environnement – MoneyStore

Biodiversité : pourquoi les investisseurs devraient s’y intéresser

Par Pictet AM

Ces 30 dernières années ont vu une amélioration de la prospérité humaine plus importante que tous les siècles passés réunis.

Nous avons construit plus de routes, de bâtiments et de machines que jamais auparavant. Les gens vivent plus longtemps et en meilleure santé, et l’accès à l’éducation n’a jamais été aussi facile. Le PIB moyen par habitant a été multiplié par 15 depuis 1820. Plus de 95 % des nouveau-nés atteignent aujourd’hui leur 15ème anniversaire, alors qu’ils n’étaient qu’un sur trois au XIXème siècle[i].

L’homme conduit des espèces animales et végétales à l’extinction et détruit leurs habitats pour nourrir une population en constante augmentation. Et, depuis quelques décennies, les hommes consomment plus de ressources naturelles que la Terre ne peut en reconstituer naturellement sur une période de 12 mois, réduisant ainsi ce qui est disponible pour les générations futures[ii].

Continuer la lecture sur Moneystore de « Biodiversité : pourquoi les investisseurs devraient s’y intéresser »

Les investisseurs belges s’intéressent de plus en plus aux fonds durables

Par Schroders

 

Selon l’enquête Schroders Global Investor Study 2022, les investisseurs belges se concentrent sur l’allocation dans des fonds qui répondent à leurs besoins et principes personnels. Ils sont de plus en plus attirés par les fonds durables, principalement en raison de l’environnement. Mais lorsqu’il s’agit de changer le comportement des entreprises, les investisseurs belges veulent également avoir un impact sur des aspects sociaux tels que le traitement du personnel.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les investisseurs belges s’intéressent de plus en plus aux fonds durables »

Le logement : une bombe sociale à retardement ?

 

 

 

 

 

 

Pour sa neuvième édition, l’Economic Prospective Club a décidé de se pencher sur les aspects économiques et sociaux du logement. En effet, le logement occupe une place centrale dans la vie des gens mais aussi dans l’espace public. Il est au cœur des préoccupations comme la dignité, la santé, la sécurité et le lien social. Il peut également contribuer de manière significative à la solidarité sociale, à la durabilité environnementale et à la stabilité économique. Les dirigeants politiques ont donc une responsabilité dans l’offre, le maintien, l’entretien ou encore l’accessibilité au logement.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Le logement : une bombe sociale à retardement ? »

L’engagement, ou comment dialoguer avec les entreprises

Par NNIP

La meilleure façon de contribuer à un monde plus équitable et durable est d’investir de manière responsable. Et le dialogue autour des critères ESG avec les entreprises peut aider à résoudre certains problèmes.

 

Un gestionnaire d’actifs responsable se doit d’être un investisseur actif et engagé dans la vie des entreprises qu’il soutient et dans lesquelles il investit pour le compte de ses clients. Ceci peut se faire à différents niveaux et notamment via l’actionnariat actif et la participation aux assemblées générales.

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’engagement, ou comment dialoguer avec les entreprises »

Infographie du mois : Quelles conséquences du gaspillage alimentaire aux Etats-Unis ?

Le gaspillage alimentaire est une source non négligeable de pollution. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 80 milliards de livres (36 milliards de kilos) de nourriture sont gaspillées chaque année aux États-Unis. La majorité de ces déchets sont produits par les ménages et les détaillants[i]. Les ménages sont responsables à concurrence de 43% de ce gaspillage contre 40% pour les restaurants. Cela correspond à 242 livres (soit environ 110 kilos) de nourriture versées dans les poubelles par chaque Américain sur une année.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Infographie du mois : Quelles conséquences du gaspillage alimentaire aux Etats-Unis ? »

« Big Tech » : excellence ou nuisance ?

Par Bérénice Lasfargues, BNP Paribas AM

Estimer le rôle et la valeur des « Big Tech », ces géants technologiques au formidable potentiel de croissance, mais également en proie à des problèmes de sécurité et de confidentialité, peut déchaîner les passions, échauffer les débats et soulever des questions. Comment déterminer si leur influence est bonne ou mauvaise du point de vue de la durabilité ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « « Big Tech » : excellence ou nuisance ? »

Infographie du mois : Quel est l’état actuel de la population mondiale ? Et son futur ?

En 2022, la population mondiale franchira la barre des 8 milliards d’individus. On estime ainsi que 140 millions d’enfants naissent chaque année sur Terre alors que 60 millions de personnes la quittent durant ce même laps de temps.

 

Mais nous sommes tous les héritiers de ceux qui nous ont devancés sur terre. On estime à 109 milliards le nombre de personnes qui nous ont précédés. « Ce sont ces 109 milliards de personnes que nous devons remercier pour la civilisation dans laquelle nous vivons. Les langues que nous parlons, la nourriture que nous cuisinons, la musique que nous apprécions, les outils que nous utilisons, ce que nous savons, nous l’avons appris d’eux. Les maisons dans lesquelles nous vivons, les infrastructures sur lesquelles nous nous appuyons, les grandes réalisations architecturales, la plupart de ce que nous voyons autour de nous a été construit par eux », constate Max Roser, Economiste à l’Université d’Oxford sur le site Our World in data

Continuer la lecture sur Moneystore de « Infographie du mois : Quel est l’état actuel de la population mondiale ? Et son futur ? »

Durabilité : Quels sont les cinq messages clés pour 2022 et au-delà ?

Par DPAM

Cette décennie a été extraordinaire pour les investissements durables. Nous avons assisté à la confluence d’actions menées par les entreprises, les particuliers et les décideurs politiques. Ces derniers ont été particulièrement actifs au cours des trois dernières années.

 

Le pouvoir croissant de la réglementation change complètement la donne pour la durabilité, et pour les données durables en particulier. La fameuse réglementation SFDR (Sustainable Financial Disclosure Regulation) met la barre de plus en plus haute non seulement pour la divulgation d’informations extra-financières mais aussi pour la discipline et l’approche concernant les cadres durables.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Durabilité : Quels sont les cinq messages clés pour 2022 et au-delà ? »