Climat et Afrique : Le continent des paradoxes

@Pexels

Par Ophélie Mortier, DPAM

Le continent africain, et en particulier l’Afrique sub-saharienne, est le continent des paradoxes[1].

D’une part il est le plus petit contributeur aux émissions de gaz à effet de serre de la planète (0,8 tonne par habitant). Il est aussi le continent le plus vulnérable aux conséquences dramatiques du réchauffement climatique

D’autre part, il est la proie de sécheresses impitoyables justifiant la migration de nombreuses populations. Il est aussi la victime d’inondations spectaculaires.

Enfin, on pourra également citer le paradoxe d’un manque cruel d’accès à l’électricité alors que le pays regorge de ressources et d’options en énergie renouvelable.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Climat et Afrique : Le continent des paradoxes »

Infographie du mois : Quelles sont les villes les plus peuplées au monde ?

Un dessin vaut parfois mieux qu’un long discours ! MoneyStore vous présente chaque mois un graphique ou une infographie illustrant un sujet économique. Ce mois-ci, nous vous présentons une infographie de Visual Capitalist montrant quelles sont les villes les plus densément peuplées.

Dans ce classement, c’est la ville de Tokyo qui remporte la palme avec 37 millions d’habitants. Elle devance Delhi qui en compte 30 millions. Enfin, pour clôturer ce trio de tête, on retrouve Shanghai avec 27 millions d’habitants.

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Infographie du mois : Quelles sont les villes les plus peuplées au monde ? »

Mettez un disrupteur dans votre moteur

@Pexels

Par Deutsche Bank Belgique

Comme destination de vacances, vos arrière-petits-enfants auront peut-être le choix entre Mars et la lune. Tout change, depuis toujours. Mais comment, en tant qu’investisseur, tirer profit des évolutions disruptives qui se profilent à l’horizon ? Les investisseurs devraient réfléchir à long terme. Aujourd’hui, tout l’art consiste à intégrer en portefeuille les tendances à long terme et les disrupteurs de demain. Les disruptions d’aujourd’hui découlent de 4 mégatendances : les évolutions démographiques, la mondialisation, le changement climatique et l’innovation technologique. Quatre tendances qui recèlent une valeur ajoutée dans un portefeuille d’investissement diversifié.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Mettez un disrupteur dans votre moteur »

Quand l’immobilier s’adapte aux évolutions démographiques

@Pexels

Avec la collaboration de Cofinimmo

La population belge devrait passer à 13, 2 millions d’habitants en 2070. En marge de cette croissance démographique, on observe également deux grandes tendances. D’une part, le vieillissement de la population s’accroît et, d’autre part, on assiste à une croissance de la population jeune à Bruxelles.

Impacts des tendances démographiques

Le vieillissement de la population entraine une augmentation des soins de santé de longue durée. En Flandre, la valeur médiane du taux de dépendance atteint 81% dans la population âgée de plus de 65 ans[i]. Etant donné que ce niveau de dépendance s’accroît au sein de la population, la demande pour les maisons de repos et de soins (MRS) va continuer à augmenter.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quand l’immobilier s’adapte aux évolutions démographiques »

Quel avenir pour « l’or bleu » ?  

@Pexels

Par Erik Joly, CIO ABN AMRO Belgique

L’une des préoccupations croissantes des consommateurs concerne la qualité de leur approvisionnement en eau. D’après une enquête menée auprès des consommateurs américains par la Water Quality Association en janvier 2019, 51 % d’entre eux sont préoccupés ou très préoccupés par leur approvision­nement en eau domestique, contre 42 % en 2017. Et selon la Commission européenne, seuls 20 % des consommateurs jugent acceptable l’eau potable en dehors de leur pays d’ori­gine, tandis que 11 % des Européens sont touchés par des pé­nuries d’eau.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quel avenir pour « l’or bleu » ?   »

Gilets jaunes : Quel impact sur les marchés financiers ?

@Pexels

Ils ont envahi nos rues et bloqué nos ronds-points, ils ne sont pas structurés et leurs revendications font état d’un certain échec du fonctionnement de l’Etat démocratique. Mais au-delà de l’aspect social, les actions des gilets jaunes ont-elles un impact sur les marchés financiers ? «Aujourd’hui, ces actions n’ont pas d’impact réel sur les marchés. Les mouvements que nous enregistrons sur les marchés sont essentiellement dus à d’autres facteurs plus internationaux et géopolitiques. Mais le vrai marqueur, ce ne sont pas tellement les marchés boursiers mais plutôt l’écart de rendement (le « spread») entre le taux à 10 ans allemand et le taux à 10 ans français, comme cela a été le cas, dans le passé, pour la Grèce, l’Italie ou l’Espagne, par exemple », explique Igor de Maack, gérant et porte parole de la gestion chez DNCA Investments à Paris.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Gilets jaunes : Quel impact sur les marchés financiers ? »