Europe – MoneyStore

L’arme du gaz russe s’enraye à court terme : quelles conséquences pour l’Euro ?

Par Thomas Planell, Gérant – analyste chez DNCA

 

Interdiction de décharger ! Au large des côtes européennes, les méthaniers croisent à vitesse réduite sur ordre de leurs armateurs. Deux milliards d’euros de gaz liquéfié voguent ainsi, presque immobiles, à quelques encablures des terminaux qui parcourent le littoral de la Grèce jusqu’à la Pologne.

 

Leurs propriétaires temporaires (traders, arbitragistes de matières premières) attendent une remontée des prix pour autoriser le transfert vers les unités de regazéification, les yeux rivés sur la structure des contrats à terme en fort contango (le marché table sur une forte hausse des prix au paroxysme de l’hiver).

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’arme du gaz russe s’enraye à court terme : quelles conséquences pour l’Euro ? »

Hit-parade des fonds : Pourquoi les petites et moyennes capitalisations performent-elles moins bien ?

Selon les données fournies par Quantalys à fin septembre, on constate que les petites et moyennes capitalisations ont particulièrement accusé le coup en septembre. En effet, que ce soit en France, en Allemagne ou au Royaume-Uni, ces valeurs ont perdu en moyenne plus de 10% en un mois. Comment explique-t-on une telle baisse ? Ces titres vont-ils se reprendre ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : Pourquoi les petites et moyennes capitalisations performent-elles moins bien ? »

L’hiver approche : quelles sont les perspectives pour le quatrième trimestre ?

Par Saxo

L’hiver revient une fois de plus sur les marchés mondiaux. Nous approchons à grands pas d’un point de rupture pour l’économie mondiale, un point qui sera atteint vers le prochain trimestre à cause du « fauconisme » des décideurs politiques.

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’hiver approche : quelles sont les perspectives pour le quatrième trimestre ? »

Faut-il une économie de guerre pour améliorer notre bien-être?

 

Par Pierre Pestieau, Docteur en Économie, Membre du CORE et membre associé du PSE in The Bing Bang Blog

Il est frappant de voir à quel point la société américaine bénéficie de l’économie de guerre. En d’autres termes, les situations de guerre semblent conduire les Américains à des avancées qui seront utiles en cas de retour à la paix.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Faut-il une économie de guerre pour améliorer notre bien-être? »

Les vents contraires vont-ils faire dévier la reprise ?

@Pexels

Par Arthur Jenck et Erik Joly, ABN AMRO Private banking Belgique

La reprise mondiale a perdu de son élan. Elle fait face à trois vents contraires importants : la propagation du variant Delta, les goulots d’étranglement persistants de la chaîne d’approvisionnement et l’allègement de la politique monétaire et gouvernementale accommodante. Les goulots d’étranglement devraient persister jusqu’en 2022, limitant la croissance du secteur manufacturier. Cependant, cela devrait prolonger la reprise industrielle et, malgré les vents contraires.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les vents contraires vont-ils faire dévier la reprise ? »

Infographie du mois : Quels sont les pays européens qui facilitent le plus la création d’entreprises ?

Lorsqu’un entrepreneur décide de créer sa société, il envisage plusieurs critères. Certains aspects l’encourageront à la localiser dans l’un ou l’autre pays. La question se pose alors : quels sont les meilleurs pays européens pour créer une entreprise ? Le tableau ci-dessous reprend les 10 pays qui favorisent le plus la création d’entreprises en Europe.

 

 

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Infographie du mois : Quels sont les pays européens qui facilitent le plus la création d’entreprises ? »

L’entropie n’est pas notre alliée

@pexels

Par Thomas Planell, Gérant-analyste chez DNCA

« Sécuriser leurs approvisionnements à tout prix » : c’est l’ordre donné par le Vice Premier Han Zheng aux producteurs d’énergie chinois au cours d’une convocation d’urgence. Les coupures d’électricité ralentissent dramatiquement l’activité manufacturière du pays.Apple a déjà prévenu que ses fournisseurs chinois ne lui permettraient plus de livrer la nouvelle gamme d’iPhone à temps. Le cas de la Chine n’est pas isolé. Après les pénuries de gaz en Europe et l’assèchement des stations-services britanniques, l’Inde, second foyer de peuplement de la planète, s’inquiète de la baisse à leur niveau le plus faible des stocks de charbon de ses centrales électriques.

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’entropie n’est pas notre alliée »

Existe-t-il vraiment une pénurie de main d’œuvre ?

@Pexels

Par Erik Joly et Arthur Jenck, ABN AMRO Private banking (Belgique)

On peut se poser la question de savoir si la pénurie de main d’œuvre peine vraiment à rencontrer la demande ?

Ce mois-ci, la reprise de la zone euro s’est accélérée après l’assouplissement plus tôt que prévu des confinements en mai. En conséquence, les prévisions de croissance pour 2021 ont été revues à la hausse à 4,5%. On s’attend maintenant à ce que le PIB revienne à son niveau pré-pandémique au premier trimestre 2022, soit un trimestre plus tôt que les attentes précédentes. La croissance devrait rester forte pour le reste de l’année, même si le rythme de croissance se calmera au cours des prochains mois. En effet, aux États-Unis, la dynamique de reprise a déjà atteint un sommet.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Existe-t-il vraiment une pénurie de main d’œuvre ? »