actions – MoneyStore

Les matières premières comme protection contre l’inflation : Investir via les futures ou via les actions ?

Par NNIP

L’inflation s’avère plus persistante que prévu. L’inflation globale, mesurée par les augmentations d’une année sur l’autre de l’indice des prix à la consommation (IPC) américain, est en hausse depuis mai 2020 et a atteint 8,5 % le mois dernier. Les troubles géopolitiques en Ukraine ont encore exacerbé les perspectives d’inflation, incitant les investisseurs à rechercher une protection contre l’inflation pour leurs portefeuilles.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Les matières premières comme protection contre l’inflation : Investir via les futures ou via les actions ? »

33 raisons de ne pas investir… même s’il vaut mieux investir quand même !

Par Nick Kirrage, gestionnaire de fonds chez Schroders

Les quatre dernières décennies, de nombreux chocs susceptibles de décourager les investisseurs ont touché les marchés d’actions. Mais qu’arrive-t-il après de telles vagues de choc ? Le moment idéal pour entrer en bourse n’existe pas. Les recherches indiquent toutefois que les investissements à long terme rapportent davantage que l’épargne.

Continuer la lecture sur Moneystore de « 33 raisons de ne pas investir… même s’il vaut mieux investir quand même ! »

Quelles actions sélectionner en période d’inflation élevée et d’incertitude politique ?

Par Tilo Wannow, Portfolio Manager chez ODDO

L’invasion de l’Ukraine par les troupes russes, les sanctions subséquentes contre la Russie et les pertes de production liées à la guerre dominent actuellement les marchés des matières premières et financiers.

La forte pression sur les prix, combinée aux risques de ralentissement de l’économie, constitue un environnement difficile pour la sélection des actions. Il est important de se concentrer sur les entreprises qui peuvent augmenter leurs bénéfices même dans des conditions économiques défavorables et ainsi venir soutenir le prix de l’action. 

  Continuer la lecture sur Moneystore de « Quelles actions sélectionner en période d’inflation élevée et d’incertitude politique ? »

Plus que jamais, Prométhée est Européen

Par Thomas Planell, Gérant-analyste chez DNCA

La dislocation se poursuit. Tout comme la guerre s’enlise en Ukraine, l’antagonisme entre les actifs financiers s’enracine et disperse les clefs de lecture. Des entrailles fumantes des marchés éprouvés par ce premier trimestre apocalyptique, nul oracle ou shaman ne peut encore lire l’avenir. Aucun auspice ne concorde encore véritablement à prophétiser le crépuscule de notre cycle.

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « Plus que jamais, Prométhée est Européen »

Ne pas sous-estimer l’importance des matières premières !

Par Peter Garnry, Head of Equity Strategy chez Saxo Bank

Au cours des 15 derniers mois, les actions mondiales ont subi une forte correction par rapport aux matières premières et, sauf erreur, nous devrions nous retrouver dans un nouveau super cycle des matières premières au cours de la prochaine décennie.

 

Les investisseurs doivent alors comprendre l’allocation des actifs et surpondérer leur exposition aux matières premières. Il est facile de se laisser entraîner par les turbulences à court terme suscitées par les guerres, les publications de bénéfices et les mouvements de prix, mais la situation générale suggère que, dans les années à venir, les actions connaîtront une réévaluation spectaculaire par rapport à l’inflation et aux matières premières.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Ne pas sous-estimer l’importance des matières premières ! »

L’inflation en 9 questions

Par Deutsche Banque Belgique

L’inflation est utile : en l’absence d’inflation, les consommateurs ne seraient pas incités à dépenser leur argent. En règle générale, la performance des obligations est médiocre lorsque l’inflation est élevée. Il est impossible de généraliser l’impact de l’inflation sur les actions : une inflation modérée est en général positive pour les actions, à l’inverse d’une augmentation des prix rapide et prononcée.

 

 

Continuer la lecture sur Moneystore de « L’inflation en 9 questions »

Crise du Covid 19 : quel est le coût de la normalisation ?

Par Gilles Moëc, Chef économiste du groupe AXA et Head of Research chez AXA IM

 

 

 

 

 

Depuis le début de la pandémie, chaque vague a été moins coûteuse que la précédente en termes d’impact sur l’activité économique. Cela reflète à la fois une meilleure adaptation des entreprises et des consommateurs et la montée progressive de restrictions sanitaires dépendantes du statut vaccinal des individus qui a permis d’éviter la fermeture totale de secteurs entiers. Omicron s’est inscrit dans cette tendance, et les prévisions de croissance n’ont pas été revues à la baisse : on attend 3.9% en 2022 dans la zone euro et 3.5% aux États-Unis.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Crise du Covid 19 : quel est le coût de la normalisation ? »

Des raisons de rester positifs sur les actions en 2022

Par Wim D’Haese, Head Investment Strategist & David Ghezal Investment Strategist chez Deutsche Banque

 

 

 

 

 

 

 

En résumé :

 

  • Les performances robustes des actions des marchés développés en 2021 pourraient désormais être challengées par divers facteurs.
  • Cependant, des taux d’intérêt réels toujours faibles et la poursuite probable de la croissance des bénéfices plaident en faveur des actions en 2022.
  • Une approche hybride axée sur la croissance de qualité et les valeurs cycliques reste indiquée, mais les valeurs défensives pourraient gagner en attrait au second semestre.

Continuer la lecture sur Moneystore de « Des raisons de rester positifs sur les actions en 2022 »