Optimisme modéré pour l’économie et les marchés en 2021

@Pexels

Faire des prévisions pour l’économie et les marchés est un exercice difficile. Georges Hübner, Professeur de finance à HEC Liège et Thierry Masset, Chief investment officer chez ING Belgique se sont attelés à cet exercice périlleux lors de la conférence en ligne organisée ce jeudi par La Libre et le blog MoneyStore. « L’année passée à la même époque, nous avions tout faux sans que ce soit de notre faute. Nous avions prévu une année de transition avec un focus sur le résultat des élections américaines. La pandémie, ce facteur exogène, a provoqué la baisse exagérée des marchés suivie d’un vif rebond. Cela nous a surpris », reconnaît Georges Hübner.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Optimisme modéré pour l’économie et les marchés en 2021 »

Infographie du mois : Comparaison des rendements de différents actifs sur 35 ans

Un dessin vaut parfois mieux qu’un long discours ! MoneyStore vous présente chaque mois un graphique ou une infographie illustrant un sujet économique. Ce mois-ci, nous vous présentons des infographies montrant les rendements historiques par catégories d’actifs entre 1985 et octobre 2020.

Les investisseurs ont le choix entre différentes formes de placements. Des obligations aux actions en passant par les SIR ou l’or, il est souvent difficile de faire un choix. Ce choix est trop souvent influencé par les seules performances de ces actifs. Les investisseurs se demandent alors s’il existe une classe d’actif qui surperforme les autres sur le long terme.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Infographie du mois : Comparaison des rendements de différents actifs sur 35 ans »

Hit-parade des fonds : Le Brésil touché par la pandémie mais résilient à long terme

@Pexels

Depuis le début de l’année 2020, les fonds investis en actions brésiliennes n’ont pas bien performé. Selon les données fournies par Quantalys, les fonds investis en actions sur le Brésil ont perdu près de 42% de leur valeur depuis le début de l’année. Sur la même période, les fonds investis sur les marchés sud-américains ont enregistré une sous-performance de 35%. Il faut dire que, dans cette zone géographique, le Brésil est un poids lourd. Le Brésil est le principal marché de la gestion d’actifs en Amérique latine. Il est évalué à 8.600 milliards de reals brésiliens (soit 2.100 milliards de dollars) au 31 décembre 2019.

Ce marché a souffert plus particulièrement de la crise du coronavirus.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-parade des fonds : Le Brésil touché par la pandémie mais résilient à long terme »

Comment investir dans un environnement guidé par le coronavirus ?

@Pexels

Par Deutsche Bank Belgique

Bien que la voie de la reprise économique soit semée d’embûches, les bourses ont enclenché le turbo depuis leur plongeon de mars. Quelles en sont les conséquences pour les investissements ? Bien que les bourses anticipent la poursuite de la reprise, un redressement des bénéfices des entreprises et un renforcement des mesures de soutien des pouvoirs publics et des banques centrales, le contraste entre Wall Street (la bourse) et Main Street (l’économie réelle) a été frappant. Lorsqu’ils avaient établi leurs pronostics de résultats des sociétés pour le deuxième trimestre, les analystes n’avaient pas fait preuve d’un optimisme démesuré. Dès lors, rares sont les sociétés à avoir déçu par rapport à ces attentes, ce qui a agréablement surpris les investisseurs et a donné un coup de fouet supplémentaire aux marchés.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Comment investir dans un environnement guidé par le coronavirus ? »

Quelle part d’actions faut-il détenir dans son patrimoine ?

@Pexels

Par Pictet AM

Le Cac 40 a perdu 36,9% entre le 19 février et le 19 mars, et beaucoup d’épargnants ont profité de cette forte baisse pour acheter des actions. Quelle que soit la situation des marchés, ils doivent rester prudents et calculer quelle somme ils peuvent consacrer à leurs investissements boursiers.

La crise économique liée au Covid-19 a provoqué une lourde chute des marchés au printemps, qui se sont dépréciés de 36,9% en un mois avant de se ressaisir : à la fin août, ils ont regagné 34% depuis leur point bas du 18 mars. Beaucoup d’investisseurs, y compris chez les particuliers, en ont profité pour reprendre des positions sur les actions. Jusqu’où peuvent-ils aller dans leurs investissements sans mettre en péril leur patrimoine ? Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelle part d’actions faut-il détenir dans son patrimoine ? »

Hit-Parade des fonds : L’or, encore du potentiel pour demain ?

@Pexels

Selon les données fournies par Quantalys, au 31 juillet 2020, on constate, sans surprise, que les fonds investis dans les actions sectorielles sur l’or ont réalisé de très belles performances. En effet, depuis le début de l’année ces fonds ont affiché une croissance de 42%. Valeur-refuge par excellence, le métal jaune a encore démontré ses capacités à entrer dans le jeu en période d’incertitude. Continuer la lecture sur Moneystore de « Hit-Parade des fonds : L’or, encore du potentiel pour demain ? »