Quelles sont les perspectives pour l’économie mondiale ?

@pexels

Par Mauro Fiorini, Rédacteur

Pour 2018 et 2019, le FMI[i] reste optimiste et prévoit une croissance forte dans tous les pays du monde. Cet optimisme se fonde sur une reprise des investissements, une reprise des échanges internationaux et des politiques monétaires accommodantes incitant les entreprises et les ménages à augmenter leurs dépenses. Les prévisions d’avril, qui confirment celles de janvier, tablent sur une croissance globale de 3.9 %

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles sont les perspectives pour l’économie mondiale ? »

Quel défi pour le gouvernement Chinois ?

@pexels

Par Mauro Fiorini, Rédacteur

Comme les experts l’avaient prédit, le Congrès du Parti Communiste Chinois qui vient de se conclure a renforcé les pouvoirs du Président Xi Jinping.

Ayant échappé à la crise financière de 2008, la Chine a pris conscience des dangers liés à un endettement excessif. Avec un rapport Dette/PIB de 260 %, le FMI avait déjà mis en garde les dirigeants chinois du danger de baser la croissance intérieure sur une croissance continue du crédit et sur l’augmentation de l’encours des crédits douteux. Continuer la lecture sur Moneystore de « Quel défi pour le gouvernement Chinois ? »

Pourquoi faut-il s’intéresser maintenant au marché coréen ?

@Pexels

Par Tanguy Kamp, Portfolio Manager chez BLI – Banque de Luxembourg Investments

La Corée est un des rares pays au monde à être passé d’un statut de pays très pauvre à celui de pays riche en seulement quelques décennies. Durant les années 70 et 80, l’économie coréenne a multiplié son PIB par 50. Dans le même temps, des groupes comme Samsung ou Hyundai ont multiplié leurs chiffres d’affaire par 630 et 950. Après avoir connu de telles performances, certains groupes ont du mal à reconnaitre qu’ils ne sont plus dans cette phase de croissance et qu’ils doivent dorénavant penser plus à rémunérer leurs actionnaires.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pourquoi faut-il s’intéresser maintenant au marché coréen ? »

L’énigme de la courbe des taux américaine

Par Vincent Juvyns, Stratégiste marchés mondiaux, J.P.Morgan Asset Management

La courbe des taux a toujours été considérée par les économistes comme un bon baromètre de la santé économique d’un pays dans la mesure où celle-ci se redresse généralement lorsque la croissance s’accélère et fléchit, jusqu’à s’inverser, lorsqu’une récession se profile à l’horizon. Cependant, bien que la dernière inversion de la courbe des taux américaine, en mai 2007, ait bien laissé présager la grande récession de 2008, la courbe des taux s’est depuis lors révélée être un indicateur conjoncturel moins fiable en raison notamment des distorsions engendrées par le programme d’assouplissements quantitatifs de la Fed.

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’énigme de la courbe des taux américaine »

Vent d’Est sur le système monétaire international

IMG_4062Par JP Morgan AM

Le système monétaire international est à l’aube d’une révolution majeure. Cependant, bien que tous les investisseurs aient les yeux rivés sur la Réserve Fédérale américaine, conscients que le premier relèvement de ses taux depuis 2006 aura un impact bien au-delà des Etats-Unis, c’est ailleurs que se prépare cette révolution. D’ici la fin du mois, le Fonds Monétaire International devrait en effet décider de l’inclusion du renminbi au panier de devises qui sert de base au calcul des droits de tirage spéciaux et ainsi lui conférer le statut de monnaie de réserve.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Vent d’Est sur le système monétaire international »

Asie: Un profil risque-rendement équilibré pour s’exposer aux actions émergentes

IMG_4431Par Hue Lu, Senior Investment Specialist, Actions Asie-Pacifique, BNP Paribas Investment Partners

L’Asie offre aux investisseurs l’opportunité de s’exposer à des entreprises opérant dans la région affichant le taux de croissance économique le plus rapide au monde. Nombreux sont les pays asiatiques à profiter de réformes structurelles profondes, de politiques monétaires accommodantes et de dépenses budgétaires consacrées aux projets d’infrastructure. Les valorisations relativement attractives des actions asiatiques et la faiblesse des prix des matières premières/ du pétrole constituent également des facteurs porteurs.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Asie: Un profil risque-rendement équilibré pour s’exposer aux actions émergentes »