Actions émergentes : Défis et opportunités

@Pexels

Par Vincent Nichols, Spécialiste des investissements sur les actions émergentes chez BNPP AM

La pandémie de Covid-19 a frappé durement les économies et les sociétés, encore plus tragiquement dans les zones émergentes. Dans ce contexte, les actions émergentes ont continué à sous-performer les marchés développés. Quelles sont les perspectives et les opportunités de cette classe d’actifs ? Continuer la lecture sur Moneystore de « Actions émergentes : Défis et opportunités »

Reprise économique chinoise sous fonds de Covid-19

@Pexels

Par Arthur Jenck & Erik Joly, ABN AMRO Private Banking

En Chine, la reprise du secteur automobile stimule l’activité industrielle. Les dernières statistiques du mois de mai montrent que la reprise du secteur après le choc de Covid-19 se poursuit. La production automobile s’intensifie à un rythme impressionnant, affichant une croissance annuelle positive de + 11,3% en mai (vs mai 2019), contre -4,4% en avril et un creux de -83% (!) en février. Les ventes de voitures retrouvent également le chemin de la croissance: + 7,2% sur un an en mai, contre -2,5% en avril (et -82% en février). La reprise dans le secteur automobile est soutenue par des mesures gouvernementales ciblées, mais découle probablement aussi de la prudence des consommateurs envers les transports publics, ces derniers préférant utiliser leur propre moyen de transport. Parallèlement, la croissance globale de la production industrielle a augmenté à + 4,4% en mai en glissement annuel (avril: + 3,9%), bien que la tendance semble se stabiliser un peu. En effet, conformément aux attentes, la forte baisse de l’activité mondiale a entraîné une contraction des exportations chinoises de 3,3% en mai. Continuer la lecture sur Moneystore de « Reprise économique chinoise sous fonds de Covid-19 »

Voici venu le temps de déconfiner son portefeuille ?

@Pexels

Par Vincent Juvyns, JP Morgan AM

Nous avions entamé l’année 2020 sous le signe d’un optimisme prudent. En effet, la signature d’un accord commercial partiel sino-américain laissait présager d’un rebond du commerce mondial et de la croissance économique cette année. Le fait qu’en 2019 la croissance économique mondiale soit retombée à son bas niveau depuis le début de la reprise en 2009 ne paraissait plus qu’un vague souvenir.

Ces perspectives étaient de nature à soutenir la croissance bénéficiaire des entreprises et, de facto, les marchés d’actions. Les craintes d’alors étaient surtout inhérentes aux valorisations et à une éventuelle résurgence de la guerre commerciale. L’épidémie de Covid-19 qui faisait rage en Chine n’apparaissait alors que comme un phénomène local et, a priori, temporaire au vu des mesures fortes prises par les autorités chinoises. Continuer la lecture sur Moneystore de « Voici venu le temps de déconfiner son portefeuille ? »

Quels sont les risques liés à une escalade des tensions entre les Etats-Unis et la Chine ?

@Pexels

Par Arthur Jenck et Erik Joly, ABN AMRO private banking

La nouvelle loi présentée par Pékin lors de son congrès national annuel vise à restreindre l’autonomie d’Hong Kong. Le secrétaire d’État américain Pompeo a alors déclaré au Congrès que le territoire n’était «plus autonome vis-à-vis de la Chine». Bien que cette décision n’ait pas d’implications immédiates, elle ouvre la voie à la révocation du statut spécial d’Hong Kong dans le commerce et les investissements afin de le rendre équivalent à celui de la Chine. Cela aurait pour conséquence une augmentation considérable des contraintes pour Hong Kong. Cette situation ouvrirait aussi potentiellement un nouveau front dans les tensions géopolitiques entre les États-Unis et la Chine. Continuer la lecture sur Moneystore de « Quels sont les risques liés à une escalade des tensions entre les Etats-Unis et la Chine ? »

Quelles perspectives pour les actions des marchés émergents ?

@Pexels

Par James Donald, Head of Emerging Markets, Lazard Asset Management

Pour l’avenir, les marchés émergents sont confrontés à plusieurs risques clés, dont chacun pourrait entraîner une volatilité encore plus grande dans la classe d’actifs.

– Les investisseurs pourraient s’enfuir, inversant les 310 milliards de dollars d’entrées dont bénéficiait cette classe d’actifs en 2018.

– Les chaînes d’approvisionnement mondiales pourraient s’effondrer, entraînant une incertitude commerciale continue et plus étendue que celle causée par la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

– Le choc pétrolier pourrait se poursuivre pendant une période prolongée. Cela exercerait une lourde pression fiscale sur les exportateurs de matières premières.

– Une forte dépréciation de la monnaie pourrait commencer à peser sur les pays ayant une dette importante libellée en dollars américains.

– Le virus pourrait s’avérer difficile à contrôler et mettre à rude épreuve les systèmes de santé de certains ou de tous les pays des marchés émergents. Cela pourrait avoir des conséquences politiques pour les gouvernements en place. Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles perspectives pour les actions des marchés émergents ? »

Opportunités sur les marchés émergents : les actions chinoises

@Pexels

Par Robert Secker, Investment Director dans l’équipe actions de M&G

Le marché chinois a étonnamment bien résisté depuis le début de cette crise, c’est même l’un des marchés actions les plus performants au monde, ce qui est surprenant dans la mesure où le virus y a pris naissance et que l’économie chinoise a toujours été perçue comme un indicateur indirect de la croissance économique mondiale.

Le marché national (indice CSI 300) a enregistré de bien meilleures performances en valeur relative depuis son pic de janvier. L’indice MSCI China, qui est peut-être plus représentatif de ce à quoi les investisseurs internationaux peuvent accéder, a chuté d’environ 20 %, surperformant ainsi aisément l’univers plus large des marchés émergents (indice MSCI Emerging Markets), ainsi que l’Asie (indice MSCI Asia Pacific ex Japan) et le Japon (indice TOPIX). Continuer la lecture sur Moneystore de « Opportunités sur les marchés émergents : les actions chinoises »