dollar – MoneyStore

L’arme du gaz russe s’enraye à court terme : quelles conséquences pour l’Euro ?

Par Thomas Planell, Gérant – analyste chez DNCA

 

Interdiction de décharger ! Au large des côtes européennes, les méthaniers croisent à vitesse réduite sur ordre de leurs armateurs. Deux milliards d’euros de gaz liquéfié voguent ainsi, presque immobiles, à quelques encablures des terminaux qui parcourent le littoral de la Grèce jusqu’à la Pologne.

 

Leurs propriétaires temporaires (traders, arbitragistes de matières premières) attendent une remontée des prix pour autoriser le transfert vers les unités de regazéification, les yeux rivés sur la structure des contrats à terme en fort contango (le marché table sur une forte hausse des prix au paroxysme de l’hiver).

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’arme du gaz russe s’enraye à court terme : quelles conséquences pour l’Euro ? »

L’hiver approche : quelles sont les perspectives pour le quatrième trimestre ?

Par Saxo

L’hiver revient une fois de plus sur les marchés mondiaux. Nous approchons à grands pas d’un point de rupture pour l’économie mondiale, un point qui sera atteint vers le prochain trimestre à cause du « fauconisme » des décideurs politiques.

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’hiver approche : quelles sont les perspectives pour le quatrième trimestre ? »

Hit-parade des fonds : Les valeurs technologiques entre désillusion et espoir

Selon les données fournies par Quantalys à fin mai, on constate que les fonds investis en valeurs technologiques ont perdu globalement 23% de leur valeur depuis le début de l’année. Ce n’est pas une surprise. En effet, ces valeurs avaient été portées par un contexte qui leur était plutôt favorable durant la crise sanitaire. Dès la fin de l’année 2021, elles ont accusé une baisse. Explications et perspectives.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : Les valeurs technologiques entre désillusion et espoir »

Est-ce la fin du dollar ?

Par David Rees, économiste senior marchés émergents chez Schroders

Au fur et à mesure du pourrissement des relations entre les États-Unis et la Chine, les craintes que Pékin se débarrasse de ses obligations du gouvernement américain grandissent.

La tendance à la diversification des réserves de devises va-t-elle s’accélérer maintenant que les États-Unis ont décidé de bloquer les avoirs de la banque centrale russe ? Est-ce que ce serait alors la fin de la domination du dollar américain ?

D’autres marchés émergents peuvent se sentir menacés par les récentes actions des États-Unis. Il suffit de penser à la Chine, engluée dans une guerre commerciale avec les États-Unis. Sans compter qu’entre les deux pays, d’autres questions stratégiques risquent de ne pas disparaître avant longtemps.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Est-ce la fin du dollar ? »

Hit-Parade des Fonds : Obligations américaines, le miroir aux alouettes ?

Selon les données fournies par Quantalys au 30 avril, on constate que ce sont les obligations américaines qui ont le mieux performé en avril de cette année. Comment explique-t-on cette performance assez inattendue ? Les performances publiées le sont en euros. On assiste donc ici, essentiellement, à un effet devises.

En effet, le dollar s’est fortement redressé par rapport à l’euro. « En réalité, les investisseurs qui auraient simplement été investis en dollars auraient encore mieux performé. C’est une excellente année pour le dollar américain. Ce ne sont donc pas les obligations qui performent bien mais la devise sous-jacente », explique Alex Goldwasser, Administrateur chez Goldwasser Exchange (société de bourse). Cette bonne performance des obligations en avril serait donc un miroir aux alouettes.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-Parade des Fonds : Obligations américaines, le miroir aux alouettes ? »

Les banques centrales sont sur la corde raide

@Pexels

Par Bert Flossbach, cofondateur de Flossbach von Storch.

Les banques centrales ont probablement compris qu’un redressement des taux d’intérêt vraiment digne de ce nom n’est plus guère probable. Les dommages collatéraux seraient tout simplement trop importants. Une hausse significative des taux d’intérêt provoquerait l’effondrement des prix de l’immobilier, des obligations et des actions. Cela mettrait en péril la solvabilité des entreprises et des gouvernements.

Une telle action finirait par ébranler l’ensemble du système bancaire. Aucun banquier central ne veut prendre ce risque. Étant donné qu’il n’existe aucun exemple historique de taux d’intérêt aussi bas, sans parler des taux négatifs, les banques centrales marchent sur une corde raide en territoire inconnu. Elles veulent éviter un effondrement des marchés financiers sans risquer une perte de confiance dans la valeur de la monnaie.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les banques centrales sont sur la corde raide »

Chine : Stop ou encore ?

@Pexels

Par Jan Viebig, CIO Private Wealth Management et Laurent Denize, CIO Asset Management ODDO BHF AM

 

 

 

Après un excellent début d’année, portées par les anticipations de normalisation de la croissance mondiale, les actions chinoises (Shanghai Shenzhen CSI 300) sous-performent depuis mars. Essayons d’en comprendre les raisons et d’estimer s’il est maintenant opportun de se repositionner à l’achat.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Chine : Stop ou encore ? »

Faut-il avoir peur de l’inflation ?

@Pexesl

Par Deutsche Bank Belgique

En résumé

  • Depuis quelques semaines, le spectre de l’inflation inquiète à nouveau les investisseurs. Cette crainte est alimentée par la hausse des taux à long terme aux États-Unis.
  • Pour les 12 prochains mois, on peut rester positifs par rapport aux actions, en surveillant toutefois attentivement l’évolution des taux.

 

Au cours du premier trimestre 2021, les bourses ont poursuivi leur progression, sur leur élan de la fin 2020. Plusieurs records sont (à nouveau) tombés : le S&P 500 et le Nasdaq aux États-Unis, le DAX en Allemagne et le Nifty 50 en Inde. Quant au Nikkei japonais, il est repassé au-dessus de 30.000 points pour la première fois depuis 30 ans.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Faut-il avoir peur de l’inflation ? »