L’entropie n’est pas notre alliée

@pexels

Par Thomas Planell, Gérant-analyste chez DNCA

« Sécuriser leurs approvisionnements à tout prix » : c’est l’ordre donné par le Vice Premier Han Zheng aux producteurs d’énergie chinois au cours d’une convocation d’urgence. Les coupures d’électricité ralentissent dramatiquement l’activité manufacturière du pays.Apple a déjà prévenu que ses fournisseurs chinois ne lui permettraient plus de livrer la nouvelle gamme d’iPhone à temps. Le cas de la Chine n’est pas isolé. Après les pénuries de gaz en Europe et l’assèchement des stations-services britanniques, l’Inde, second foyer de peuplement de la planète, s’inquiète de la baisse à leur niveau le plus faible des stocks de charbon de ses centrales électriques.

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’entropie n’est pas notre alliée »

Xi Powell et Jerome Jinping : Deux pays, une pensée ?

@Pexels

Par Alexis Bienvenu, gérant de fonds d’investissement, La Financière de l’Echiquier.

Deux événements ont marqué les marchés en cette fin juillet : la chute brutale de certaines actions chinoises et la réunion du comité de politique monétaire américain.

 

A priori, aucun rapport entre ces deux événements. En réalité, un facteur commun les réunit : la préoccupation politique d’une meilleure cohésion sociale et nationale l’emporte sur la stricte orthodoxie économique.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Xi Powell et Jerome Jinping : Deux pays, une pensée ? »

Conserver un biais en faveur du style value

@Pexels

Par Vincent Juvyns, Global Market Strategist, J.P. Morgan Asset Management

La question clé pour les investisseurs en actions est de savoir de quelle façon une inflation et des rendements obligataires modérément plus élevés affecteront les bénéfices et les valorisations des entreprises.

 

Compte tenu de l’épargne accumulée par les consommateurs et des intentions d’investissement élevées, la croissance des ventes sera probablement marquée. Lorsque les ventes sont élevées, les bénéfices ont tendance à augmenter, même si les coûts des intrants sont en hausse.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Conserver un biais en faveur du style value »

Existe-t-il vraiment une pénurie de main d’œuvre ?

@Pexels

Par Erik Joly et Arthur Jenck, ABN AMRO Private banking (Belgique)

On peut se poser la question de savoir si la pénurie de main d’œuvre peine vraiment à rencontrer la demande ?

Ce mois-ci, la reprise de la zone euro s’est accélérée après l’assouplissement plus tôt que prévu des confinements en mai. En conséquence, les prévisions de croissance pour 2021 ont été revues à la hausse à 4,5%. On s’attend maintenant à ce que le PIB revienne à son niveau pré-pandémique au premier trimestre 2022, soit un trimestre plus tôt que les attentes précédentes. La croissance devrait rester forte pour le reste de l’année, même si le rythme de croissance se calmera au cours des prochains mois. En effet, aux États-Unis, la dynamique de reprise a déjà atteint un sommet.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Existe-t-il vraiment une pénurie de main d’œuvre ? »

Place à l’Europe dans les portefeuilles ?

@Pexels

Par Deutsche Bank Belgique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En résumé :

 

  • Depuis quelques mois, presque toutes les bourses grimpent vers les sommets.
  • Les investisseurs ont néanmoins tout intérêt à garder les mains sur le guidon, et à envisager si nécessaire de prendre un chemin de traverse.
  • Les actions européennes profitent de leur profil cyclique. Elles bénéficient aussi traditionnellement d’une décote qui est actuellement relativement élevée.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Place à l’Europe dans les portefeuilles ? »

Biden et l’impôt sur les sociétés : un tournant majeur !

@Pexels

Par Florent Griffon, Responsible Invesment Specialist chez DPAM

L’annonce par Joe Biden, au début du mois d’avril, d’une augmentation de l’impôt sur les sociétés aux Etats-Unis, pourrait marquer un tournant dans les politiques fiscales des pays de l’OCDE. Cela pourrait, peut-être, enclencher un cycle d’harmonisation fiscale après plusieurs décennies de concurrence fiscale et de diminution des taux effectifs d’impôts sur les sociétés.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Biden et l’impôt sur les sociétés : un tournant majeur ! »