Les animaux et les marchés financiers : Le rat se joint au taureau et à l’ours

@Pexels

Par NNIP

« Bull » et « Bear »

 

Le marché « bull » (taureau) ou le marché « bear » (ours) traduisent la tendance haussière ou baissière sur un marché financier.

Un marché « bull » est un marché dont les cours sont en augmentation. À l’inverse, quand on assiste à une baisse des prix des actions, on parle de marché bear.

Les qualificatifs de « bull » et « bear » font référence à la manière dont ces animaux attaquent leur proie. Le taureau relève les cornes lors de sa charge, donc du bas vers le haut. L’ours frappe quant à lui sa proie au sol d’un mouvement de patte, du haut vers le bas.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les animaux et les marchés financiers : Le rat se joint au taureau et à l’ours »

Hit-Parade des fonds : Les gagnants ont investi à la baisse !

Chaque mois, nous vous présentons les 10 meilleures et 10 moins bonnes performances des différentes catégories de fonds. 

Source: Quantalys

L’année 2018 a été particulièrement décevante pour les investisseurs en actions. En revanche, les fonds « short » ou « bear » ont bien sorti leur épingle du jeu. En effet, en période de crise ou de baisse importante des marchés, les  fonds (ou ETF) qui ne suivent pas de façon passive un indice mais dont la politique est d’offrir une exposition inverse à l’indice performent bien.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-Parade des fonds : Les gagnants ont investi à la baisse ! »

Qu’est-ce que bear et bull : les animaux symboles des marchés ?

On entend souvent dire que les marchés sont « bullish » ou « bearish » ou de marchés « bear » ou « bull ». Qu’entend-on par là ?

« Bear » signifie « ours » en anglais et « bull » signifie « taureau ». Pourquoi faire allusion en bourse à ces deux animaux plutôt qu’à d’autres? Ces deux emblèmes des marchés boursiers représentent des tendances. L’ours attaque du haut vers le bas, il est donc le symbole de marchés baissiers. Par contre, le taureau attaque du bas vers le haut, il est donc le représentant des marchés haussiers.

Cette terminologie est utilisée depuis le XVIII ème siècle. Quand un marché baisse depuis plusieurs mois, on parle de « bear market ». C’est ce qui s’est passé au début des années 1990. Il faut que la baisse soit persistante sur une certaine période. Une baisse temporaire ne caractérise pas un marché « bearish ». Un « bear market » peut aussi débuter par un krach boursier.

Dans les stratégies boursières, être « bear » signifie que l’on pense que les marchés vont baisser. Ces anticipations vont engendrer des prises de position sur les marchés, des prises de position qui peuvent amplifier les phénomènes attendus.