BCE – MoneyStore

Vers la fin des taux négatifs en Europe : Trop peu, trop tard ?

Par Thomas Planell, Gérant-analyste chez DNCA ​ ​

Après une hausse de 25 points de base le 21 juillet, la BCE donnera le coup d’accélérateur à la rentrée : + 0,5%. Au-delà, +0,25% par trimestre. La hausse sera, dans le langage de l’institution, soutenue, mais graduelle. Objectif de moyen terme ? Le taux neutre, 2%, voire au-delà à l’approche de l’été 2024.

On ne brisera pas l’inflation sans casser la croissance 

Par Thomas Planell, Gérant – analyste chez DNCA

« Gouverner c’est détruire, détruire les parasites, détruire ses propres troupes, détruire l’ennemi » disait Shang Yang. L’ennemi, c’est la spirale inflationniste. C’est le dentifrice de Karl Otto Pölh, pour reprendre la formule du Président de la Bundesbank, qui, « une fois sorti du tube, ne peut y retourner ». L’arme, c’est la remontée des taux vers leur point neutre. C’est un niveau très théorique auquel l’économie cesse de surchauffer et où plein emploi et stabilité des prix redeviennent compatibles…

Continuer la lecture sur Moneystore de « On ne brisera pas l’inflation sans casser la croissance  »

La titrisation : quels avantages aujourd’hui ?

Par BNPP AM

 

 

Tous les changements anticipés pour 2022 semblent se bousculer depuis le début de l’année : tournant moins accommodant des politiques monétaires partout dans le monde, remontée généralisée des rendements obligataires, doutes sur le caractère temporaire de l’inflation. Après des années de liquidités abondantes et de taux très bas, l’hypothèse d’un changement de régime est jugée de plus en plus probable par de plus en plus d’investisseurs.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La titrisation : quels avantages aujourd’hui ? »

La contre-offensive des colombes

Par Enguerrand Artaz, gérant de fonds d’investissement, La Financière de l’Echiquier.

Depuis plusieurs mois, sur fond de forte reprise économique et de pressions inflationnistes persistantes, la perspective d’extinction des politiques monétaires accommodantes est l’un des thèmes centraux des marchés. Une étape importante vient d’être franchie. La Réserve fédérale américaine a officiellement annoncé la réduction de ses programmes de rachats d’actifs (tapering), à raison de 15 milliards de dollars par mois et une fin prévue en juin 2022. On assiste à un retour en force des discours accommodants de la part des différents banquiers centraux.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La contre-offensive des colombes »

Qu’est-ce que le quantitative easing ?

@Pexels

QE signifie Quantitative Easing. Il s’agit d’une politique monétaire utilisée par les banques centrales pour stimuler l’économie nationale. Elles injectent des liquidités dans l’économie en achetant ou vendant aux banques commerciales des actifs financiers tels que des obligations gouvernementales, des obligations d’entreprises ou encore des titres sécurisés par des actifs. Les titres de dette publique sont achetés sur le marché secondaire.

Elles le font pour maintenir les taux d’intérêts dans les fourchettes voulues par les autorités et surtout pour stimuler l’économie par injection de monnaie. Avec le QE, les banques centrales interviennent alors de façon massive, généralisée et prolongée sur les marchés financiers.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que le quantitative easing ? »

10 ans de MoneyStore : Peter Praet : Quelle évolution de la politique monétaire en 10 ans ?

Pour les 10 ans de MoneyStore, Peter Praet Ancien Membre du Directoire de la Banque Centrale Européenne (BCE), a accepté de nous livrer sa vision de la politique monétaire européenne.

 

Comment cette politique a-t-elle évolué ? Quels sont les défis auxquels la BCE a dû faire face ? Comment a-t-elle réagi ? A-t-elle été épaulée par les États ?

 

C’est à un véritable tour d’horizon sur les 10 ans d’une politique monétaire auquel nous invite cet économiste.

 

Nous vous invitons à découvrir, dans la vidéo ci-dessous, l’intervention éclairante de Peter Praet sur la politique monétaire européenne.

 

Consultez aussi sur MoneyStore :

Qu’est-ce qu’une politique monétaire non-conventionnelle ?

Comment la politique monétaire se transmet-elle à l’économie ?

Les autres vidéos relatives aux 10 ans de MoneyStore

La BCE pourrait maintenir sa politique accommodante jusqu’en 2024

@Pexels

Par Arthur Jenck et Erik Joly, ABN AMRO Private Banking (Belgique)

 

Le Conseil des gouverneurs a confirmé sa politique actuelle sur les taux d’intérêt. La BCE conservera ses taux directeurs et son rythme d’achat obligataire pendant encore une longue période.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La BCE pourrait maintenir sa politique accommodante jusqu’en 2024 »

Répression financière : quelles conséquences pour les investisseurs ?

@Pexels

Par Wim D’Haese, Head Investment Strategist et David Ghezal, Investment Strategist chez Deutsche Banque Belgique

 

 

En résumé :

Malgré la reprise économique qui s’annonce, les taux d’intérêt resteront bas pendant longtemps encore.

 

Si cette répression financière contribue à la stabilité économique, le remboursement des dettes devient plus supportable. Elle contraint aussi les investisseurs à prendre davantage de risques pour obtenir du rendement.

 

La répression financière requiert également une modification de la structure du portefeuille d’investissement.

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Répression financière : quelles conséquences pour les investisseurs ? »