croissance – MoneyStore

Quels sont les différents scénarios d’inflation et quel est leur impact ?

Par Jonathan Baltora, Head of Sovereign, Inflation and FX, Fixed Income chez AXA Investment Managers

Le moment auquel l’inflation atteindra son pic devrait rester un sujet de débat jusqu’à la fin de l’année 2022. Les investisseurs pourraient être amenés à réfléchir à la nécessité d’adapter leur stratégie d’inflation à l’évolution des conditions de marché.

L’été dernier, deux situations ont prévalu. En Europe, une crise énergétique et les craintes d’un ralentissement économique ont dominé l’actualité, tandis qu’aux États-Unis, le rebond du marché et la confiance des consommateurs ont laissé entrevoir la possibilité d’un atterrissage en douceur.

Deux scénarios sont susceptibles de se produire d’ici la fin de l’année et jusqu’en 2023 : ralentissement de la croissance et hausse de l’inflation (stagflation) ou ralentissement de la croissance, avec une baisse de l’inflation qui reste toutefois élevée (désinflation).

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quels sont les différents scénarios d’inflation et quel est leur impact ? »

Le bon, la brute et le truand

Par Vincent Juvyns, Stratégiste chez JP Morgan AM

Le mois de juin est traditionnellement le mois des publications des « bilans et perspectives à mi-année » dans la communauté financière. Cette année, avant de publier notre « Mid-year outlook 2022 », nous avons souhaité interroger nos clients afin de connaitre leur scénario économique pour les prochains mois et le moins que l’on puisse dire, c’est que leurs attentes ne sont guère optimistes.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Le bon, la brute et le truand »

On ne brisera pas l’inflation sans casser la croissance 

Par Thomas Planell, Gérant – analyste chez DNCA

« Gouverner c’est détruire, détruire les parasites, détruire ses propres troupes, détruire l’ennemi » disait Shang Yang. L’ennemi, c’est la spirale inflationniste. C’est le dentifrice de Karl Otto Pölh, pour reprendre la formule du Président de la Bundesbank, qui, « une fois sorti du tube, ne peut y retourner ». L’arme, c’est la remontée des taux vers leur point neutre. C’est un niveau très théorique auquel l’économie cesse de surchauffer et où plein emploi et stabilité des prix redeviennent compatibles…

Continuer la lecture sur Moneystore de « On ne brisera pas l’inflation sans casser la croissance  »

Les bonnes idées sont celles qu’on a en marchant

Par Thomas Planell, Gérant – analyste chez DNCA

 

Les bonnes idées sont celles qu’on a en marchant disait Nietzsche. Pour l’arpenteur du pays niçois, la marche était un exercice salutaire, tant pour le corps que pour l’esprit.

Pour les investisseurs qui avancent sur les chemins tortueux des marchés, l’arrivée du printemps porte les espoirs d’un retour à un tracé moins sinueux.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les bonnes idées sont celles qu’on a en marchant »

L’inflation en 9 questions

Par Deutsche Banque Belgique

L’inflation est utile : en l’absence d’inflation, les consommateurs ne seraient pas incités à dépenser leur argent. En règle générale, la performance des obligations est médiocre lorsque l’inflation est élevée. Il est impossible de généraliser l’impact de l’inflation sur les actions : une inflation modérée est en général positive pour les actions, à l’inverse d’une augmentation des prix rapide et prononcée.

 

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’inflation en 9 questions »

Bonne année du tigre d’eau !

Par Vincent Juvyns, Global market strategist chez J.P. Morgan Asset Management

 

Conformément au calendrier lunaire chinois, la Chine a célèbré le 1er février le début d’une nouvelle année, placée cette fois sous le signe du Tigre d’eau, animal auquel l’astrologie chinoise prête des qualités de courage, de sensibilité ou encore d’intuition.

Ceci donne l’occasion de rappeler, si besoin en est, que l’économie mondiale évolue de plus en plus au rythme de la Chine.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Bonne année du tigre d’eau ! »

Le style Value toujours source d’opportunités en 2022 ?

Par Anthony Bailly et Vincent Imeneuraët, Gestionnaires Actions Européennes chez Rothschild & Co AM

La dégradation sanitaire en fin d’année a éclipsé la normalisation des taux enclenchée en 2021.  Deux sujets ont tour à tour animé le marché en 2021 : l’inflation et la situation sanitaire. À chaque fois que l’inflation revenait sur le devant de la scène, poussant les taux à la hausse, le style Value a surperformé.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Le style Value toujours source d’opportunités en 2022 ? »

Hit-parade des fonds : De fortes divergences entre pays émergents

Selon les données fournies par Quantalys concernant la performance des fonds à fin novembre 2021, on constate que certains pays émergents sortent du lot alors que d’autres s’enfoncent dans le marasme.

 

On remarque ainsi que l’Inde et la Russie sont les marchés d’actions qui ont le mieux performé depuis le début de l’année. En revanche, les marchés boursiers brésilien et, plus largement, sud-américains ont réalisé les moins bonnes performances au 30 novembre dernier. Il en résulte que les marchés de la zone EMEA (Europe, Middle East et Africa) ont largement surperformé les marchés d’Asie et d’Amérique latine cette année. Comment expliquer cette divergence de performance entre les pays émergents depuis le début de l’année ?

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : De fortes divergences entre pays émergents »