euro – MoneyStore

L’arme du gaz russe s’enraye à court terme : quelles conséquences pour l’Euro ?

Par Thomas Planell, Gérant – analyste chez DNCA

 

Interdiction de décharger ! Au large des côtes européennes, les méthaniers croisent à vitesse réduite sur ordre de leurs armateurs. Deux milliards d’euros de gaz liquéfié voguent ainsi, presque immobiles, à quelques encablures des terminaux qui parcourent le littoral de la Grèce jusqu’à la Pologne.

 

Leurs propriétaires temporaires (traders, arbitragistes de matières premières) attendent une remontée des prix pour autoriser le transfert vers les unités de regazéification, les yeux rivés sur la structure des contrats à terme en fort contango (le marché table sur une forte hausse des prix au paroxysme de l’hiver).

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’arme du gaz russe s’enraye à court terme : quelles conséquences pour l’Euro ? »

10 ans de MoneyStore : Peter Praet : Quelle évolution de la politique monétaire en 10 ans ?

Pour les 10 ans de MoneyStore, Peter Praet Ancien Membre du Directoire de la Banque Centrale Européenne (BCE), a accepté de nous livrer sa vision de la politique monétaire européenne.

 

Comment cette politique a-t-elle évolué ? Quels sont les défis auxquels la BCE a dû faire face ? Comment a-t-elle réagi ? A-t-elle été épaulée par les États ?

 

C’est à un véritable tour d’horizon sur les 10 ans d’une politique monétaire auquel nous invite cet économiste.

 

Nous vous invitons à découvrir, dans la vidéo ci-dessous, l’intervention éclairante de Peter Praet sur la politique monétaire européenne.

 

Consultez aussi sur MoneyStore :

Qu’est-ce qu’une politique monétaire non-conventionnelle ?

Comment la politique monétaire se transmet-elle à l’économie ?

Les autres vidéos relatives aux 10 ans de MoneyStore

Faut-il avoir peur de l’inflation ?

@Pexesl

Par Deutsche Bank Belgique

En résumé

  • Depuis quelques semaines, le spectre de l’inflation inquiète à nouveau les investisseurs. Cette crainte est alimentée par la hausse des taux à long terme aux États-Unis.
  • Pour les 12 prochains mois, on peut rester positifs par rapport aux actions, en surveillant toutefois attentivement l’évolution des taux.

 

Au cours du premier trimestre 2021, les bourses ont poursuivi leur progression, sur leur élan de la fin 2020. Plusieurs records sont (à nouveau) tombés : le S&P 500 et le Nasdaq aux États-Unis, le DAX en Allemagne et le Nifty 50 en Inde. Quant au Nikkei japonais, il est repassé au-dessus de 30.000 points pour la première fois depuis 30 ans.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Faut-il avoir peur de l’inflation ? »

100 jours depuis le  Brexit : les impacts négatifs pour le Royaume-Uni sont en hausse

@Pexels

Par Volker Schmidt, Senior Portfolio Manager, Ethenea

Début janvier, le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne pour de bon. Aujourd’hui, environ 100 jours après le Brexit, on peut faire le point sur la situation. Il est devenu évident que le Brexit provoque déjà des changements économiques de grande ampleur. Et il ne semble pas y avoir de fin en vue.

 

Selon les derniers calculs de la Commission européenne, le Brexit s’avérera coûteux pour le Royaume-Uni, les dommages causés à l’économie britannique d’ici à la fin de 2022 étant estimés à plus de 40 milliards de livres sterling. Avec un produit intérieur brut (PIB) d’environ 2.000 milliards de livres sterling, cela correspond à environ 2,25 %. À titre de comparaison, une perte moyenne d’environ 0,5 % est attendue pour les États de l’Union européenne.

Continuer la lecture sur Moneystore de « 100 jours depuis le  Brexit : les impacts négatifs pour le Royaume-Uni sont en hausse »

Tendances pronostiquées en 2000, non réalisées en 2020

@Pexels

Par Befirm

La crise sanitaire l’a, si besoin était, démontré : même la plus belle des boules de cristal ne peut tout prédire. Des événements viennent souvent contrecarrer les prévisions.  Quiconque aurait évoqué, au tournant du siècle, des taux hypothécaires inférieurs à 1 %, aurait sans doute déclenché des rires moqueurs.

Une troisième guerre mondiale, la fermeture des frontières chinoises pour cause d’épidémie de virus SARS, une pénurie de pétrole ou une panne informatique généralisée, auraient sans doute été jugées nettement plus vraisemblables. Or, que reste-t-il aujourd’hui des mutations à long terme pronostiquées en 2000 ? Quatre observateurs de tendances ont plongé dans leurs archives, en quête d’orientations et de prédictions qui ne se sont pas concrétisées.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Tendances pronostiquées en 2000, non réalisées en 2020 »

A quand un euro digital ?

Avec la montée des cryptomonnaies, la question du rôle de la Banque centrale européenne dans l’émission d’un euro digital est posée. Lors d’un webinaire, la Banque Nationale de Belgique (BNB) a présenté les avancées de ce projet. De nouveaux modes de paiement émergent. Le confinement a aussi favorisé les paiements en ligne. Les FinTechs développent de nouvelles applications innovantes et intéressantes. Les micro-paiements sont amenés à se développer avec l’IOT (Internet of things). L’émergence de cryptomonnaies comme le Diem (ex-libra), le bitcoin, l’Ether ou le ripple invite les banques centrales à se poser des questions sur l’introduction d’une monnaie digitale.

Continuer la lecture sur Moneystore de « A quand un euro digital ? »

Un dollar américain structurellement plus faible

@Pexels

Par Robin Maynadie, Trader chez Ebury

La crise du Covid-19 a soutenu le recul du billet vert face à l’ensemble des grandes devises mondiales, une baisse qui pourrait s’avérer structurelle face à la montée en puissance de l’économie chinoise. Depuis le mois de mai dernier, le dollar américain a entamé un reflux sur les marchés financiers, sur base d’une combinaison de facteurs qui remettent en cause la suprématie du billet vert sur les échanges internationaux. Le coronavirus n’est probablement pas la seule explication même si le nombre d’infections est aujourd’hui en train de ralentir en Europe alors que l’épidémie continue de faire rage aux Etats-Unis. Dans ce pays, plus de 300.000 morts sont désormais à déplorer avec des records d’infections qui continuent d’être battus jour après jour.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Un dollar américain structurellement plus faible »

Infographie du mois : Quel est l’impact des variations des taux de change ?

Un dessin vaut parfois mieux qu’un long discours ! MoneyStore vous présente chaque mois un graphique ou une infographie illustrant un sujet économique.

Ce mois-ci, nous vous présentons un schéma représentant les effets d’une variation des taux de change sur l’économie d’un pays. Avec l’instauration de l’euro, les différentes devises ont été remplacées par la monnaie unique dans la zone euro. Les pays ne peuvent désormais plus « jouer » sur leurs taux de change au sein de cette zone.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Infographie du mois : Quel est l’impact des variations des taux de change ? »