Brésil : le point sur la situation

@Pexels

Par Tiago Cesar, Investment Specialist, Brazilian and Latin American products, BNP Paribas AM

Le mois de mai a été difficile pour les marchés émergents, car les investisseurs internationaux se sont détournés des actifs risqués pour s’orienter vers des investissements plus sûrs. Au cours des deux derniers mois, les devises latino-américaines se sont fortement dépréciées, car tous les regards se sont portés sur l’orientation future de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (resserrement plus marqué ?) et sur le rythme de l’inflation aux États-Unis.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Brésil : le point sur la situation »

Les BRICS sont morts, longue vie aux pays émergents !

@Pexels

Par Vincent Juvyns, Stratégiste chez J.P. Morgan AM

Contrairement à ce que nous avons pu croire, et parfois observer par le passé, les pays émergents ne constituent pas un groupe de pays homogène et c’est justement ce qui les rend plus attractifs que jamais auprès des investisseurs en quête de diversification.

Ces dernières années, nous avons en effet tenté d’approcher le vaste univers émergent en enfermant différents pays, sur base de similitudes supposées, dans des acronymes tels que les « BRICS[1]» ou les « Fragile Five[2]». Ces acronymes ne sont cependant que des « instantanés » qui reflètent des convergences davantage temporaires que structurelles entre ces pays, et la tempête politique que traverse actuellement le Brésil est venue nous le rappeler.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les BRICS sont morts, longue vie aux pays émergents ! »

Viva Latin America ?

IMG_1936Par Erik Joly, ABN AMRO Private Banking

L’année dernière, bon nombre d’analystes partaient de l’hypothèse que l’Amérique latine allait connaître en 2016 une croissance aux alentours de 0.8%. Aujourd’hui, ce chiffre relativement modeste, nous semble encore trop optimiste. Nous tablons maintenant sur une croissance régionale, négative de -0.50%. Qu’est-ce qui fait, que ces économies régionales ne parviennent qu’à reprendre difficilement des couleurs ?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Viva Latin America ? »

Pays émergents : à prendre ou à laisser ?

par défaut 2015-10-06 à 13.09.28par défaut 2015-10-06 à 13.06.22Telle une onde de choc, les turbulences sur le marché chinois cet été ont secoué les marchés financiers sur toute la planète. Ces événements, conjugués à la crainte d’une hausse des taux d’intérêts de la Réserve Fédérale, ont provoqué une sortie de flux financiers impressionnante des pays émergents. Le Brésil affiche, depuis le début de l’année, les plus mauvaises performances selon les derniers chiffres publiés par Morningstar. Faut-il en déduire que les marchés émergents sont à bannir des portefeuilles?

Continuer la lecture sur Moneystore de « Pays émergents : à prendre ou à laisser ? »

Les marchés financiers reflètent de moins en moins les réalités économiques

par défaut 2014-09-24 à 18.21.04Par Guy Wagner, chief investment officer de la Banque de Luxembourg

La baisse des marchés boursiers en juin illustre à quel point les marchés financiers deviennent de plus en plus tributaires des décisions politiques alors qu’ils reflètent de moins en moins les réalités économiques.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les marchés financiers reflètent de moins en moins les réalités économiques »

La Revue : Que faut-il penser de la situation économique actuelle ?

bourse Nyse 2Certains affichent un pessimisme alarmant et persistant sur la situation de nos économies. Ce pessimisme, loin de faire avancer la relance est destructeur de confiance. Même s’il n’y a pas lieu d’afficher un optimisme béat, il faut reconnaître que le calme semble être revenu dans les économies au niveau mondial.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La Revue : Que faut-il penser de la situation économique actuelle ? »