Actions émergentes : Défis et opportunités

@Pexels

Par Vincent Nichols, Spécialiste des investissements sur les actions émergentes chez BNPP AM

La pandémie de Covid-19 a frappé durement les économies et les sociétés, encore plus tragiquement dans les zones émergentes. Dans ce contexte, les actions émergentes ont continué à sous-performer les marchés développés. Quelles sont les perspectives et les opportunités de cette classe d’actifs ? Continuer la lecture sur Moneystore de « Actions émergentes : Défis et opportunités »

Voici venu le temps de déconfiner son portefeuille ?

@Pexels

Par Vincent Juvyns, JP Morgan AM

Nous avions entamé l’année 2020 sous le signe d’un optimisme prudent. En effet, la signature d’un accord commercial partiel sino-américain laissait présager d’un rebond du commerce mondial et de la croissance économique cette année. Le fait qu’en 2019 la croissance économique mondiale soit retombée à son bas niveau depuis le début de la reprise en 2009 ne paraissait plus qu’un vague souvenir.

Ces perspectives étaient de nature à soutenir la croissance bénéficiaire des entreprises et, de facto, les marchés d’actions. Les craintes d’alors étaient surtout inhérentes aux valorisations et à une éventuelle résurgence de la guerre commerciale. L’épidémie de Covid-19 qui faisait rage en Chine n’apparaissait alors que comme un phénomène local et, a priori, temporaire au vu des mesures fortes prises par les autorités chinoises. Continuer la lecture sur Moneystore de « Voici venu le temps de déconfiner son portefeuille ? »

Quelles perspectives pour les actions des marchés émergents ?

@Pexels

Par James Donald, Head of Emerging Markets, Lazard Asset Management

Pour l’avenir, les marchés émergents sont confrontés à plusieurs risques clés, dont chacun pourrait entraîner une volatilité encore plus grande dans la classe d’actifs.

– Les investisseurs pourraient s’enfuir, inversant les 310 milliards de dollars d’entrées dont bénéficiait cette classe d’actifs en 2018.

– Les chaînes d’approvisionnement mondiales pourraient s’effondrer, entraînant une incertitude commerciale continue et plus étendue que celle causée par la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

– Le choc pétrolier pourrait se poursuivre pendant une période prolongée. Cela exercerait une lourde pression fiscale sur les exportateurs de matières premières.

– Une forte dépréciation de la monnaie pourrait commencer à peser sur les pays ayant une dette importante libellée en dollars américains.

– Le virus pourrait s’avérer difficile à contrôler et mettre à rude épreuve les systèmes de santé de certains ou de tous les pays des marchés émergents. Cela pourrait avoir des conséquences politiques pour les gouvernements en place. Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles perspectives pour les actions des marchés émergents ? »

Investissements durables en Asie-Pacifique : montée en puissance

@Pexels

Par BNP Paribas AM

En dépit d’une augmentation importante des investissements durables dans la région Asie-Pacifique, les normes varient considérablement d’un pays à l’autre. Un engagement et une bonne gestion peuvent conduire à de réelles améliorations là où cela s’avère nécessaire.

Au cours des cinq dernières années, on a assisté à un changement d’orientation vers l’investissement durable dans la région Asie-Pacifique. Cela n’est nulle part plus évident qu’au Japon, où les actifs gérés dans le cadre de stratégies d’investissement durables sont passés de 7 milliards USD à plus de 2180 milliards USD entre 2014 et 2019 (sur la base des données de la Global Sustainable Investment Alliance).

Continuer la lecture sur Moneystore de « Investissements durables en Asie-Pacifique : montée en puissance »

Comment évoluent les marchés en Asie ?

@pexels

Par Erik Joly, Chief economist ABN AMRO Private Banking

L’Asie ressent les effets de l’aversion pour le risque

Les marchés émergents (EM) enregistrent cette année un regain d’aversion pour le risque chez les investisseurs, ce qui entraîne une sortie de capitaux et une pression sur les marchés des devises, des actions et des obligations dans les pays émergents. La responsabilité en incombe partiellement aux facteurs généraux : la hausse des taux directeurs et des taux d’intérêt du marché aux États-Unis, la vigueur du dollar (liée à l’augmentation de la dette des pays émergents libellée en dollar), l’escalade des conflits commerciaux, la contagion à partir des pays lourdement touchés comme la Turquie et l’Argentine et les questions géopolitiques. L’Asie émergente est également confrontée à une baisse de l’afflux de capitaux, sans qu’il soit encore question de sorties de capitaux – mesurées sur une base annuelle – au cours des neuf premiers mois de l’année. Dans l’ensemble, les conditions financières dans la région se sont resserrées, selon un indicateur de Bloomberg.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment évoluent les marchés en Asie ? »

8 bonnes raisons d’investir en Asie

@Pexels

Par Deutsche Bank Belgium

L’Asie (hors Japon) en tant que région économique est passée à l’âge adulte et offre des opportunités aux investisseurs. Comment miser sur cette dynamique ?

En résumé:

  • L’Asie (qui s’entend hors Japon dans cet article) affiche une croissance économique solide, une augmentation sensible du pouvoir d’achat et une transition de l’industrie lourde vers l’innovation et la technologie.
  • Elle offre, en tant que région, des opportunités aux investisseurs qui sont disposés à accepter un risque plus élevé.

Continuer la lecture sur Moneystore de « 8 bonnes raisons d’investir en Asie »