Comment investir dans l’or via des tokens ?

@Pexels

Il existe divers instruments pour effectuer des placements en or. Traditionnellement, on peut acquérir le métal jaune sous forme de lingots ou de pièces. On parle alors d’achats d’or physique. Certains investisseurs privilégient aussi l’acquisition d’actions de mines d’or. Plus récemment des ETF (ou trackers) sur l’or ont fait leur apparition sur les marchés boursiers. Il s’agit de fonds cotés en bourse dont les parts représentent un certain montant en or. Cet or est stocké dans des coffres auprès d’institutions de renom.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment investir dans l’or via des tokens ? »

Un visa de l’AMF pour éviter les fraudes dans les ICO

@ Pexels

Pour rappel, les ICO sont des levées de fonds effectuées en monnaies digitales et pour lesquelles les nouveaux actionnaires ne reçoivent pas des parts de la société comme dans une levée de fonds classique mais des « tokens », c’est à dire des jetons numériques qui leur donnent des droits comme la capacité d’acheter les services de l’entreprise ou de bénéficier de droits plus classiques comme des dividendes ou un droit de vote à l’assemblée générale des actionnaires. Continuer la lecture sur Moneystore de « Un visa de l’AMF pour éviter les fraudes dans les ICO »

Quels sont les avantages de la blockchain ?

@Pexels

La technologie blockchain est le moteur qui permet au bitcoin de tourner. Mais au-delà de cette fonctionnalité, la blockchain offre aussi de nombreux avantages dans des domaines souvent éloignés de la finance. « On peut estimer que 80% des projets liés à la blockchain sont non-monétaires. Il y a des initiatives liées à cette technologie dans le domaine de l’identité digitale, l’e-citizenship. On trouve également des projets pour faciliter la vente et l’achat de terrains, pour assister la mise en place du cadastre. Au Danemark, un parti politique a utilisé ce moyen pour instaurer une procédure de vote interne au parti et, en Estonie, une partie de la gestion du système de santé passe par la blockchain », explique Olivier Roucloux de chez Finoryx, lors d’une conférence donnée au Cercle Femmes & Finance en janvier dernier.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Quels sont les avantages de la blockchain ? »

Comment l’intelligence artificielle va-t-elle impacter le secteur financier ?

@Pexels

L’intelligence artificielle (IA) se déploie dans tous les secteurs de l’économie, dans tous les aspects de nos vies. Elle va aussi transformer nos façons d’aborder les services financiers et forcer le secteur à s’adapter en l’intégrant dans ces process et dans ses services. L’intelligence artificielle se nourrit essentiellement de données qui sont traitées et intégrées dans des algorithmes qui permettent d’améliorer la façon dont les services sont offerts aux clients.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment l’intelligence artificielle va-t-elle impacter le secteur financier ? »

Qu’est-ce que l’industrie 4.0 ? Comment y investir ?

@Pexels

Le terme industrie 4.0 a été inventé par les Allemands en 2011 pour qualifier la quatrième révolution industrielle. « Il s’agit d’une vision du futur de l’industrie dans laquelle l’Allemagne et plus largement les Européens ont leur place », note Anis Lahlou-Abid, Portfolio Manager chez J.P. Morgan AM à Londres. Si l’on remonte dans le temps, l’histoire des révolutions industrielles a commencé au XVIIIème siècle avec la découverte des possibilités offertes par la vapeur. Ensuite, au XIXème siècle, l’utilisation de l’électricité a favorisé un nouvel essor industriel et une nouvelle révolution. Au XXème siècle, durant les années 1970, sont apparues les plateformes modulaires liées à l’informatique.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que l’industrie 4.0 ? Comment y investir ? »

Il y a urgence pour le secteur des FinTechs !

@Pexels

De retour de Chine et orateur lors du troisième Summit de FinTech Belgium le 22 octobre dernier, Koen De Leus, Chief Economist chez BNP Paribas Fortis, met en garde les secteurs des FinTechs européen et belge. « Si l’on veut définir le futur des FinTechs, il faut impérativement regarder vers la Chine. Le budget que ce pays consacre à l’intelligence artificielle, au machine learning et au blockchain est colossal. Un seul fonds de venture capital chinois va déjà, à lui seul, déployer 150 milliards de dollars dans des projets liés à l’intelligence artificielle. En Belgique et en Europe, on parle de chiffres beaucoup trop faibles ! », prévient cet économiste.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Il y a urgence pour le secteur des FinTechs ! »