L’épargne des Belges est convoitée

DSCN0101 g2 sComme l’écureuil qui fait ses provisions à l’automne en enfouissant ses récoltes, le Belge est un épargnant prévoyant et quelque peu timoré. Il engrange son capital sur des livrets d’épargne à concurrence d’un montant total de 250 milliards d’euros. Or, cette fortune ne lui rapporte rien : à peine plus qu’un demi pourcent par an entièrement rongé par l’inflation.

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’épargne des Belges est convoitée »

Qu’est-ce que la gestion « sicavisée »? Avantages et inconvénients

Par ING IM

Tout détenteur d’un patrimoine mobilier se trouve confronté au problème de l’investir s’il ne veut pas voir ses économies grignotées, lentement mais sûrement, par l’inflation. Investir n’est cependant pas une activité dans laquelle on peut se lancer à la légère. En effet, outre une parfaite connaissance de soi-même, en termes  de rendement souhaité et de tolérance aux risques, investir exige de bonnes connaissances en économie et en finance ainsi qu’un investissement temporel important si l’on veut pouvoir suivre l’évolution des marché financiers. Ces dernières années, investir est en outre devenu de plus en plus complexe en raison de la globalisation des marchés financiers, de l’émergence de nouveaux instruments financiers et de la multiplication des crises.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que la gestion « sicavisée »? Avantages et inconvénients »

Qu’est-ce qu’un fonds avec protection en capital ?

Dans des marchés très volatils, les investisseurs qui privilégient les actions désirent parfois se couvrir contre une éventuelle baisse des valeurs en portefeuille tout en conservant un rendement supérieur à celui des obligations. Dans ce cas, les fonds avec protection en capital (appelés aussi fonds structurés) peuvent offrir un bon compromis aux investisseurs un peu frileux.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce qu’un fonds avec protection en capital ? »

Qu’est-ce que la Branche 23 ?

L’encaissement de la Branche 23 a été de 1,9 milliards d’euros en Belgique en 2010. Il s’agit donc d’un marché important qu’il convient cependant de ne pas confondre avec celui des sicav. Bien que se présentant pratiquement sous le même aspect, ces deux produits sont très différents.

Les produits de la Branche 23, lancés pour la première fois en 1993, sont des contrats d’assurance nominatifs avec un preneur, un assuré et un bénéficiaire. Ils sont habituellement  distribués par l’intermédiaire des courtiers ou par les bureaux bancaires des compagnies. Les législations et obligations imposées aux fonds de la Branche 23 ne sont pas identiques à celles imposées aux sicav.

En signant un tel contrat, le souscripteur doit être attentif au fait que les actifs des fonds d’investissement appartiennent à l’entreprise d’assurance. Par le biais de la signature de son contrat en Branche 23, le preneur d’assurance a une créance sur l’entreprise d’assurance à concurrence de sa part dans le fonds d’investissement exprimée en nombre d’unités.

Ces contrats d’assurance sont généralement composés de sicav de différents gestionnaires. On peut donc les assimiler à des fonds de fonds. La gamme en Branche 23 proposée par les assureurs est assez étoffée. On y trouve des fonds mixtes investis en actions et en obligations ainsi que des fonds européens, mondiaux ou sectoriels.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que la Branche 23 ? »