10 ans de MoneyStore : Peter Praet : Quelle évolution de la politique monétaire en 10 ans ?

Pour les 10 ans de MoneyStore, Peter Praet Ancien Membre du Directoire de la Banque Centrale Européenne (BCE), a accepté de nous livrer sa vision de la politique monétaire européenne.

 

Comment cette politique a-t-elle évolué ? Quels sont les défis auxquels la BCE a dû faire face ? Comment a-t-elle réagi ? A-t-elle été épaulée par les États ?

 

C’est à un véritable tour d’horizon sur les 10 ans d’une politique monétaire auquel nous invite cet économiste.

 

Nous vous invitons à découvrir, dans la vidéo ci-dessous, l’intervention éclairante de Peter Praet sur la politique monétaire européenne.

 

Consultez aussi sur MoneyStore :

Qu’est-ce qu’une politique monétaire non-conventionnelle ?

Comment la politique monétaire se transmet-elle à l’économie ?

Les autres vidéos relatives aux 10 ans de MoneyStore

La BCE pourrait maintenir sa politique accommodante jusqu’en 2024

@Pexels

Par Arthur Jenck et Erik Joly, ABN AMRO Private Banking (Belgique)

 

Le Conseil des gouverneurs a confirmé sa politique actuelle sur les taux d’intérêt. La BCE conservera ses taux directeurs et son rythme d’achat obligataire pendant encore une longue période.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La BCE pourrait maintenir sa politique accommodante jusqu’en 2024 »

Répression financière : quelles conséquences pour les investisseurs ?

@Pexels

Par Wim D’Haese, Head Investment Strategist et David Ghezal, Investment Strategist chez Deutsche Banque Belgique

 

 

En résumé :

Malgré la reprise économique qui s’annonce, les taux d’intérêt resteront bas pendant longtemps encore.

 

Si cette répression financière contribue à la stabilité économique, le remboursement des dettes devient plus supportable. Elle contraint aussi les investisseurs à prendre davantage de risques pour obtenir du rendement.

 

La répression financière requiert également une modification de la structure du portefeuille d’investissement.

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Répression financière : quelles conséquences pour les investisseurs ? »

Qu’est-ce que la trappe à liquidité (liquidity trap) ?

@Pexels

C’est John Maynard Keynes qui a évoqué la notion de trappe (ou piège) à liquidité (liquidity trap). Ce concept est mentionné lorsque la politique monétaire d’une banque centrale n’est plus capable de stimuler l’économie grâce à des taux d’intérêt à court terme très faibles ou proches de zéro. Dans le cas d’une trappe à liquidité, les principaux agents économiques ne trouvent plus de raison de détenir des obligations car elles affichent un taux proche ou égal à zéro. Ils préfèrent alors détenir des liquidités.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Qu’est-ce que la trappe à liquidité (liquidity trap) ? »

Place à l’Europe dans les portefeuilles ?

@Pexels

Par Deutsche Bank Belgique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En résumé :

 

  • Depuis quelques mois, presque toutes les bourses grimpent vers les sommets.
  • Les investisseurs ont néanmoins tout intérêt à garder les mains sur le guidon, et à envisager si nécessaire de prendre un chemin de traverse.
  • Les actions européennes profitent de leur profil cyclique. Elles bénéficient aussi traditionnellement d’une décote qui est actuellement relativement élevée.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Place à l’Europe dans les portefeuilles ? »

Hit-parade des fonds : Les obligations souffrent de la reprise économique

@Pexels

Selon les chiffres fournis par Quantalys, les fonds investis en obligations ont connu un très mauvais début d’année. En effet, selon Ethenea, l’univers des obligations à rendement négatif a atteint près de 17.000 milliards de dollars l’année dernière. « Les rendements totaux des obligations d’entreprise high yield et high grade ont été très disparates cette année. Le facteur déterminant a été la duration, médiocre, qui pèse bien plus sur les titres high grade à plus longue échéance que sur leurs homologues à duration plus brève. Mais cet écart s’explique aussi par diverses tendances sous-jacentes en matière de risques », explique Maya Bhandari Gérante de portefeuilles multi-actifs Chez Columbia Threadneedle.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : Les obligations souffrent de la reprise économique »