100 jours depuis le  Brexit : les impacts négatifs pour le Royaume-Uni sont en hausse

@Pexels

Par Volker Schmidt, Senior Portfolio Manager, Ethenea

Début janvier, le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne pour de bon. Aujourd’hui, environ 100 jours après le Brexit, on peut faire le point sur la situation. Il est devenu évident que le Brexit provoque déjà des changements économiques de grande ampleur. Et il ne semble pas y avoir de fin en vue.

 

Selon les derniers calculs de la Commission européenne, le Brexit s’avérera coûteux pour le Royaume-Uni, les dommages causés à l’économie britannique d’ici à la fin de 2022 étant estimés à plus de 40 milliards de livres sterling. Avec un produit intérieur brut (PIB) d’environ 2.000 milliards de livres sterling, cela correspond à environ 2,25 %. À titre de comparaison, une perte moyenne d’environ 0,5 % est attendue pour les États de l’Union européenne.

Continuer la lecture sur Moneystore de « 100 jours depuis le  Brexit : les impacts négatifs pour le Royaume-Uni sont en hausse »

Brexit : quelles conséquences économiques, avec ou sans accord ?

@Pexels

Par Erik Joly et Arthur Jenck, ABN AMRO Private banking, Belgique

Nous entrons dans une phase cruciale des négociations sur le Brexit. L’échéance de la fin de la période de transition, le 31 décembre, se rapproche et les jours à venir sont cruciaux. L’hypothèse de base est toujours qu’un accord de libre-échange sera signé. Cependant, et ceci n’est pas nécessairement valorisé, même avec un accord, le Brexit a pesé et pèsera encore sur l’économie. Cela sera le cas principalement pour le Royaume-Uni et, dans une bien moindre mesure, pour ses partenaires commerciaux européens les plus proches.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Brexit : quelles conséquences économiques, avec ou sans accord ? »

La quête de rendement se complexifie

@Pexels

Par Deutsche Bank Belgique

Depuis le début de l’année et malgré quelques turbulences, les bourses se portent bien. Dans votre quête de rendement, la prudence reste cependant de mise.

En résumé :

    • Malgré la hausse substantielle des actions et des obligations depuis le début de l’année, une petite marge de progression subsiste.
    • Il est conseillé de réduire légèrement l’exposition aux actions et de diversifier une partie des positions au profit de fonds mixtes flexibles et de thèmes d’investissement qui vont au-delà des cycles économiques traditionnels.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La quête de rendement se complexifie »

Petit déjeuner financier : « Economie et marchés financiers : 2019, l’année de tous les dangers ? »

Hausse des taux d’intérêt, protectionnisme, Brexit sont autant d’éléments qui vont venir percuter les marchés financiers l’année prochaine. Comment appréhender son portefeuille à la veille de 2019 ? Deux experts apportent un éclairage sur l’économie et les marchés financiers. A cette occasion, 

ET

vous invitent au Petit Déjeuner Financier sur le thème

 « Economie et marchés financiers : 2019, l’année de tous les dangers ? »

Le jeudi 13 décembre 2018

Continuer la lecture sur Moneystore de « Petit déjeuner financier : « Economie et marchés financiers : 2019, l’année de tous les dangers ? » »

Marchés européens: Naviguer dans des mers agitées

@Pexels

Par Capital Group

Qu’en est-il de l’enthousiasme pour les actions européennes en 2017? L’élection du président français Emmanuel Macron, favorable aux réformes, la persistance de la chancelière Angela Merkel en Allemagne et les signes d’amélioration de la croissance économique dans la zone euro ont favorisé une progression à deux chiffres des actions européennes. Les marchés européens semblaient enfin vouloir renverser une longue période de retard sur un puissant marché haussier américain.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Marchés européens: Naviguer dans des mers agitées »