Reprise économique chinoise sous fonds de Covid-19

@Pexels

Par Arthur Jenck & Erik Joly, ABN AMRO Private Banking

En Chine, la reprise du secteur automobile stimule l’activité industrielle. Les dernières statistiques du mois de mai montrent que la reprise du secteur après le choc de Covid-19 se poursuit. La production automobile s’intensifie à un rythme impressionnant, affichant une croissance annuelle positive de + 11,3% en mai (vs mai 2019), contre -4,4% en avril et un creux de -83% (!) en février. Les ventes de voitures retrouvent également le chemin de la croissance: + 7,2% sur un an en mai, contre -2,5% en avril (et -82% en février). La reprise dans le secteur automobile est soutenue par des mesures gouvernementales ciblées, mais découle probablement aussi de la prudence des consommateurs envers les transports publics, ces derniers préférant utiliser leur propre moyen de transport. Parallèlement, la croissance globale de la production industrielle a augmenté à + 4,4% en mai en glissement annuel (avril: + 3,9%), bien que la tendance semble se stabiliser un peu. En effet, conformément aux attentes, la forte baisse de l’activité mondiale a entraîné une contraction des exportations chinoises de 3,3% en mai. Continuer la lecture sur Moneystore de « Reprise économique chinoise sous fonds de Covid-19 »

Quelles sont les perspectives d’inflation dans les économies développées?

@Pexels

Par Daniel Morris, Stratégiste Senior, et Dominick DeAlto, Responsable de la gestion obligataire mondiale chez BNP Paribas AM.

Ces dernières semaines, les politiques monétaires et budgétaires sans précédent mises en place par les banques centrales et les gouvernements ont permis aux marchés obligataires développés de retrouver un certain équilibre. La déflation, et non l’inflation, constitue le principal risque à court terme. A plus long terme, il est envisageable que des forces structurelles soient à l’origine de pressions inflationnistes mais, pour cette année, la déflation semble le principal risque. Voici pourquoi : Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles sont les perspectives d’inflation dans les économies développées? »

10 facteurs qui pourraient transformer les économies et les marchés

@Pexels

Par Pauline Grange, Portfolio Manager chez Columbia Threadneedle

La crise du Covid-19 éprouve les citoyens, les familles, les entreprises, les gouvernements et les marchés de capitaux du monde entier. Cette épreuve pourrait transformer en profondeur le comportement des consommateurs et des entreprises, mais aussi le fonctionnement des marchés financiers. Dans cette perspective, voici les dix tendances qui résulteront de la pandémie de Covid-19 et qui changeront à jamais les économies et les marchés.  Continuer la lecture sur Moneystore de « 10 facteurs qui pourraient transformer les économies et les marchés »

Comment investir dans 7,8 milliards de consommateurs ?

@Pexels

Par Deutsche Bank Belgique

Des pantalons ‘pattes d’éléphant’ au Rubik’s Cube, les modes se font et se défont. En matière de consommation, certaines tendances de fond se démarquent toutefois. Et elles sont riches en opportunités pour les investisseurs.

Quelles alternatives face aux taux négatifs ?

@pexels

Par Vincent Juvyns, Stratégiste J.P. Morgan Asset Management

Les taux d’intérêt négatifs ne sont pas un phénomène nouveau en Europe. En effet, les taux de référence de la Banque Centrale Européenne (BCE) et de la Banque Nationale Suisse (BNS) sont négatifs depuis 2014. Cependant, ceux-ci revêtent désormais un caractère de plus en plus structurel. Cela oblige dès lors les épargnants à rechercher des alternatives pour maintenir un rendement positif sur leurs liquiditésContinuer la lecture sur Moneystore de « Quelles alternatives face aux taux négatifs ? »

Le pouvoir d’achat a-t-il vraiment augmenté ?

@Pexels

Par Philippe Defeyt, Economiste, Président de L’Institut pour un Développement Durable

Entre 2000 et 2017, le nombre de voyages en avion pour des vacances d’au moins 4 jours a été multiplié par deux, soit une augmentation de 100% ou 4,1% par an ! C’est un des nombreux indicateurs qui justifient qu’on puisse parler d’une extension, qualitative et quantitative, de la consommation depuis la fin du siècle passé.

En témoignent aussi les évolutions suivantes : 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Le pouvoir d’achat a-t-il vraiment augmenté ? »