Quelle part du PIB pour la santé ?

@Pexels

Par Pierre Pestieau, Docteur en Economie, The Bing Bang Blog 

« Quoi qu’il en coûte ! Un seul mot d’ordre : mettre le paquet pour lutter contre le coronavirus ». Ce titre de l’éditorial du Soir du 23 mars 2020 interpelle l’économiste. On peut en effet se demander si nous dépensons trop ou pas assez pour la santé et si les évolutions actuelles sont conformes à nos préférences collectives. Ces deux questions sont au cœur de l’actualité de la pandémie du Covid-19. Plus concrètement, les 11,2% du PIB que représentent les dépenses de santé en France, 10,4% en Belgique, 16,9% aux États Unis correspondent-ils à la valeur que les Français, les Belges, les Américains accordent à la vie humaine ? Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelle part du PIB pour la santé ? »

Le tax shift reste inabouti

IMG_0939_2-150x150IMG_1491-Version-3-300x164

En janvier 2014 et février 2015, l’Economics Prospective Club, qui regroupe des économistes du monde académique, a proposé des pistes et éclairages pour la Belgique. Faisant suite aux réflexions de ce groupe, deux documents ont été édités sur MoneyStore : « Vers de nouvelles orientations structurelles pour la Belgique », un document reprenant des propositions en matière de recettes fiscales et une étude sur les inefficacités des pouvoirs publics intitulée « Pour une action publique plus efficace ».

En ce mois de juillet 2015, le gouvernement vient de se sortir un accord sur ce qu’on appelle le « tax shift » ou glissement fiscal des recettes du travail vers d’autres revenus. Ces conclusions doivent encore être finalisées mais rencontrent-elles les souhaits que ces économistes avaient émis à l’époque ? Le point avec Etienne de Callataÿ, Economiste à la Banque Degroof et Professeur à l’Université de Namur, qui était présent lors de ces deux rencontres entre économistes.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Le tax shift reste inabouti »

Pour une action publique plus efficace

IMG_1491 - Version 3Pour sa deuxième édition, l’Economic Prospective Club a réuni cinq économistes durant un week-end de réflexion pour débattre d’un sujet économique ayant trait à la Belgique. Après avoir évoqué, dans un premier document[i], des pistes de réflexion concernant les recettes de l’Etat, il nous a paru important d’aborder le volet des dépenses avec un angle et une approche visant à améliorer l’efficacité de l’action publique. Continuer la lecture sur Moneystore de « Pour une action publique plus efficace »