Cercle Femmes & Finance : Inscriptions ouvertes pour le programme 2018-2019

@Pexels

Le Cercle Femmes & Finance a pour vocation d’accompagner les femmes dans le monde de la finance et des placements grâce à des conférences et des visites.

Nous vous proposons d’entamer une nouvelle saison du Cercle Femmes & Finances à partir de septembre 2018 jusqu’en avril 2019.

A partir de septembre 2018, un nouveau programme sera lancé dans ce cadre. Grâce à ce programme, vous avez l’opportunité d’écouter et de discuter avec des conférenciers et vous avez accès à des visites de sites.

Voici le programme du Cercle Femmes & Finance pour 2018-2019 :

Continuer la lecture sur Moneystore de « Cercle Femmes & Finance : Inscriptions ouvertes pour le programme 2018-2019 »

Europe : Les optimistes l’ont emporté sur les Cassandre

@Pexels

Analyse avec Bernard Keppenne, Chief economist chez CBC Banque et Etienne de Callataÿ, Président d’Orcadia Asset Managment.

La zone euro vient de loin. En 2011-2012, la crise de la dette secouait les marchés et le secteur financier déjà fragilisés par la crise de 2008. Contrairement à la Federal Reserve, la Banque Centrale Européenne avait pris plus de temps à réagir en baissant les taux d’intérêt. Certaines prévisions économiques parlaient alors de bouleversements irréversibles qui entraineraient la chute de l’euro et peut-être la sortie de la Grèce de la zone euro. Certains économistes sont allés jusqu’à prédire des conflits sociaux de grande ampleur qui mettraient en danger nos démocraties.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Europe : Les optimistes l’ont emporté sur les Cassandre »

Economistes célèbres : Quelles sont les théories de David Ricardo ?

Painting by Thomas Phillips

Au fil du temps et de leur époque, les économistes ont décrit des phénomènes, ont avancé des explications et en ont déduit des théories. Ces théories ont parfois été revues au regard des événements survenus après l’énoncé de ces règles.

Pour mieux comprendre l’économie et la finance, ou pour se rafraîchir tout simplement la mémoire, nous vous emmenons pour quelques courts voyages au pays des grands économistes. Avec l’éclairage d’Etienne de Callataÿ, chargé de cours invité à l’Université de Namur et Président d’Orcadia Asset Management nous vous convions à suivre David Ricardo. Voici une courte synthèse de ses idées.

Quelles sont ses principales théories ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Economistes célèbres : Quelles sont les théories de David Ricardo ? »

Populisme : causes, dérives et conséquences en portefeuille

Le Brexit, l’élection de Donald Trump comme président des Etats-Unis et la montée en puissance des partis extrémistes tant de droite que de gauche démontrent à quel point le populisme et les thèses nationalistes se répandent. Dans ce cadre, on pourrait se poser la question de savoir si la montée de ce phénomène n’est pas due aux effets de la globalisation grandissante de l’économie. Quels en sont les causes et les effets en portefeuille ? Analyse avec Etienne de Callataÿ, Président d’Orcadia Asset Management.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Populisme : causes, dérives et conséquences en portefeuille »

Pas de stagnation séculaire mais une croissance faible

Certains observateurs de l’économie avancent la théorie que nous sommes entrés dans une ère de stagnation séculaire. Cette thèse est réfutée par le Credit Suisse Institute qui estime dans son dernier rapport intitulé « The future of monetary policy » que « l’accélération de l’activité économique depuis mi-2016 dans les pays avancés comme dans les pays en développement tendrait à prouver que l’hypothèse de l’inefficacité de la politique monétaire et d’une stagnation séculaire est erronée ». Qu’en est-il dans les faits ? Pour éclaircir ce point nous avons posé trois questions à Etienne de Callataÿ, Economiste et Président d’Orcadia Asset Management.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pas de stagnation séculaire mais une croissance faible »

La Chine a réveillé les marchés et après ?

IMG_4317Etienne de Callataÿ, Professeur d’Economie à l’Université de Namur, s’étonne de la réaction des marchés après le décrochage de la bourse chinoise au mois d’août. On pourrait parler de paradoxe chinois. « En Chine, il n’y a rien eu de nouveau. Cela fait longtemps que ce pays connaît des problèmes structurels et il est étonnant que les marchés financiers se soient finalement réveillés brutalement sur ces problèmes alors qu’il n’y a pas eu de véritable rupture de tendance », estime cet économiste.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La Chine a réveillé les marchés et après ? »