Pourquoi l’Asie va passer le relais de la croissance à d’autres pays émergents ?

@Pexels

Par Schroders

Cette année, les marchés émergents asiatiques ont pris un bon départ. On s’attend à un retournement. Trois raisons font penser que d’autres marchés émergents vont prendre le relais. Les perspectives pour les marchés émergents sont optimistes. En 2021, la croissance moyenne de ces marchés atteint 7 %. Mais une rotation pourrait s’opérer. À court terme, la Chine et les économies tournées vers l’exportation mènent la danse, grâce à une demande solide de biens de production. Mais cette reprise cyclique va ralentir dans le courant de l’année.

 

Le relais sera pris par d’autres pays émergents au fur et à mesure que les stocks se rempliront et que l’économie mondiale se redressera, ce qui fera glisser la demande des biens de production vers les services. Cela peut entraîner un retournement de la surperformance récente des marchés émergents asiatiques. En voici trois raisons :

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pourquoi l’Asie va passer le relais de la croissance à d’autres pays émergents ? »

Qu’est-ce que la stratégie growth ? Et la stratégie value ?

Dans les portefeuilles des fonds, il y a plusieurs façons d’aborder les titres. Certains vont privilégier la stratégie « growth » alors que d’autres se concentreront plutôt sur la stratégie « value ». Certaines entreprises sont attrayantes pour leur valorisation, d’autres en raison de leur croissance actuelle et potentielle. On parle alors de gestion value (valeur) ou de gestion growth (croissance). Dans les valeurs cotées, on parle aussi de titres qui sont plutôt value ou d’autres qui sont growth. Qu’entend-on par là ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que la stratégie growth ? Et la stratégie value ? »

Quatre questions pour l’année du bœuf

@Pexels

Par Erik Joly et Arthur Jenck, ABN AMRO, Private Banking

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé :

  • La Chine, seule économie clé affichant une croissance annuelle positive en 2020 (+2,3%)
  • La lutte contre le virus à l’origine de la surperformance économique de la Chine
  • Relèvement de la prévision de croissance 2021 de 8% à 8,5%
  • Les tensions américano-chinoises persistent sous Biden, mais les chocs macro ou boursiers dus aux tensions sont moins probables

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quatre questions pour l’année du bœuf »

Pandémie : Quel impact sur la croissance ?

@Pexels

Par NNIP

Les marchés sont axés sur la reprise économique, mais l’horizon reste sombre à court terme. La Chine semble avoir maîtrisé les mutations du virus. Mais il en va autrement pour le reste du monde émergent.

Malgré une volatilité un peu plus importante ces dernières semaines sur les marchés financiers, l’appétit pour le risque reste globalement sain. Les attentes à plus long terme quant à une forte reprise compensent toujours les nouvelles négatives relatives au coronavirus.

Toutefois, à court terme, les chiffres toujours élevés des infections aux États-Unis et en Europe, les nouveaux foyers d’infections en Chine et les importants revers de vaccination, en particulier en Europe, font qu’il sera difficile pour les gouvernements de lever les restrictions de mobilité dans un avenir proche. Dans plusieurs pays, il est plus probable que les restrictions soient encore plus nombreuses. La perspective d’un confinement plus long et plus strict a un impact négatif sur la confiance des entreprises et des consommateurs.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pandémie : Quel impact sur la croissance ? »

Hit-parade des fonds : Les pays émergents tout en nuances

@Pexels

Sous le vocable « pays émergents » se cachent des réalités bien différentes. En effet, les économies asiatiques, et plus particulièrement la Chine, affichent de belles performances alors qu’en Amérique Latine, le Brésil ne cesse de décevoir les investisseurs. En ce début d’année, selon les données fournies par Quantalys, les fonds investis en actions chinoises et asiatiques occupent le haut du tableau. En revanche, les marchés latino-américains menés par le Brésil restent à la traîne.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : Les pays émergents tout en nuances »

Optimisme pour les marchés émergents cette année

@Pexels

Par David Rees, Tom Wilson et James Barrineau, spécialistes des marchés émergents chez Schroders

L’arrivée d’un vaccin contre le Covid-19 suscite un regain d’optimisme pour les marchés émergents cette année. Qu’est-ce que cela signifie pour les actions et les obligations des marchés émergents ? 

Les perspectives pour les marchés émergents cette année incitent à l’optimisme. Les nouvelles qui se succèdent à propos des vaccins sont encourageantes et tout porte à croire qu’ils seront administrés à grande échelle d’ici le second semestre de l’année. Ce climat de confiance soutient la reprise de l’économie. En outre, les mesures de relance budgétaire et monétaire qui continuent d’être prises dans le monde entier soutiennent le commerce international et la croissance économique. Cela devrait également avoir un effet bénéfique pour les marchés émergents. De plus, les analystes s’accordent à dire que le dollar américain va continuer à s’affaiblir. Ce sera tout profit pour les investissements sur les marchés émergents.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Optimisme pour les marchés émergents cette année »