Qu’en est-il du bonheur des Belges ?

@Pexels

Par Philippe Defeyt, Economiste, Institut pour un développement durable

Voici les résultats d’une étude sur le bonheur des Belges menée par l’Institut pour un développement durable.

Introduction

« Dans l’ensemble, dans quelle mesure êtes-vous satisfait de votre vie actuelle ? »

« Tout bien considéré, dans quelle mesure diriez-vous que vous êtes heureux ? »

Voici les scores moyens (maximum = 10) des réponses des Belges à ces deux questions, scores détaillés par genre.

Mais la présente analyse de l’Institut pour un Développement Durable propose bien d’autres résultats quant au bien-être des Belges. En voici l’essentiel.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’en est-il du bonheur des Belges ? »

Europe : Les optimistes l’ont emporté sur les Cassandre

@Pexels

Analyse avec Bernard Keppenne, Chief economist chez CBC Banque et Etienne de Callataÿ, Président d’Orcadia Asset Managment.

La zone euro vient de loin. En 2011-2012, la crise de la dette secouait les marchés et le secteur financier déjà fragilisés par la crise de 2008. Contrairement à la Federal Reserve, la Banque Centrale Européenne avait pris plus de temps à réagir en baissant les taux d’intérêt. Certaines prévisions économiques parlaient alors de bouleversements irréversibles qui entraineraient la chute de l’euro et peut-être la sortie de la Grèce de la zone euro. Certains économistes sont allés jusqu’à prédire des conflits sociaux de grande ampleur qui mettraient en danger nos démocraties.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Europe : Les optimistes l’ont emporté sur les Cassandre »

Investir et épargner, plus important que consommer

@Pexels

Par Schröders

Une étude réalisée auprès de plus de 22 000 investisseurs dans 30 pays montre que les répondants placent l’investissement dans les marchés en tête de leurs priorités, avant l’épargne bancaire, l’achat de biens immobiliers ou d’articles de luxe (vacances, nouvelle voiture) ou encore le remboursement de dettes. Mais beaucoup ont des anticipations de performance irréalistes, ce qui suggère un déficit de connaissances en matière d’investissement. Il est en revanche encourageant de constater, à l’échelle mondiale, que les personnes interrogées sont très demandeuses d’apprendre comment bien investir.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Investir et épargner, plus important que consommer »

La psychologie des sommets de marché

DSC_2588Par Fidelity

Plusieurs indices de marchés boursiers ont atteint de nouveaux sommets au mois de mars. Le Dow Jones a atteint un niveau record, le Nikkei 225 a passé la barre des 19 000 pour la première fois depuis l’an 2000 tandis qu’au Royaume-Uni, le FTSE100 a dépassé son plus haut niveau datant de 1999. Mais quelle est la signification des sommets de marché ? Et, lorsqu’un marché atteint un nouveau sommet, y a-t-il lieu de s’alarmer comme le suggèrent certains commentateurs ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « La psychologie des sommets de marché »

La Revue : Que de mouvements !

En parcourant la littérature financière actuelle, on est frappé par la terminologie, le champ lexical utilisé qui restitue les thèmes de la baisse ou de la hausse : effondrement du cours de l’or, chiffres du budget en berne, révision à la baisse des perspectives économiques, hausse continue du chômage dans l’Union Européenne, pacte de croissance, augmentation de la masse monétaire… Tous ces termes sont révélateurs du climat de turbulence dans lequel l’économie mondiale se trouve encore. Les marchés évoluent aussi à ce rythme et ce climat n’est sans doute pas propice à un retour à la confiance.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La Revue : Que de mouvements ! »