La règle d’or de l’investisseur à long terme : rester investi !

@Pexels

Par Deutsche Bank Belgique

L’année 2018, et particulièrement le 4etrimestre, n’ont pas été enthousiasmants. Face à la baisse de leurs actifs, de nombreux investisseurs ont vendu. S’ils avaient gardé la tête froide, quelle aurait été leur plus-value aujourd’hui ?

En résumé :

    • Les investisseurs qui ont vendu leurs actifs en décembre n’ont pas profité de la remontée qui a suivi début 2019.
    • Sur le long terme, les variations de cours ont tendance à se lisser et le conseil serait dès lors de conserver ses positions.

Continuer la lecture sur Moneystore de « La règle d’or de l’investisseur à long terme : rester investi ! »

Flash-Actu : Marchés en baisse, pas de panique !

@pexels

Comment réagir à l’annonce de la baisse des marchés boursiers qui intervient actuellement ? La réponse avec Frank Vranken, Stratégiste chez Puilaetco Dewaay Private Bankers.

La baisse actuelle est-elle une surprise ?

Non, ce n’est pas une surprise ! Nous avons été trop longtemps en attente d’une correction car les bourses étaient chères et plus spécifiquement la bourse américaine. Et puis, on a vu les taux d’intérêt des obligations gouvernementales américaines à deux ans passer de 1,30% à 2,18%. Dans la foulée, les taux des obligations d’entreprises ont monté et certains investisseurs ont décidé de prendre leurs profits et de les parquer dans des obligations à deux ans. A cela, sont venus s’ajouter les bons chiffres du chômage aux Etats-Unis qui font craindre une reprise de l’inflation et, dans la foulée, une nouvelle hausse des taux d’intérêt.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Flash-Actu : Marchés en baisse, pas de panique ! »

Les bourses perdent pied, l’investisseur doit garder le cap !

IMG_1087Les bourses ont dévissé en ce début de semaine. Cette volatilité angoisse certains investisseurs qui se posent la question : est-ce le moment de vendre ? Analysons d’abord les causes de cette chute. Le marché chinois a encaissé une forte baisse, la croissance de ce pays ralentit, sa monnaie a été dévaluée et cette situation plombe l’ensemble des bourses mondiales.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les bourses perdent pied, l’investisseur doit garder le cap ! »

Qu’est-ce que bear et bull : les animaux symboles des marchés ?

On entend souvent dire que les marchés sont « Bullish » ou « Bearish » ou de marchés « bear » ou « bull ». Qu’entend-on par là ?

« Bear » signifie « ours » en anglais et « bull » signifie « taureau ». Pourquoi faire allusion en bourse à ces deux animaux plutôt qu’à d’autres? Ces deux emblèmes des marchés bouRSIers représentent des tendances. L’ours attaque du haut vers le bas, il est donc le symbole de marchés baissiers. Par contre, le taureau attaque du bas vers le haut, il est donc le représentant des marchés haussiers.

Cette terminologie est utilisée depuis le XVIII ème siècle. Quand un marché baisse depuis plusieurs mois, on parle de « bear market ». C’est ce qui s’est passé au début des années 1990. Il faut que la baisse soit peRSIstante sur une certaine période. Une baisse temporaire ne caractérise pas un marché « Bearish ». Un « bear market » peut aussi débuter par un krach bouRSIer.

Dans les stratégies bouRSIères, être « bear » signifie que l’on pense que les marchés vont baisser. Ces anticipations vont engendrer des prises de position sur les marchés, des prises de position qui peuvent amplifier les phénomènes attendus.