans, le marché, comme la politique, s’est littéralement polarisé entre un certain type d’investisseurs (les moutons) et un autre (les chameaux). Ces deux animaux ont la particularité d’être des herbivores vivant dans des milieux naturels différents. Là où le mouton a besoin d’herbe grasse (argent facile et peu cher) et de ses congénères, le chameau, lui, est solitaire voire taiseux (pour ne pas dire désagréable) dans un environnement désertique dépourvu d’eau et d’aliments comestibles. Continuer la lecture sur Moneystore de « Le mouton et le chameau »

Attention aux fonds actifs qui ne le sont pas !

@Pexels

Dans les fonds à gestion active les frais de gestion servent à rémunérer les prestations des analystes et des gestionnaires qui sélectionnent des valeurs en portefeuille en espérant battre leurs indices de référence. Les fonds passifs, qui se contentent de suivre les indices, perçoivent en revanche des frais moindres puisqu’ils n’effectuent pas de travail de recherche et de sélection de valeurs.

Mais là où le bât blesse c’est lorsque des fonds qui se qualifient d’actifs ne font en réalité que répliquer ou être très proches des indices de marchés. Dans ce cas, ils perçoivent des frais plus élevés tout en ne s’éloignant pas significativement de l’indice. Dans le jargon financier on nomme ces fonds « closet indexing funds».

Continuer la lecture sur Moneystore de « Attention aux fonds actifs qui ne le sont pas ! »

Gestion active ou passive ? Le meilleur choix est une combinaison des deux

@Pexels

Par Lyxor Asset Management

En complément de l’allocation d’actifs, la combinaison entre gestion active et passive est essentielle pour générer de la performance sur le long terme. Telle est la conclusion d’une récente étude réalisée par Lyxor Asset Management.

Lyxor Asset Management (« Lyxor ») a publié les conclusions de sa cinquième étude annuelle[1] comparant la performance des fonds actifs domiciliés en Europe à celle de leurs indices de référence. L’analyse de la recherche ETF de Lyxor, s’est considérablement étoffée par rapport aux études précédentes. Elle couvre désormais près de 6.000 fonds actifs domiciliés en Europe et les compare à leurs indices de référence dans 23 univers différents représentant un montant total de 1.400 milliards d’euros d’actifs sous gestion.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Gestion active ou passive ? Le meilleur choix est une combinaison des deux »

Quelles stratégies adopter dans les marchés actuels ?

Par Guy Wagner, Chief Investment Officer chez BLI

Le moins que l’on puisse dire est que les bourses ont enregistré une excellente performance en 2017. Il est difficile de trouver un indice qui n’a pas au moins augmenté de 10 % en monnaie locale. Exprimée en euro, leur performance est moins spectaculaire à cause de l’appréciation de la monnaie unique. Peu d’observateurs avaient prédit une telle performance il y a un an. Avec le recul, l’environnement économique et financier s’est cependant avéré quasiment parfait pour les actions.

Comment agir dans ce contexte?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles stratégies adopter dans les marchés actuels ? »

Le portefeuille en questions

IMG_1051Dans la construction d’un portefeuille, plusieurs aspects doivent être envisagés. Il s’agit, d’abord, de savoir ce que l’on recherche et ensuite de se poser des questions sur la composition du portefeuille. Quels seront les classes d’actifs et les styles de gestion à intégrer pour répondre aux attentes ?

Quels sont les défis auxquels doit faire face l’investisseur ? Voici quelques questions majeures auxquelles il est souvent confronté.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Le portefeuille en questions »

Qu’est-ce que l’active share ?

Photo029#1Chaque année, le détenteur d’un fonds paye des frais de gestion au gestionnaire de la sicav. Ces frais sont inclus dans la valeur nette n’inventaire du fonds et leur pourcentage est disponible dans le prospectus d’émission de la sicav. Le gestionnaire est donc payé pour sa gestion. Ces frais sont, en général, de l’ordre de 1,5% par an pour des fonds actifs et de l’ordre de 0,6% pour les fonds passifs qui se contentent de répliquer les indices. La gestion passive a de plus en plus de succès auprès des investisseurs en partie en raison de la faiblesse de ces frais de gestion.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que l’active share ? »